Artxikoak hitz-gakoen arabera Eko-soziala


Pour un revenu maximum autorisé, vidéo de l’action Bizi à Ferrari !

Le samedi 20 avril à 11H00 à Bayonne, 35 militant(e)s du mouvement altermondialiste basque Bizi ! ont investi les locaux du concessionnaire Ferrari de Bayonne pour y fêter les meilleurs résultats de l’histoire de cette marque automobile, obtenus en 2012.

Ils entendaient dénoncer ainsi l’enrichissement grandissant d’une minorité profitant de la crise et des politiques d’austérité, et également exiger l’instauration d’un revenu maximum autorisé.


La crise ? Quelle crise ?

A Bayonne, une Fiesta chez Ferrari pour fêter une année historique.

Golfeurs, clubbers, jet-setteurs et ultra-riches allongés sur des transats sablaient le champagne sur la pelouse longeant les vitrines du concessionnaire. Bizi! fêtait les meilleurs résultats, en 66 ans d'existence, de la marque Ferrari.


Fin de l’Occident, naissance du monde !

Entretien avec Hervé Kempf, journaliste, auteur de «Comment les riches détruisent la planète».

«Il ne s’agit plus de répartir l’abondance, l’enrichissement sans fin promis par la croissance, mais d’organiser la sobriété.»


IKAS’T'EKO : Balio erantsiari buruz

Kanaldudeko bi laguntzaileek proposatu aipaldi berria « Ikas’t ’eko » deitzen da, eta aldi huntako gaia balio erantsia.


Pübaren liluran ez erotzeko… ikus Püba Pikutarat!

“Iragarkiak”, elkarrizketak, hitzodurduak… klika behereko irudian:  


Lantegi sortzaile emazteei deialdia

Hendaiako lekuko aurrezki elkartea, EMEKI C.L.E.F.E. izenekoa, 2012.eko udan martxan jarri da. Lantegia eraiki edo garatu nahi duten emazteak laguntzen ditu C.L.E.F.E-ak, osatzen duten presunek bildu aurrezkiaren bidez, ehuneko ttipi bateko mailegu baten bitartez.

Hendaia, Biriatu, Urruña,Ziburu, Donibane Lohizune, Azkaine lurraldean, proiektu bat duen emazte bat edo beste laguntzeko gai gira azken hilabete hauetan bildu aurrezkiari esker.


Un mouvement décroissant… en pleine croissance : Bizi !

La question d'un revenu maximum est posée.

« Nous n’avons qu’une planète….Revenu maximum autorisé ! ». En pleine actualité alimentée par les Jérôme Cahuzac, Gérard Depardieu et autres Bernard Arnault, Bizi entend porter le débat un peu plus loin que la seule lutte contre l’évasion et la fraude fiscales.


Une seule planète, un revenu maximum autorisé

Entretien avec Corinne Morel-Darleux et Karima Delli

L’empreinte écologique des hyper–riches n’est pas durable, il faut aller vers un partage


Quelques réflexions bancaires

La totalité des Etats sont maintenant débiteurs des banques, car depuis plus de quinze ans, les Etats peuvent emprunter sur les marchés mondiaux pour financer leurs cycles annuels d’exploitation.

Cette situation les place en position d’être notés par les banques, tels des clients. Et, pouvant emprunter, sans trop de limite sauf celles fixées maintenant par des règles européennes, pour les pays concernés, un Etat peut se trouver dans une situation de risque vis-à-vis de ses échéances de paiement, s’il n’y a pas de garde fou…