Artxikoak hitz-gakoen arabera Eko-soziala


Le Surf Park ne doit pas se faire

Le projet porté à Saint-Jean-de-Luz est l’exact contraire des projets qu’il faut aujourd’hui développer.

La mairie ou la mobilisation populaire devront bien le stopper. (...)


Amazon Euskal Herritik kanpora: lehen garaipena!

Bizik asteazkenean, azaroaren 18an Baionako hiri-erdian den Monoprix saltegi barneko Amazon-en banatze autozerbitzu gunean protesta ekintza burutu du. Ekintza hori bereziki zabaldua izan da Estatu mailako hedabideetan, bertako hainbat telebista kate nagusik hedatu dutelarik. Beste ekintza batzu iragan dira azken egun hauetan beste hainbat hiritan, bereziki ANV-COP21, ATTAC eta Les Amis de la Terre mugimenduen ekimenez.

Astelehen honetan, azaroaren 23an, Baionako Monoprix-ko Amazon-en banatze gunea hetsia da eta bertan taula batek ondoko mezua darama: "Testu ingurua dela eta, kutxatilak mementoan hetsiak dira". Egoera berdina da Estatu mailako beste hainbat hiritan. Bizi!k atseginekin hartzen du Amazonen eta multinazional honek ordezkatzen duen munduaren kontrako herritar mobilizazioaren lehen garaipen hau. Gure ekintzak jarraituko ditugu Euskal Herriko Amazon-en beste banatze guneen hestea galdatzeko, eta Baionako Monoprix-ko gunearen behin betiko, eta ez behin behineko, hestearen lortzeko. (...)


Ipar Euskal Herriko Garapen Kontseiluko kide bilaka

Ipar Euskal Herriaren gobernantzaren giltza eragilea izan da 1994 eta 2017 artean Ipar Euskal Herriko Garapen Kontseilua, eta, 2018az geroztik Euskal Hirigune Elkargoaren ondoan darrai «Garapen kontseilu» zereginetan.

2021-2023 denboraldiarentzat, IEHGK-k bere instantziak arraberritzen ditu. Herritar, elkarte edo federazio edo erakunde profesionalen arduradun... IEHGK-ko kide bilakatu, 2020ko abenduaren 13a aitzin! (...)


Externalités négatives

La gestion de la crise sanitaire en cours ne tient pas compte d’un principe économique qui en augmente de fait le coût.

À la différence de la biosphère et du climat, la gifle que nous infligera la pandémie à la suite de ce déni n’attendra pas des décennies pour se manifester. Mais, comme pour la biosphère et le climat, celles et ceux qui souffriront le plus des conséquences du déni et du manque de volonté d’agir à temps sont matériellement les moins bien lotis pour y faire face. (...)


La précarité, une lutte prioritaire pour le mouvement abertzale

La crise sanitaire aura des conséquences économiques désastreuses, notamment sur les classes populaires.

La précarité qui s’annonce est un enjeu majeur pour le mouvement abertzale, au regard de son projet de gauche, mais aussi parce qu’elle renvoie à un aspect fondamental du “vivre ensemble” en Euskal Herri. (...)


Le logement abordable : “Lorsque la volonté politique existe, le champ des possibles s’élargit”

Iker ELIZALDE, membre d'Hendaia biltzen - Le contexte anxiogène que nous vivons va provoquer une crise économique et sociale certainement sans précédent. Cette actualité doit nous amener à questionner les priorités et agir sur l’essentiel.

Nous devons dès aujourd’hui engager une action publique qui ait pour ambition de répondre à deux besoins basiques : se loger dignement et se nourrir convenablement. (...)


Nos amis les bêtes

L’abolition des animaux sauvages dans les cirques s’inscrit insidieusement dans un élan de “libération des animaux” qui visera également nos éleveurs.

Un vrai débat de société qui concerne l’avenir de nos campagnes comme celle de notre alimentation. (...)


Gazteak eta historiaren azkartzea

Zeren ondorengo da euskal gazteri antolatua, zein da gaur egun bizi duen egoera eta zein perspektiba gazteria gisa aktibatzea, ahalduntzea eta burujabetzea lortzeko...

Herri gisa erdietsitako lorpenak perspektiban kokatu eta iraganaren mitifikazioan edo eztabaida teoriko antzuetan erortzeko tentazioa uxatuz soilik helduko diegu 2020.hamarkadan ditugun erronkei. (...)


Enbata renverse la perspective (1/2)

ENBATAk 60 urte - En posant au début des années 60 la question nationale basque en Iparralde, le mouvement Enbata change radicalement les termes du débat politique dans notre pays. Une région périphérique et marginalisée est appelée à devenir un centre, une nation à part entière. Dans une Europe en formation, la frontière qui nous divise doit s’effacer. Enbata fait un état des lieux, analyse la situation à partir du prisme abertzale et exprime un projet global décliné par étapes.

Plus tard et avec d’autres, ses militants se lanceront dans le concret: mettre en oeuvre, donner un début de réalité à ces idées, dans les domaines de l’enseignement, de la culture, de l’économie, des médias, des institutions… la liste est longue et se prolonge aujourd’hui. Avec en toile de fond le projet souverainiste initial gravé dans la Charte d’Itxassou, ces avancées prennent un tout autre sens. Le débat public s’en ressent fortement, les autres forces politiques et sociales sont amenées à évoluer sur ce terrain et ces réalisations. Plus rien ne sera comme avant. (...)