Jakes Abeberri

Jakes Abeberri

Enbataren argitalpen zuzendaria eta Enbataren sortzaileetakoa.

L’exercice du pouvoir

L'Édito du mensuel Enbata - Dans un Pays Basque nord qui avait renoncé à être lui-même, la naissance de l’abertzalisme a suscité un renversement de la fatalité. Longtemps minoritaire, en affrontement direct avec le pouvoir central et le notabilisme local, sans possibilité d’agir sur la gestion institutionnelle, il lui a fallu créer une société parallèle sur la base de ses propres valeurs.

De minoritaire, l’abertzalisme s’empare démocratiquement, scrutin après scrutin, de conseils municipaux et au-delà, depuis trois ans, de l’Agglomération Pays Basque où se décident les politiques publiques de nos trois provinces. L’abertzalisme est aujourd’hui partie prenante des institutions locales et cela commence à se voir. (...)


D’un scrutin à l’autre

L'Édito du mensuel Enbata - 100% des votants. Non ce n’est pas une élection à la soviétique, mais le premier tour des municipales du 15 mars à Arbonne, en Pays Basque. Tel était le résultat officiel paru dans la presse le soir du scrutin déclaré par la maire sortante Mme Marie-José Mialocq. Une véritable “mise en scène de théâtre” dénonce l’opposant abertzale, Beñat Arla, tête de la liste “Un nouveau souffle pour Arbonne”.

Le recours introduit par Beñat Arla avec le soutien de l’avocate Dorothée Mandile, a trouvé son épilogue le mardi 12 septembre par le verdict du tribunal administratif déclarant “l’annulation de l’ensemble des opérations électorales du 15 mars” sur la base “de l’altération de la sincérité du scrutin” imputée à Mme Mialocq qui a désormais un mois pour faire appel de ce jugement auprès du Conseil d’Etat qui devrait convoquer un nouveau scrutin dans les mois qui viennent. (...)


Sous le regard gourmand de Poutine

L'Édito du mensuel Enbata - Dans ce monde de chaos sociaux, climatiques, sanitaires et institutionnels, la révolte démocratique du peuple Biélorusse agit comme une bouffée d’air pur. Refusant la mascarade frauduleuse de l’élection présidentielle du 9 août au profit du dernier dictateur d’Europe, c’est une population toute entière qui, pacifiquement, met un arrêt à 26 ans de pouvoir absolu hérité de l’implosion de l’Union Soviétique. La répression habituelle qu’exerçait Alexandre Loukachenko n’intimide plus.

A ses derniers gestes de matamore aux abois, kalashnikov en main et tenue de combat, le prix Nobel de littérature, Svetlana Alexievitch, a répondu en se rendant à la convocation de la police fleurs dans les bras. Plusieurs manifestations à la catalane, de centaines de milliers de personnes occupent places et rues de la capitale Minsk et des principales villes du pays, arborant l’ancien drapeau national proscrit par le régime. (...)


Prise directe sur le pouvoir

L'Édito du mensuel Enbata - Vendredi 31 juillet, la seconde plénière de la Communauté Pays Basque a validé la stratégie de prise de coresponsabilité gestionnaire avec le président Jean-René Etchegaray, réélu dix jours avant. EHBai aura donc trois vice-présidents sur 15, contre un sortant et 9 membres du comité exécutif sur 35. De plus 4 abertzale de gauche dirigeront des pôles territoriaux. Sur cette base de prise directe du pouvoir local et pour le conforter, les abertzale doivent-ils désormais s’organiser en groupe au sein de l’assemblée plénière à l’image de toutes les autres assemblées démocratiques, afin d’y mener une action politique ? C’est ce à quoi ils réfléchissent en sachant que cette démarche peut être reproduite par les autres familles politiques du Pays Basque. (...)

