Artxikoak hitz-gakoen arabera Jendartea


ELAren 2014ko Aberri Eguneko Adierazpena

Hau gizartearen eta herritarren unea izan behar da. Hain zuzen, Gure Esku Dago izenarekin abiatu den dinamika ilusioa ematen duen erreferentzia, beharrezko ekimena dugu subiraniarantz urrats zehatzagoak ematen hasteko. Dinamika modu honekin asmatuz gero, Espainia uniformearen diskurtso mindua –gero eta etsaiagoa– aukera bihurtu behar dugu geure kontzientzia politikoa indartzeko eta indarrak batzeko estrategia berriak ahalbidetzeko, masa herritarren artean prozesu nazionalerako babes gero eta handiagoa bilduz.

Déclaration d'ELA pour l'Aberri Eguna 2014 : (...) "La lutte pour la reconnaissance institutionnelle du Pays Basque est un facteur clef pour comprendre ce qui vient de se passer lors du dernier processus électoral en Iparralde (...) C'est là le reflet de la maturation croissante d'une stratégie gagnante telle que celle de Batera.(...)


Eusko : l’usage fait la force

Une centaine de personnes a participé à la seconde Assemblée Générale de l'Eusko, la monnaie locale, écologique et solidaire du Pays Basque, ce samedi 12 avril au matin à Ustaritz. Après les mots de bienvenue du maire de la commune d'Ustaritz, Bruno Carrère et de Peio Bellan, Président d'Herrikoa, des débats fournis et sereins ont abouti à l'adoption à l'unanimité du rapport moral et financier ainsi qu'à la constitution du Comité des Collèges.

Dès sa création, l'eusko a tenu ses promesses (nombreux défis sur l'euskara, l'approvisionnement local et le tri-sélectif relevés par les plus de 500 prestataires agréés, plus de 2700 adhérents, etc.). Mais elle pourrait en tenir beaucoup plus et cela ne tient qu'à chacun d'entre nous. Comment ? Le plus simplement du monde ! En augmentant la quantité d'euros que nous changeons chaque mois en eusko.


Burujabetza barnatuz, krisia gainditu!

Apirilaren 26an, larunbatarekin, MRA Fundazioa, Bizi! eta Euskal Herriko Laborantza ganbarak antolatzen dute hitzaldi-eztabaida berezi bat “Burujabetza barnatuz, krisia gainditu!” izenburuarekin.

Arratsaldeko 17:00etarik goiti, laborantza, ekoizpena, energia, enplegua, etab. arloetan bertokiratzea Euskal Herrian deklinatzeko parada izanen da. Ez ohizko hitzaldia eskainiko duen Joseba Azkarraga soziologoak Alda!-ri hainbat argitasun ekartzen ditu burujabetzaren eta bertokiratzearen hobeki gure ganatzeko lagungarriak.


Tout reste à faire

Ce 30 mars demeurera sans doute dans les mémoires car il a constitué un moment historique en Pays Basque. Du Boucau à Bayonne en passant par Hendaye de multiples situations qui pourraient faire croire à un certain surréalisme mais qui soulignent surtout la fin des lignes politiques traditionnelles.

Les priorités des électeurs et électrices ont peut-être plus qu’ailleurs indiqué qu’il ne suffisait plus de représenter un des deux blocs pour s’assurer d’un report de voix. L’avenir institutionnel de ce territoire a pesé lourdement dans la balance et si camps il y avait, ils s’organisaient entre ceux qui exigent la prise en compte de revendications spécifiques et ceux qui les refusent au nom d’un centralisme d’une autre époque !


Le gâchis bayonnais

Le grand vainqueur des élections bayonnaises est... l’abstention, une valeur sûre.

Ainsi en est il des municipales en 2001 (42,53%), puis 43,20% en 2008 et enfin 43,56% en 2014 alors que la moyenne en France est de 36,45%. Il y a là un délitement de la conscience politique et de l’esprit civique propre à la cité d’Henri III. Pour comparaison Anglet atteint 37,33% et Biarritz 42,09%.


On peut rêver

Promis juré! Il va diviser le nombre de régions par deux et envoyer les départements aux oubliettes de l'histoire. A coups de triques, s'il le faut. Ainsi a parlé le petit Napoléon installé récemment à Matignon.

Etonnant, quand on sait que, justement, les départements créés par le décret de l'Assemblée constituante le 22 décembre 1789, ont été quasi-étatisés par le petit dictateur Corse qui créa les préfectures et les sous-préfectures pour mieux quadriller les territoires.


Kulturaldiaz… Nafarroaren Egunerat!

1979an sortu zenetik, Baigorriko Basaizea elkartea izan da Euskal Herri barnekaldeko kultura gertakari nagusienetarik bat den "Baigorriko kulturaldia"-ren bultzatzailea. Kultur egitarau honek tokiko elkarte dinamikan oinarrituz, lehentasuna ematen die euskarazko edo euskal kulturarekin zerikusia duten ekimenei (dantza, antzerkia, bertsolaritza, musika...).

"Nafarroaren Eguna" Nafarroako mugetatik askoz urrunago famatua den hitzordu nagusia Baigorriko kulturaldiaren hitzordurik ezagunena da, aurtengoa, igandean, apirilaren 27an iraganen delarik.


La dynamique EH Bai!

Un succès grand comme ça. C’est en résumé ce que la coalition EH Bai retient de ces élections municipales en Iparralde.

Un vote abertzale en progression, qui permet de constater une adhésion grandissante sur “des propositions de la vie quotidienne” et un “ensemble de thématiques” plus large que de simples revendications institutionnelles ou linguistiques.


Le scoop de la campagne

Cette campagne électorale m’a semblé avoir touché des problèmes de fond. On a parlé d’emploi. Quitte à me faire qualifier d’iconoclaste, je ferai remarquer qu’il s’agit là d’un faux problème.

Selon l’INSEE en 1999 il y avait 94.000 emplois sur l’arrondissement de Bayonne. Dix ans après 113.000. Soit 19.000 de plus. Les chômeurs qui étaient 14.300 (9,1%) étaient encore 12.500 dix ans après (7,2%): baisse en chiffres absolus et en pourcentage.