Artxikoak hitz-gakoen arabera Jendartea


L’Empire romain périra demain

Au moment où l'Empire romain s'effondrait, ou plutôt durant la longue période de guerres qui y mirent fin, tout au long des invasions barbares comme on disait et dit encore peut-être dans les manuels d'Histoire, on apprend aujourd'hui qu'auraient sévi des vagues de froid et des sécheresses prolongées : bref, le climat serait devenu fou.

Le climat devenait fou ; ce qui s'était construit à force de conquêtes et de violences, malgré la période du milieu, dite pax romana, ce moment d'Auguste et de grande fabrication architecturale et littéraire, se détruisait, s'effondrait.


Un nouveau pas sur le chemin de la Paix

Depuis le 15 février dernier, 24 acteurs sociaux, politiques et syndicaux se sont réunis afin de travailler et de se mobiliser autour des situations des prisonnier-ères et des exilé-e-s politiques basques en les aidant notamment dans la mise en place de leurs feuilles de route. Ils lancent un appel à manifester le samedi 14 juin à partir de 16h00 devant la salle Lauga sous le slogan Droits de l’Homme, Résolution et Paix.

Impulsée par des élu-es de l’association BAKE BIDEA, prenant part à cette dynamique, un appel est lancé à l’ensemble des Maires et conseillers municipaux du Pays Basque afin qu’ils soutiennent cette manifestation. De nombreux élus de diverses sensibilités figurent déjà parmi les premiers signataires.


Behobia brin d’Europe

Le bourg frontalier ressemble à l’Union Européenne du XXIe siècle, en proie au doute entre ses frontières intérieures et extérieures, faite davantage pour la survie de ses propres institutions que pour les personnes.

Anne-Marie Bordes nous parle de Behobia au coeur d’une frontière ouverte.


Gouvernances

L'Union européenne n'a pas de gouvernance propre. Iparralde non plus, qui n'existe pas en tant que collectivité. C'est ce que souligne Pantxoa Bimboire dans un parallèle qui ne manque pas d'à-propos.

Voici ses propositions pour remédier à cette carence.


3 kangourous reçus par le directeur régional de la Société Générale

Ce mercredi 14 mai à 14h30, 3 militants de Bizi habillés en kangourous se sont introduits dans la direction régionale de la Société Générale à Bayonne et ont demandé à être reçus par le directeur.

Ce dernier a accepté et s’est entretenu avec eux pendant 20 bonnes minutes. Les kangourous lui ont offert un grand boomerang sur lequel on pouvait lire “Retour à l’envoyeur / Alpha Coal geldi” ainsi qu’une lettre (publiée ici en son intégralité) lui expliquant le sens de ce cadeau et destinée à M. Oudéa, Président Directeur Général de Société Générale.


Y’a plus de saison !

Projet Alpha Coal : la Société Générale de Bayonne devrait recevoir la visite d'Olentzero avec 7 mois d'avance cette année.

Olentzero sera très, très en avance cette année pour la Société Générale. Et sa hotte à charbon sera particulièrement chargée. En effet, ce mardi 6 mai, Bizi a annoncé sur les réseaux sociaux son intention de déverser 1,8 tonne de charbon devant le siège régional de la Société Générale à Bayonne, si cette dernière n'a pas annoncé d'ici là son retrait du projet écologiquement désastreux Alpha Coal.


Gobernuak Parisen hitz ederrak, Euskal Herrian egurrezkoak…

Gobernuak Parisetik hizkuntz minorizatuen aldeko hitz ederrak hedatzen zituen bitartean, Euskal Herrian egurrezko hitzak nagusi. 2014 urtean omen gira, baina begiak istant batez itxiz, ikastolentzat 1984 urtera egin dugu gibel. Sekulan manifestaldi batetan partehartu ez zuten familia osoak, buraso, aitatxi amatxi eta seme alabak ikusi ditugu karriketan, XXI. mendean euskaraz ikasteko eskubidea defendatzeko.

Heldu den ikasturtean, aurten baino 200 ikasle gehiago izanen ditugu ikastoletan. 3 000 ikasletik 3 200 ikasle baino gehiagora eginen dugu jauzi. Ama ikastolatik lizeoraino, Ikastola guzietan izanen dugu hazkundea berriz ere. Egin ditugun kalkuluen arabera, haur bat aterbetzeko 10 000 euro behar dira inbertsiotan. Hots, hemendik irailera 2 milioi euro gehiago atzeman beharko genituzke. Norbaitek uste al du Herri Urrats bezalako egun batean halako diru zama bat ateratzen denik?


Prefetaren lakukotasuna

Denborak eskubidearen sugarrak itzaltzen ditu! Prefetak kexa guzien pindarrak indartzen ditu! Seaskak bere baitatik ikasi zuen: ura lortu zuen, sua lortu zuen eta ura berotzen ikasi zuen! Orain ur hori erabiltzen dute sua itzaltzeko. Jakobinismoak segi beza! Ezin da gehiago eraiki sos publikoarekin. Eskola publikoaren publizitatea! Prefeta hard hura ardura bere herriaren ar-Durand!

Hizkuntza guzien berdintasunak, eskubideen mailan pertsonen arteko ezberdintasuna sortzen omen du. Zentralismoak ditu gure hezkuntzaren ardatzak jartzen babesik utzi gabe: Seaskaren eraikuntzetik T(hila) kendu eta Ikas Hola! Ez dakigu ze haskatik elikatu!


Gure esku dago hemen ere

Abian da. Hainbat hilabetez herrietako dinamikak sustatuz eta giroa berotuz arizan ondoan, hasi da Gure esku dago plataformaren kanpaina, ekainaren 8an erabakitzeko eskubidearen alde Durango eta Iruñea lotu nahi dituen giza katea xede.

Panpi Sainte-Mariek kondatzen dizkigu kanpainaren helburuak.