Artxikoak hitz-gakoen arabera Nortasunak


Construire de la base ce que le sommet refuse (1/2)

Quoi qu'on puisse penser de l'indépendance de la Catalogne, le “proces” (processus) catalan est quelque chose de passionnant à étudier pour tout(e) militant(e) progressiste et démocrate.

Voici la première partie de l'analyse de ce processus Catalan, cas d'école unique, qui est celui de la construction d'une communauté de destin, pas celui d'une affirmation identitaire réactionnaire, essentialiste. (...)


Le syndrome de la citrouille

Jusqu'où ira l'uniformisation, pour ne pas dire l'aliénation, culturelle de nos sociétés sous les coups de boutoir du modèle mercantile américain?

A vouloir singer la culture américaine dans tous les domaines, en lui sacrifiant progressivement leur propre culture, les hommes et les femmes du monde entier prennent sans même s’en rendre compte la voie d’un appauvrissement de l’humanité. (...)


Abenduaren 21eko bezperan

Lau egun eskas zaizkigu Kataluniako hauteskunde aurreratuak egin arte. Gaurko egoera ikusirik (155 garren artikuluaren arabera autonomia behin behineko kendua; katalan abertzaleak espetxeratuak edo Belgikara erbesteratuak; bertako aferak zuzen Madriletik zuzenduak) hauteskunde autonomikoez mintza gaitezkeenik ez dezakegu esan.

Gauza bat irabazia izan da behintzat: Espainiako Gobernuak ezarritako Puigdemont jaunaren kontrako euro-agindua "linboetara" igorria izan da. Baina kasu, hauteskundeak irabazi ala ez Puigdemont jauna Kataluniara itzultzea oso zuhurra denik ez dakigu; Espainiako PP-ko gobernuak beste buztanik ukan dezakeen katu tzartzat jo dezakegulako. (...)


Kanaky: 35 ans de marche vers l’autodétermination

Les habitants de Nouvelle-Calédonie (ou Kanaky) auront l'occasion de mettre un terme à la colonisation française commencée en 1853 sous Napoléon III. Conformément aux accords de Matignon, avec Michel Rocard, en 1988, puis de Nouméa, en 1998, un référendum d'autodétermination devrait être convoqué sur l'île d'ici un an.

En deux chroniques, dont voici la première, nous ferons un retour sur la complexité des accords politiques menant à ce scrutin. (...)


D’Aleria à l’autonomie

L'Edito du mensuel Enbata - Cette victoire des abertzale corses est chargée de signification. D'abord, elle valide la qualité de leur gestion depuis leur prise de pouvoir aux élections régionales de 2015. Dieu sait pourtant si leur “radicalisme” annoncé et dénoncé a été mis à l'épreuve: discours inaugural en langue corse, votes “ identitaires” sur la co-officialité du corse avec le français, du statut de résident, accompagnement du rachat de la compagnie maritime SNCM par des sociétés corses, rapprochement des prisonniers politiques… Loin du déclin et de l'isolement, cette gestion fut celle de l'augmentation du PIB et des investissements avec, hélas, son cortège d'inégalités.

Cette victoire est surtout le fruit de l'union des abertzale corses qui ont présenté, pour la première fois, une liste unique regroupant les autonomistes de Gilles Simeoni et les indépendantistes de Jean-Guy Talamoni jusqu'ici compétiteurs séparés et toujours minoritaires, sauf en 2015 où, ayant fait liste commune au second tour, avaient conquis le pouvoir. Cette union n'est pas un simple accord électoral mais porte une vision commune du destin corse pour les dix ou quinze ans prochains, afin de parvenir à un statut d'autonomie législatif. (...)


Yeux rivés sur le 21 décembre

Gagner les élections régionales du 21 décembre imposées par le gouvernement espagnol, tel est l’objectif des partis catalans. Carles Puigdemont et quatre de ses ministres exilés à Bruxelles sont à la manœuvre. D’autres font le choix de se soumettre à un odieux chantage pour sortir de prison et mener campagne. Sur les 10 dirigeants incarcérés, quatre d’entre eux dont le vice-président du gouvernement, demeurent en prison.

Les sondages n’annoncent pas de grands changements dans la carte politique du pays. Tout se jouera à la marge. (...)


52% des suffrages pour les abertzale corses

Emmenée par Gilles Simeoni, la liste commune «Pè a Corsica» conclue entre autonomistes et indépendantistes remporte haut la main le premier tour de l’élection de la Collectivité territoriale unique de Corse. Avec 45,36 % de voix au premier tour, elle devrait obtenir une large victoire dimanche prochain à l’issue du second tour.

En y ajoutant les 6,69% de voix de Core in Fronte, portée par Paul Félix Benedetti, le mouvement national peut afficher 52% des suffrages pour les revendications essentielles du peuple corse alors que les listes adverses sont laminées par la vague de fond. (...)


Katalunia: nondik gatoz, non gaude eta norantz goaz

Bartzelonako Unibertsitateko Jordi Muñoz politilogoak Kataluniako abagune edo egoera orokorrari buruz azaroaren 6an Donostian eman zuen hitzaldiaren transkripzioa aurkituko duzue jarraian.

Azken hamarkadan Katalunian gertatu denaren laburpen ordenatua, bai eta ere abenduaren 21eko hauteskundeetarik landa ireki daitezken aukera desberdinak ezagutzeko parada ezin hobea. (...)


Un terrible gâchis

Le Kurdistan d’Irak a perdu ses soutiens internationaux et ses principales ressources pétrolières. Il est en proie à de violentes tensions internes entre la majorité kurde et les minorités arabes et turkmènes, et les relations entre les deux principales formations politiques kurdes s’enveniment dangereusement.

Retour sur les suites du référendum du 25 septembre. (...)