Peio Etcheverry-Ainchart

Peio Etcheverry-Ainchart

Formakuntzaz historialari eta lanbidez editore. Abertzaleen Batasunako kide eta Donibane Lohitzuneko Herriko Etxean hautetsi abertzalea.

Quitter son pays à 15 ans

On le sait, le Pays Basque a toujours été un lieu de passage et aujourd’hui encore de nombreux jeunes en quête d’une vie meilleure transitent par notre littoral, en direction du Nord. Porter un regard sur ces “flux humains” est un exercice citoyen, politique, civique, moral… à chacun de voir.

Mais comme pour chaque problématique actuelle, il est bon de savoir la placer dans un contexte plus large, afin d’aiguiser sa perception des choses. Pour cela, aussi, le livre est un atout essentiel. (...)


Concordance des temps

L’exercice est connu, celui d’observer dans l’histoire plus ou moins récente les parallèles qu’elle peut offrir à des situations actuelles. Alors que vient d’être encore une fois rejetée la demande de libération conditionnelle de Jakes Esnal, après que le furent celles de ses compagnons “Txistor” et les frères Parot, la concordance de cette situation avec un événement vieux de cinquante ans quasiment jour pour jour me vient à l’esprit.

Les situations sont évidemment incomparables. Mais à 50 ans d’écart, il reste saisissant de se dire qu’un dictateur avait gracié des militants alors même qu’un conflit armé cherchait à saper son régime et qu’aujourd’hui un Etat démocratique refuse un geste de justice, d’humanité et de politique. (...)


Loi sur le séparatisme : une vigilance de mise

Depuis quelques semaines, le landernau bascophone s’émeut à juste titre contre la décision du rectorat d’interdire l’ouverture d’une classe immersive en langue basque à l’école publique de Saint-Pierre-d’Irube, interdiction ayant vocation à en entraîner d’autres à l’avenir, mettant en péril le développement de cette filière essentielle à la normalisation linguistique en Pays Basque.

N’ayant pas de légitimité particulière à parler de ce sujet, et d’ailleurs quasiment tout ayant déjà été dit à la fois par le monde associatif et par celui des élus locaux, je ne m’appesantirai pas davantage sur cette question. Par contre, il me paraît important de mettre cet événement en perspective avec une autre annonce presque concomitante, mais qui n’a pas eu beaucoup d’écho au Pays Basque : la programmation d’un projet de loi contre le “séparatisme” et le repli communautaire. (...)


Le village gaulois

Les élus abertzale sont en Pays Basque aux avant-postes de la défense de l’environnement.

Dernier avatar dénoncé ici : une énorme piscine à vagues pour l’apprentissage du surf à Saint-Jean-de-Luz… en surplomb de l’océan. (...)


Municipales, un avant et un après ?

Le second tour de ce cru électoral, à nul autre pareil du fait de la crise sanitaire, vient à peine de s’achever que de nombreuses questions taraudent déjà mon pauvre esprit de militant déboussolé, la déception de médiocres résultats luziens n’arrangeant rien à l’affaire.

Une fois n’est pas coutume –euphémisme me laissant au contraire penser que j’ai trop tendance à confondre chronique politique et divan de psychanalyse–, je vide mon sac. (...)


Logement, du slogan à la conduite de politiques publiques

ENBATAk 60 urte - Thème central d’un débat politique, le logement est venu élargir l’engagement identitaire des abertzale.

Regard sur les décennies passées. (...)


Sursaut militant

En ce début de mois de juin 2020, difficile d’écrire une chronique politique sans évacuer de son esprit cette impression de curieux intermède dans la séquence électorale ouverte au début de l’année. Tous les adjectifs auront été sollicités pour qualifier l’épisode de confinement dont nous sortons, et je n’ai nullement l’intention de revenir dessus.

Par contre, il restera dans l’histoire que les élections municipales et intercommunales de 2020 auront été fortement conditionnées par cette inédite crise sanitaire. Et il me semble que cela aura agi comme révélateur dans de nombreux domaines, dont l’action militante abertzale. (...)


Et à la fin, ce sont les gros qui gagnent

Comme durant l’histoire, la crise révèle les dérives de la société actuelle.

La culture est un domaine qui souffre aujourd’hui particulièrement, notamment en raison du manque d’alternatives aux grandes enseignes. (...)


Consensus (très) mous

Lors de ma dernière chronique, je m’épanchai sur les “consensus mous” qui entourent aujourd’hui les messages ou propositions dont le mouvement abertzale était jadis seul porteur, et tentai d’attirer l’attention sur les risques que cette situation pourrait à court terme faire peser sur la vision par la population de notre utilité politique, à partir du moment où tout le monde finirait par se revendiquer un peu abertzale.

Alors que nous sommes en pleine ambiance électorale, cette tendance au consensus mou brille de tous ses feux, la volonté des candidats de toutes tendances de vouloir ratisser large les portant à se faire les champions d’à peu près tout, y compris donc des thématiques promues par les abertzale. (...)

  • Berripapera



  • Enbata sostengatu

    Kioskoetan

    Enbata sostengatu ! 40€-tarik goiti hilabete guziz zuen gutun ontzian Enbata aldizkaria lortuko duzue.

    Harpide zaitezte / Sostenga gaitzazue

  • Gaika

  • Hitz-gakoak

  • Bideoak

    bideoak