Artxikoak hitz-gakoen arabera Politika


ETA arrête définitivement son activité armée

L’organisation armée basque a mis un terme le 20 octobre à cinq décennies de lutte armée, mais ne disparaît pas pour autant. Elle appelle les gouvernements espagnol et français à une négociation directe en vue de résoudre le conflit historique et ses conséquences. Ce retrait, cet «engagement clair, ferme et définitif» est le résultat d’une évolution politique importante, à l’œuvre dans la gauche abertzale depuis plusieurs années, fruit d’un contexte national, étatique et international dont ETA a enfin pris la mesure. Les dirigeants politiques indépendantistes ont eu le courage de s’adapter au réel et ont pris le dessus. Forts de cette prééminence sur l’action militaire, ils doivent aujourd’hui conforter un changement radical du paysage et obtenir des avancées de la part de leurs adversaires. Vaste programme. La lutte continue.


Résolution du conflit en Pays Basque par Xabi Larralde

L’annonce de la tenue d’une conférence internationale pour la paix qui se tiendra la semaine prochaine est une première dans l’histoire du conflit en Pays Basque. Vis-à-vis de l’opinion publique internationale, cette conférence aura d’abord le mérite de replacer le conflit basque à l’échelle de la scène européenne, puisqu’en effet, ce conflit est le dernier [...]


Leurs propositions

Les militants et sympathisants socialistes départageront François Hollande et Martine Aubry dimanche prochain, dans un scrutin qui s'annonce plus serré que prévu.
Nous rappelons ci-après leurs prises de position sur les langues minorisées de l'hexagone. En parallèle également, la position d'Eva Joly, candidate Europe Ecologie-les Verts, dont Enbata s'est déjà fait l'écho (Enbata n° 2192).
A nos lecteurs d'apprécier.


Révolution pas à pas

Le processus de résolution du conflit espagnol en Pays Basque entre dans une nouvelle phase. Un enchaînement sans précédent de déclarations scelle l’évolution des mentalités et des choix politiques des acteurs en présence.


Patatras !

Emmanuelli et ses amis socialistes du Seignanx jubilent, les responsables communistes de Tarnos rient jaune. Et pourtant ces derniers croyaient dur comme fer que les Tarnosiens qui leur confient la mairie, contre vents et marées et surtout contre socialistes et UMP, depuis 60 ans, allaient les suivre les yeux fermés dans leur tentative de quitter [...]


Un avis important traité au Garapen Kontseilua… par Pantxoa Bimboire

A la demande de la Préfecture, qui s’est engagée dans la réforme territoriale d’Iparralde (Pays Basque Nord) dont l’intérêt n’échappe à personne, le Garapen Kontseilua a planché, ces derniers temps, sur un avis complet sur le projet de schéma départemental de coopération intercommunale (SDCI) dans le cadre de la loi sur la réforme des collectivités [...]


Sénatoriales

Le Sénat bascule à gauche

2 Socialistes et 1 Modem élus dans les PA

Bon parcours de la liste Bacho,
accord avec le PS respecté au second tour


Frédérique Espagnac (PS), Jean-Jacques Lasserre (Modem) et Georges Labazée (PS) sont les nouveaux sénateurs des Pyrénées-Atlantiques. La conseillère municipale paloise Frédérique Espagnac, ancienne directrice adjointe du cabinet de François Hollande quand celui-ci était premier secrétaire du Parti socialiste, est arrivée en tête du premier et du deuxième tour avec 878 voix.
C'est la surprise de ce scrutin. Elle devance de 55 voix Jean-Jacques Lasserre, ancien président Modem du conseil général et de 164 voix Georges Labazée, qui a accédé à la présidence du conseil général des Pyrénées-Atlantiques en mars dernier. La gauche ne compte donc plus un mais deux sénateurs dans le département, résultat sans précédent.
Les autres candidats au second tour étaient Denise Saint-Pé
(655 voix-Modem), Michel Hiriart (528 voix-UMP), Annie Jarraud-Vergnolle (412 voix-PS), Sauveur Bacho (317-EELV/RPS), Olivier Dartigolles
(129 voix PC).


Sénatoriales, la voie occitane

David Grosclaude a été un élément déclencheur
de nos candidatures. Il couvre en parallèle
notre campagne en Béarn.


Nos candidats au rendez-vous des sénatoriales, dimanche

Enbata: Vous voici parvenu à la dernière ligne droite avant le scrutin sénatoriale du 25 septembre. Pensez-vous que vous-même et les candidats abertzale/écolo ont apporté une touche particulière à cette consultation électorale? Sauveur Bacho: Nous sommes effectivement dans la dernière ligne droite de cette campagne des sénatoriales, une campa-gne que nous avons mené sur les [...]