QuimArrufatOK
Ulertu

Indépendance n’est pas nécessairement souveraineté

Alda! - Quim Arrufat, a été député au Parlement Catalan de 2012 à 2015 pour la CUP (Candidatura d’Unitat Popular) et est actuellement responsable international de cette organisation.
A l’occasion de sa participation au Séminaire de la Fondation Manu Robles-Arangiz des 16 et 17 juin dernier à Gasteiz sur le thème de “Souveraineté Nationale et question sociale” il a répondu aux questions d’Alda !

2016-08-14-BATERA-HerriElkargoaJalgiHadiPlazara-EskumenakGaratuz
Ulertu

Enfin, nous aussi, nous aurons notre maison!

Communiqué de Presse - Plus de 150 personnes ont participé ce dimanche 14 août à l'événement "Herri Elkargoa jalgi hadi plazara" de Saint-Jean-Pied-de-Port. Ce rendez-vous organisé par les groupes locaux de Batera en Basse-Navarre a donné suite à l'événement bayonnais du 27 juillet dernier, et sera suivi par deux autres célébrations le 11 et 17 septembre prochain, à Sare puis à Mauléon.
«Le moment est venu de se rassembler : personne ne doit porter atteinte à ce travail commun de construction de notre maison. La solidarité sur l’ensemble du territoire, la prise en compte des besoins de tous ses habitants, et la volonté de faire d’Iparralde une entité physique et une conscience partagée, voilà la ligne d’horizon du chemin sur lequel nous sommes engagés. Elus ou société civile, nous en avons tous la responsabilité ! Maintenant, afin de structurer le fonctionnement de la maison et l’organisation des chantiers, les élus travaillent dans cette phase dite de préfiguration pour que la Communauté Pays Basque qui verra le jour le 1er janvier réponde aux attentes des citoyens. Tous les sujets seront traités : ceux liés au fonctionnement avec les statuts, la gouvernance ou la fiscalité, et ceux liés à notre vie quotidienne comme l’emploi, le logement, les transports, l’environnement, la langue, l’agriculture, l’enseignement supérieur, etc.»
AntiEPCI!
Iritzia

Vont-ils respecter le vote des communes ?

Iruzkin 1
Xabi Larralde - La composition du comité de pilotage de l’EPCI me laisse perplexe car je doute de l’action constructive de ceux qui y sont opposés.
Jean-Jacques Lasserre a sollicité un entretien au ministère de l’intérieur et Barthélémy Aguerre affirme par monts et par vaux qu'il est déterminé à déposer à l'automne un autre recours au tribunal administratif et, si nécessaire, à payer de ses propres deniers les frais juridiques conséquents qu'il nécessiterait.
Extrait de la couverture d'Enbata du mois d'août 2016 : Jean-Jacques Lasserre, Sénateur et président du Conseil départemental.
Ulertu

Paris donne son feu vert à l’EPCI

Iruzkin 1
Michel Bidegain - L'arrêté préfectoral fixant le périmètre de la Communauté d'agglomération du Pays Basque a été publié le 13 juillet. Sera-t-il l'objet d'un recours de la part des opposants, comme l'avait été celui du 14 mars 2016 portant projet de création de l'EPCI unique? Il faut s'attendre à tout de la part des adversaires de la reconnaissance institutionnelle du Pays Basque.
600 personnes donnent le top départ à la campagne "#EPCI Pays Basque Ensemble, eraiki dezagun!" de Batera au meeting Bayonnais de ce 27 juillet à l'occasion de l'Ouverture des Fêtes de Bayonne. Pendant 5 jours venez vous prendre en photo devant la Communauté Pays Basque et notez d'ores et déjà les rendez-vous Batera de Donibane Garazi du 14 août, de Sara du 11 septembre et de Maule du 17 septembre.
600 personnes donnent le top départ à la campagne "#EPCI Pays Basque Ensemble, eraiki dezagun!" de Batera au meeting Bayonnais de ce 27 juillet à l'occasion de l'Ouverture des Fêtes de Bayonne. Pendant 5 jours venez vous prendre en photo devant la Communauté Pays Basque.
Ulertu

Nous aussi, notre maison !

Enbata - 600 personnes donnent le top départ à la campagne "#EPCI Pays Basque Ensemble, eraiki dezagun!" de Batera au meeting Bayonnais de ce 27 juillet à l'occasion de l'Ouverture des Fêtes de Bayonne.
Pendant 5 jours venez vous prendre en photo devant la Communauté Pays Basque et notez d'ores et déjà les rendez-vous Batera de Donibane Garazi du 14 août, de Sara du 11 septembre et de Maule du 17 septembre.
Batera1
Iritzia

Batera : les symboles d’une ouverture

Courrier des Lecteurs - Claude LABAT - Mercredi soir sur l'esplanade Roland Barthes, au moment où Bayonne s'interdisait de jeter les clés depuis le balcon de la mairie, une partie de la population ouvrait la porte de la maison EPCI.
Faut-il que l'actualité soit taquine pour oser jouer ainsi avec les symboles… et nous rappeler que EPCI ne pourra fonctionner que si les villes de la côte acceptent de donner leurs clés.
EreBai!
Ulertu

Demokraziaren eta Euskal Herriaren garaipen eder bat: mobiliza gaiten haren ospatzeko eta zaintzeko!

Alda! - Manu Robles-Arangiz Fundazioak Euskal Herriko biztanleak deitzen ditu behar den bezala ospatzerat Iparraldeko herriko etxeek Herri Elkargo bakar baten sortzeari buruz egin duten bozkatze historikoa.
Horregatik jendarte osoari asteazkenean, uztailaren 27an, arratseko 19:00etan Baionan Baterak antolatzen duen besta giroko elkarretaratzera joaiteko gomita luzatzen diogu.
Batera2016-07-27
Ulertu

Construisons ensemble la Communauté Pays Basque !

Tribune Libre - BATERA - Nous vivons un moment particulièrement fort de l’histoire du Pays Basque : 70 % des communes et 74 % des élus municipaux d’Iparralde ont dit oui à la création d’une Communauté Pays Basque. Elle verra le jour au 1er janvier 2017. Moment fort dans la vie démocratique du Pays Basque, où la décision des élu(e)s converge largement avec les aspirations de la société civile.
Moment fort que Batera appelle à célébrer le mercredi 27 juillet à 19h00 à Bayonne : chants, danses, verre de l’amitié, personnalités et prises de paroles, et mise en chantier symbolique -entre toutes et tous- de la maison commune Herri Elkargoa / Communauté Pays Basque.
XXL
Iritzia

Taille XXL

Michel Bidegain - L'un des reproches faits à la communauté Pays Basque par ses contempteurs, c'est sa taille XXL qui la rendrait ingérable et ingouvernable. Le Monde du 17 juin a publié un très instructif dossier sur les nouveaux EPCI qui verront le jour, loi NOTRe oblige, le 1er janvier prochain.
Les enragés de l'anti-basquisme seraient bien inspirés d'y jeter un oeil. Ca leur épargnerait de dire des sottises (ou des mensonges, c'est selon) et de dépenser leur énergie (et l'argent du contribuable) en visites parisiennes ou recours à rebours de la volonté majoritaire.