Artxikoak hitz-gakoen arabera Eko-soziala


“On ne va pas subir le poids croissant des logements vacants et des résidences secondaires”

La commune de Saint-Pierre-d’Irube a produit une analyse critique du Plan local de l'Habitat (PLH) de la Communauté d’agglomération Pays Basque en relevant des incohérences dans le scénario proposé et en soulignant l’impact des résidences secondaires et des logements vacants qui excluent du marché immobilier la majorité de la population locale.

Alain Iriart, maire de la commune, défend un “plan massif” de réhabilitation des logements vides à usage de résidence principale et une diminution des constructions neuves qui favorisent la prolifération de résidences secondaires. (...)


Extrait du registre des délibérations du Conseil Municipal de Saint-Pierre-d’Irube (2/2)

Enbata publie l’analyse du Plan local de l’habitat réalisée par la mairie de Saint-Pierre-d’Irube au cours de sa présentation en séance du Conseil municipal, en décembre dernier. Une réflexion politique sur un dossier technique qui est aussi force de proposition en proposant un scénario alternatif pour lutter contre les difficultés croissantes de la population locale, face à l’augmentation du prix du foncier. Parmi les objectifs défendus, le maire de Saint-Pierre-d’Irube, Alain Iriart, préconise une réduction drastique des résidences secondaires et des logements vacants, tout en limitant les nouvelles constructions.

Ci-après figure la présentation réalisée auprès de la Commission territoriale NIVE-ADOUR, pour la Commune de Saint-Pierre-d'Irube. (...)


Inguru latz bat menperatu ala naturarekin bat izan?

Xabier Leteren Izarren Hautsa olerkia, batzuen arabera euskaraz sekulan idatziriko testu ederrena da. Eta bai, iduri du biziaren eraldatzeen historia labur hori kondatzeko euskara baino hizkuntza egokiagorik ez dela: erderaz nola adierazi adibidez bilakatu zen bizigai hain argi eta trinko? Testuan bertze horrelako hainbat pasarte eder eta argi, gure gizaki kondizioaz.

Naturarekin nahaspilatuak gara, hortaz ohartzeak eta horren ulertzeak klimaren aldeko borroka aberasten du. (...)


La Kanaky en lutte pour sa souveraineté économique

Le complexe d’exploitation du nickel, au sud de l’Archipel, est au centre d’un âpre combat politique et idéologique, sur fond de réappropriation des richesses naturelles. Les indépendantistes kanaks, qui se heurtent à la droite et à l’extrême droite française, trouvent un allié de poids sur ce dossier avec le soutien du premier parti de Calédonie.

La bataille pour le troisième référendum a commencé. (...)


Trantsiziotik metamorfosira

Bizi mugimenduak, “De la transition à la métamorphose - Trantsiziotik metamorfosira” bere 2020-2024 bide orria argitaratu du joan den urte bukaeran. 2020ko azaroan gauzatu Biltzar Nagusi Estrategikoak burutu du Maule, Ziburu, Donibane Garazi eta Baionan gaindi iragan den eztabaida, gogoeta eta trukaketa aberatsez osatuko 6 hilabeteko prozesua.

Jarraian Biziko kideek eginiko hainbat emendakinez aberastua izan den 2020-2024 bide-orriaren ezaugarri nagusiak. (...)


Reprendre pied

Il y a un peu plus de 15 ans, l’économiste Serge Latouche avait lancé le concept de pédagogie des catastrophes : les événements météorologiques extrêmes (comme la canicule de 2003) peuvent déclencher une prise de conscience générale de la gravité de l’évolution du climat, en nous faisant éprouver que le monde n’est plus comme avant.

Il semble que la suite lui ait donné plutôt tort, tant on peine encore aujourd’hui à prendre au sérieux, globalement, la gigantesque menace que représente la perte irréversible de l’équilibre climatique dont l’humanité a bénéficié depuis le néolithique. Malgré une catastrophe objective (la canicule de 2003 emporta de l’ordre de 70.000 vies sur l’ensemble de l’Europe, dont environ 20.000 en France et autant en Italie), il semble que nous ayons, collectivement, du mal à éprouver les catastrophes comme points de bascule entre un avant révolu et un désormais qui nous pose des problèmes nouveaux. (...)


État d’urgence… climatique

Il y a 5 ans, la COP21 se concluait sur l’Accord de Paris dont le contenu ne permettait aucunement d’atteindre ses objectifs. La pression citoyenne pour redoubler d’efforts devenait alors vitale et le Pays Basque nord a largement apporté sa contribution à la construction d’un mouvement climat de plus en plus présent.

Pour autant, les trajectoires actuelles restent catastrophiques et l’attitude des dirigeants actuels, de Trump à Arosteguy, prépare tout simplement un enfer à court terme pour l’humanité. (...)


Interdependentzia

Gure lurraldeak, hiru dimentsiotan, konduan hartzeko gomita da ondoko gogoeta.

Gure lurraldean lortutakoak, hemendik haratagoko eremuak sustatzen baititu, eta han piztutakoak, hemengoa indartzen. (...)


Le Surf Park de Saint-Jean-de-Luz est “stoppé”

Le Collectif Rame pour ta Planète, l'antenne côte basque de Surfrider Foundation Europe - Nous sommes soulagés d’apprendre par un article du journal Mediabask (*) que le projet de Surf Park de Saint-Jean-de-Luz est « stoppé » parce que l’entreprise Boardriders « a d’autres priorités ». Dans le contexte chaque jour plus dramatique du dérèglement climatique et de l’effondrement de la biodiversité, au moment où il faut lever le pied, changer radicalement d'attitude pour laisser respirer la nature et ne pas compromettre l'avenir de l'humanité, ce projet était l'exemple même de la fuite en avant pour consommer toujours plus d'eau et d'énergie en détruisant une prairie et une forêt centenaire.

Néanmoins, il n'est pas question que l'on mette "du béton à la place du béton". (...)

  • Berripapera



  • Enbata sostengatu

    Kioskoetan

    Enbata sostengatu ! 40€-tarik goiti hilabete guziz zuen gutun ontzian Enbata aldizkaria lortuko duzue.

    Harpide zaitezte / Sostenga gaitzazue

  • Gaika

  • Hitz-gakoak

  • Bideoak

    bideoak