Ici, 7=1 ! A Bruxelles, après un sommet historique de quatre jours, 27 = 1 ! Certes l’Union européenne depuis des décennies, parle et agit, au nom d’un ensemble d’États indépendants et associés, plus nombreux qu’à ses débuts à 6. Cette organisation sans équivalence au monde, aujourd’hui délestée du Royaume-Uni qui contrariait sa marche vers le fédéralisme, est devenue le 21 juillet, un quasi-Etat par sa capacité à s’endetter au nom de tous. (...)


La vague abertzale

L'Édito du mensuel Enbata - Sur fond de forte abstention, le deuxième tour des élections municipales du 28 juin en Iparralde a vu déferler une vague abertzale dans la plupart des 18 communes ouvertes au scrutin.

Cette nouvelle avancée est le reflet d’une société totalement bouleversée depuis un demi-siècle. (...)


Vers la souveraineté européenne

L'Édito du mensuel Enbata - 1er juillet 2020, l’Allemagne prend pour six mois la présidence tournante de l’Union européenne. Elle sera donc à même de mettre en œuvre le plan de relance économique de 500 milliards d’euros décidé par la volonté commune d’Angela Merkel et d’Emmanuel Macron rendu public le 18 mai lors d’une vidéo conférence de presse. (...)

(...) Bayonne n’aura pas de candidat abertzale au deuxième tour des élections municipales du 28 juin. C’est le choix d’un débat difficile et de l’exercice d’une démocratie interne exemplaire entre militants et candidats du premier tour. Une absence lourde de signification... (...)


Covid-19, mode Länders

L'Édito du mensuel Enbata - Version cocorico, le Français habite un pays béni, patrie des droits de l’homme, de la gastronomie et de la débrouille que le monde entier envierait. De l’extérieur, on appelle cela de l’arrogance nourrie du peu glorieux classement universitaire de Shanghaï ou de l’irrépressible appel à quitter l’Hexagone pour l’eldorado britannique des réfugiés confinés à Calais.

La seule comparaison qu’il accepte est celle avec son voisin et partenaire européen, l’Allemagne. L’analyse comparative de la présente crise du Covid-19, de part et d’autre du Rhin, relève d’un abîme. Le bilan en termes de contamination, d’hospitalisation, de réanimation, est accablant pour la France où on y meurt quatre fois plus. (...)


Deux mois pour capitaliser ou déconstruire

L’Édito du mensuel Enbata - Du jamais vu. Le confinement devant enrayer la progression du coronavirus a rompu le traditionnel scrutin à deux tours pour renvoyer à fin juin, le second tour des élections municipales.

Les résultats du premier tour de l’institutionnel bloc communal du 15 mars, avec l’une des plus fortes abstentions connues, ne sont cependant pas sans signification en Iparralde. (...)


La force centrale

L'Edito du mensuel Enbata - "Élections pièges à cons”, disaient autrefois bien des abertzale. En 1983, sous l’impulsion du collectif Izan, retour au suffrage universel lors des municipales à Urrugne et Bayonne avec des listes ouvertes conduites par des abertzale et à Biarritz, Saint- Pierre-d’Irube et Saint-Jean-de-Luz, en alliance avec le Parti socialiste qui venait de prendre le pouvoir à Paris sur la promesse de la création d’un département Pays Basque. Peu à peu, échéance après échéance, aux municipales puis aux législatives, régionales et départementales, le mouvement abertzale s’est totalement engagé dans la confrontation des urnes.

De marginaux, nos résultats sont devenus minoritaires avec cependant, de-ci de-là, des scores fort honorables, parsemés de quelques élections de maires. (...)

  • Berripapera



  • Enbata sostengatu

    Kioskoetan

    Enbata sostengatu ! 40€-tarik goiti hilabete guziz zuen gutun ontzian Enbata aldizkaria lortuko duzue.

    Harpide zaitezte / Sostenga gaitzazue

  • Gaika

  • Hitz-gakoak

  • Bideoak

    bideoak