Txetx Etcheverry

Txetx Etcheverry

Manu Robles-Arangiz Fundazioaren animatzailea Iparraldean, tokiko alternatiba sozial eta ekologikoetan parte hartzen du bai eta ere euskal eraikuntza nazionala dinamiketan.

EHBai et le Plan Climat Pays Basque

Le dérèglement climatique s’accélère et s'aggrave. Nos sociétés prennent peu à peu conscience que le changement climatique « ne tombe pas du ciel ». Il est produit par notre modèle capitaliste et productiviste insoutenable, et il faut imposer un certain nombre de changements urgents et radicaux à ce modèle si on ne veut pas connaître le pire des scénarios.

Cela explique en partie l'émotion que m'a causée le vote des élus EHBai lors du Conseil Communautaire de la Communauté d'agglo (CAPB) le 19 juin dernier sur le Plan Climat Pays Basque (PCAET). (…)


Mixel

L’ensemble des témoignages reçus par Laborari hier, par Enbata aujourd’hui, par Izar Lore demain, dessinent, touche par touche, ce qu’aura été Mixel Berhocoirigoin, et qu’il restera longtemps encore. Le recensement des enseignements à tirer de son parcours, de sa pensée et de sa pratique militantes, leur publication ou transmission par divers moyens ne font à l’évidence que commencer.

Mixel continuera longtemps à inspirer notre action et notre travail pour une société plus juste et plus soutenable. (…)


Agir vite et fort contre la prolifération Airbnb

Alerte sur le problème de la prolifération des meublés de tourisme permanents, type Airbnb, qui grignotent à une vitesse exponentielle le parc des logements loués à l'année.

Il faut réagir au plus vite. Des solutions, légales et efficaces, existent. (…)


Dans les coulisses du travail de Bizi! (2/2)

Coup de projecteur sur une des dernières batailles menées par Bizi contre le retard pris en Iparralde par rapport aux mobilités alternatives au tout-voiture.

Les actions médiatiques de l’association ne constituent que la face visible de l’iceberg, et font partie de stratégies mûrement réfléchies, précédées et accompagnées par un travail aussi important qu’invisible. (...)


Dans les coulisses du travail de Bizi! (1/2)

Les déplacements automobiles constituent une grande part des émissions de gaz à effet de serre du Pays Basque nord, émissions qui contribuent au dérèglement climatique mondial et local.

Le travail mené par Bizi ces dernières années pour promouvoir les alternatives au tout voiture est très loin de se résumer aux quelques actions spectaculaires dont la population a connaissance. (...)


Beti arte Mixel

Michel Berhocoirigoin s'est éteint dans le village de Gamarte, où il est né et a toujours vécu, et d'où il a rayonné loin, très loin. C'était un sage, d'une grande humanité, d'une capacité visionnaire autant que d'un talent pédagogique admirables. Mixel forçait l'amitié, le respect. Il n'a pas fini de nous inspirer.

Paysan basque, par existence autant que par essence, il pensait l'universel et chacun de ses engagements était au service de valeurs universelles. Sa manière de défendre l'identité, la langue, la culture ou la souveraineté basque était un combat en faveur de la richesse, de la beauté et de la capacité de résilience d'un monde non uniformisé, non globalisé. (...)


Créer un “Batera du logement et du foncier”

Vivre et se loger au Pays (III) - Troisième volet d’une réflexion sur la stratégie militante à adopter face à la crise foncière et immobilière en Iparralde.

La cause du logement et du foncier nécessitera la création d’une large coalition pouvant peser réellement sur le cours des choses. (...)


Rigueur intellectuelle plutôt que procès d’intention

« Quelle mouche l’a piqué ? » , me suis-je demandé quand j’ai découvert la tribune libre que le maire de Bidart Emmanuel Alzuri a envoyée à toute la presse du Pays Basque nord pour fustiger ma chronique « Vivre et se loger au Pays » , tenue dans les derniers numéros de la revue Enbata.

Je n’y faisais qu’analyser la spéculation immobilière et foncière en Iparralde, et y formuler des propositions stratégiques pour la contrer. (...)


Propositions face à la crise du logement

Vivre et se loger au Pays (II) - Suite de l'analyse de l’aménagement du territoire en cours d’adoption à la Communauté Pays Basque, avec un regard sur la mobilisation d’une résistance populaire alternative.

Face à la main invisible du marché, il nous faut activer le bras de fer de la mobilisation populaire. Il nous faut, notamment, répondre à la pression des résidences secondaires et au phénomène de l’habitat vacant.(...)