Gogoeta


“C’est la pratique qui créée le syndicalisme décolonial et féministe”

A l’occasion du 1er mai, les pages Gogoeta d’Enbata mettent le projecteur sur les évolutions intéressantes du syndicalisme basque, l’un des plus dynamiques, rénovateurs et combatifs de l’Union Européenne.

Unai Oñederra, directeur de la Fondation Manu Robles- Arangiz, revient sur un des nombreux combats remportés par le syndicat ELA, après 37 jours de grève des travailleurs immigrés de Ferrovial, un sous-traitant de la multinationale Michelin dans la plaine d’Alava. Il en tire une première conclusion sur le syndicalisme décolonial: il se construit de la même manière que le syndicalisme féministe, à partir de la pratique du terrain, et non pas sur de grands débats théoriques. Les bonnes pratiques et bons résultats étant contagieux, il juge important de communiquer sur chaque combat, sur chaque victoire. (...)


Recréer le sentiment de faire communauté

Dès septembre dernier, Enbata avait annoncé la création d'un nouveau mouvement se donnant comme objectif de travailler avec et au sein des milieux et quartiers populaires du Pays Basque nord.

Nous faisons aujourd'hui un point d'étape avec la toute nouvelle association Alda qui n'a pas chômé depuis son assemblée générale fondatrice le 10 octobre 2020, en interviewant ses deux co-président·e·s Xebax Christy et Malika Peyrault.(...)

  • Berripapera



  • Enbata sostengatu

    Kioskoetan

    Enbata sostengatu ! 40€-tarik goiti hilabete guziz zuen gutun ontzian Enbata aldizkaria lortuko duzue.

    Harpide zaitezte / Sostenga gaitzazue

  • Gaika

  • Hitz-gakoak

  • Bideoak

    bideoak