Julien Bayou
Iritzia

Le procès de l’évasion fiscale

Alda! - Le vendredi 9 décembre aura lieu à Bayonne une soirée d’information et de soutien à Jon Palais avec une conférence publique où interviendront Jon Palais et Julien Bayou, militant de Sauvons les riches et de Jeudi Noir, porte-parole d’EELV, auteur du livre Kerviel : une affaire d’Etat, 2 milliards pour la société en général. Julien Bayou répond aux questions d’Alda !
Le samedi 10 décembre à 20h30 au cinéma Itsas Mendi à Urrugne, dans le cadre de cette même campagne de soutien à Jon Palais, c'est la projection du Film "Evasion Fiscale, le hold-up du siècle" qui aura lieu en présence de son réalisateur, Xavier Harel.

PNVPSE
Iritzia

Bizikidetza eta diglosia

Eneko Bidegain - en Enbata Hilabetekariko Sar Hitza - Bidelaguna hautatu du EAJk. Ustekaberik ez dago, baina dezepzioa bai. Gipuzkoako foru Aldundian edota Donostiako eta Gasteizko udaletan bezala, Eusko Jaurlaritzan ere PSE-EE izanen da alderdi jeltzalearen aliatua. Hots, hauteskunde kanpainan euskararen kontra kanpaina erasokorra egin zuen alderdiari eman dizkio Jaurlaritzako giltzak EAJk. “Bizikidetzaren” ikur gisa aurkez daiteke.
Bizikidetza hori diglosiaren gisakoa da. Indartsuenak, lege nagusia alde daukanak, beti lortuko du ahula menean mantentzea.
Joseba Sarrionandia (Jesus Uriarte 1985 / Jose Goitia 2016)
Iritzia

Sarri sort du sasi

Rémi Rivière - L’éternel fugitif est apparu à la Havane après 31 ans à “planer au dessus de nos vies comme un bon présage”.
Du sens de cet exil, de la vie de cet écrivain désincarné, on mesure la violence féconde qui a contraint Joseba Sarrionandia à devenir le penseur majeur qu’il est aujourd’hui et qui aspire, comme son peuple, à retrouver une paix salutaire.
Une trentaine de députés, bretons, corses ou alsaciens pour la plupart, ont porté le débat sur les langues régionales à l'Assemblée nationale le mercredi 30 novembre au soir.
Iritzia

Langues : un débat pour rien…

David Grosclaude - Le débat sur la proposition de loi visant à promouvoir les langues régionales qui a eu lieu à l’Assemblée Nationale dans la soirée du 30 Novembre et jusqu’à la première heure du 1er décembre n’a pas failli à la tradition parlementaire comme chaque fois que le sujet est évoqué. Personne n’est «contre les langues régionales» n’a-t-on cessé de répéter dans l’hémicycle, mais ils sont vraiment peu nombreux à vouloir faire quelque chose. Il y avait un mur face aux députés qui ont tenté de faire adopter des articles simples d’une proposition de loi qui a peu de chances d’aller plus loin.
Les fantasmes, les épouvantails ont la vie dure. Les préjugés dominent le débat. Je vous conseille la lecture des débats pour vous faire une idée. Vous ne serez pas déçus !
AN
Ulertu

Langues régionales et Assemblée Nationale

Ellande Duny-Pétré - Le 30 novembre, l’Assemblée nationale débattait et approuvait partiellement une loi en faveur de la promotion des langues régionales. Son contenu apparaîtra bien faible à beaucoup d’euskaltzale. Mais que ce thème arrive à l’ordre du jour de l’assemblée nationale suffit par sa rareté à susciter notre intérêt.
La teneur des débats, l’hypocrisie qui s’en dégage souvent, la pratique de l’outrance et de l’amalgame, mais aussi la ténacité de certains dans un contexte si défavorable, font que ce compte rendu mérite d’être porté à la connaissance des lecteurs d’Enbata.
Plagiat
Iritzia

Attention plagiat !

3 Iruzkin
Peio Etcheverry-Ainchart - “Copier l’oeuvre ou une partie de l’oeuvre de quelqu'un et s'en attribuer la paternité”, c'est la définition du plagiat donnée par le Petit Robert.
Noël approchant, goûts personnels ou idées cadeaux nous font lécher les vitrines avec plus de tentations qu’à l’accoutumée. Et comme le lectorat d’Enbata est plutôt sensible à tout ce qui peut sortir de nouveau en matière de culture basque, je souhaiterais ici attirer son attention sur une nouveauté à surtout éviter, tant la honte doit planer sur son auteur et son éditeur.
Pour le pape François, les dix mille noyés de Lampedusa en deux ans sont autant victimes du terrorisme que les victimes de Daesh en France.
Iritzia

Des candidats catholiques

Xipri Arbelbide - Les deux finalistes du centre droit se sont référés au pape François pour leur programme. Voir que les paroles d'un pape ont encore du poids chez nos hommes politiques, cela fait doux au coeur en ces temps de laïcisme fondamentaliste. Façon de reconnaitre que les catholiques ne sont pas encore définitivement enterrés.
Mais dans quelle mesure sont-ils vraiment d 'accord avec le pape ? Ces candidats nous parlent de croissance ; le pape nous demande d'accepter une certaine décroissance (Laudato si, 193) et met en garde contre le niveau de consommation scandaleux de certains secteurs privilégiés (172). Bref, quel monde voulons-nous laisser à ceux qui nous succèdent, aux enfants qui grandissent ? (160). Et pour le pape François, les dix mille noyés de Lampedusa en deux ans sont autant victimes du terrorisme que les victimes de Daesh en France.
Eusko
Ulertu

Eusko numerikoa abian!

Enbata - Hamarnaka laguntzaile ziren 2012ko neguan, alaitasunez eta pozez, arrakasta ezagutu duen Euskoa abiatzeko. Gaur, berriz mobilizatzeko ordua iritsi da Eusko numerikoa abiatzeko! Helburua: Euskal Monetaren mobilizazio kanpaina handi bat bultzatu trantsizio ekologikoa, tokiko lan postuak eta euskararen alde Euskoak duen eragina handitzeko eta hedatzeko!
Proiektu honetaz gehiago jakiteko eta, nahi izanez gero, ahal baduzue eskukaldi txiki bat emateko, zatozte zuen agendekin, eta, baita zuen lagunekin ere, abenduaren 1n, euskoaren ez ohizko Biltzar nagusira, 19etatik 21ak arte, Manu Robles Arangiz Fundaziora, Baionan. Laguntza ttipi bat proiektu handi bat gauzatzeko!
TraindeNuit
Iritzia

Oui au train de nuit !

Jérome Teillary - L'urgence environnementale nécessiterait des mesures drastiques en faveur d'une réduction de l'émission des gaz à effet de serre (GES). Alors que le secteur des transports est à lui seul responsable de plus de 30% des rejets de GES et que le train reste de loin le moyen de transport le moins polluant, l'Etat décide de manière irresponsable de supprimer une partie des «Trains d'équilibre du territoire» dont il est gestionnaire.
Nous interpellons les élus et usagers, pour maintenir et développer le service public du train de nuit, un maillon important d'un système de transport doux, d'avenir, écologique au service de nos territoires. Rendez-vous le vendredi 2 Décembre à 17h00 en gare de Bayonne pour le maintien des trains de nuit.