Artxikoak hitz-gakoen arabera Eko-soziala


L’économie au plus près par Pantxoa Bimboire

De retour de congés, il m’a été demandé de poursuivre mes chroniques poussives et lancinantes sur les mêmes thèmes éculés. Malheureusement, je ne vous parlerai pas de théories qui m’enchantent en ce moment, comme par exemple celle du primate aquatique (le singe barbotteur) lequel, certainement plus vraisemblablement que Lucy, censée s’être dressée debout dans la [...]


Que peut-il faire ? par Thierry Pech

Face au ralentissement de l’activité, à la progression du chômage, au déficit public et au recul du pouvoir d’achat, que va réellement pouvoir faire le chef de l’Etat dans les premiers mois de son quinquennat? A-t-il les mains liées? Non. Ses marges de manoeuvre sont certes étroites, mais elles existent. A en croire les sondages, [...]


En Pays Basque aussi refusons de payer les dettes illégitimes !

Derrière la gestion des dettes pu-bliques se cache un rapport de force violent autour du fait de savoir, qui, des milieux financiers, ou des populations vont payer les pots cassés de la crise. L’Europe libérale qui interdit à la Banque Centrale Européenne (BCE) de financer directement les Etats nous fait «marcher sur la tête» en [...]


Nucléaire ou effet de serre, «Ni l’un, ni l’autre mon général !»

Fabrice Flipo - Le nucléaire a, dans notre pays, un effet de sidération extraordinaire. Nombre de nos concitoyens estiment en effet que sans nucléaire, on risque de revenir à la bougie. Discutez avec un passant : très vite, il vous demandera comment on continuera de soigner le cancer, sans le nucléaire.

Et pourtant il existe des pays où l’on dispose de toutes les commodités modernes, sans nucléaire ! Citons l’Autriche, par exemple. Tout se passe comme si, en France, on oubliait systématiquement 80% du problème ! Du coup, entre irradiés ou surchauffés, on nous somme de choisir. Un tel choix est absolument dénué de fondement, il faut le dire et le répéter.


Tragédies par Jakes Bortayrou

L’Europe vit une double tragédie. D’une part les mesures économiques mises en place face à la crise dans laquelle est plongée le système capitaliste sont une fuite en avant qui préparent une décennie chaotique aux conséquences sociales et politique imprévisibles. D’autre part, cette crise ne peut avoir d’issue heureuse pour la grande majorité de la [...]


Le nouveau Traité européen en faveur d’un “Pacte budgétaire” un pas de plus inacceptable dans le sens d’une Europe ultra-libérale et anti-démocratique par Xabi Larralde

Les évolutions de ces derniers mois laissent sérieusement à penser qu’ un véritable processus de dégénérescence démocratique est aujourd’hui en marche en Europe. Sans parler de la Hongrie, une des manifestations les plus flagrantes en est la nomination récente, en dehors de toute procédure démocratique, d’au moins trois «experts» à des lieux de pouvoirs clés: [...]


COREBA une SCOP dynamique

En août 1983, les Etablissements Berc cessaient leur activité en raison du départ à la retraite de son PDG,
M. Berc. Un groupe de vingt et un salariés de cette ancienne société décidait de s'unir pour racheter les Etablissements Berc. L'entreprise était saine. Ces salariés créaient une société anonyme sous forme de société coopérative ouvrière de production (SCOP), appelée COREBA (Coopérative Ouvrière de Réseaux Electriques du Bassin de l'Adour). Dénomination motivée, notamment, par le secteur d'activité de la société qui s'étendait de la vallée de l'Adour, aux Landes et les Pyrénées-Atlantiques.
Presque 30 ans plus tard, COREBA, spécialisée dans la construction de réseaux électriques souterrains et aérien, est une entreprise dynamique qui regarde l'avenir avec confiance. Enbata a voulu savoir quels étaient les secrets d'une réussite sur le long terme. Nous avons interrogé son gérant et directeur Alain Dubois*. Voici ses réponses.


Le port de Bayonne – Yara par Pantxoa Bimboire

Quelques amis de longue date m’ayant titillé sur le sujet et, après avoir lu un éditorial qui me paraissait inexact, je préfère émettre une opinion qui je l’espère, contribuera à plus de clarté. J’ai lu que le rôle du préfet, dans cette affaire était trop interventionniste. Je me permets de préciser que, toujours dans cette [...]


La vacance de Mr Hulot par Martine Bisauta

Enbata ouvre une nouvelle tribune en invitant, une fois par mois, Martine Bisauta (I) et Jean-Marc Abadie (II).

(I) Martine Bisauta, syndicaliste CFDT-Santé, militante écologiste, membre actif de Batera et adjointe au maire de Bayonne.
(II) Jean-Marc Abadie, militant abertzale et associatif du monde du handicap.