Artxikoak hitz-gakoen arabera Nortasunak


En souvenir de Jim Jacob

Ellande DUNY-PETRE - En 1971-72, j’ai rencontré pour la première fois Jim Jacob au local d’Enbata, 14 rue des Cordeliers. Il se trouvait dans la grande salle de réunion, au milieu d’autres militants, en train de… militer. Enbata et ses dirigeants subissaient alors une avalanche de procès de la part du ministère de l’intérieur, Raymond Marcellin. En réponse, le mouvement avait décidé d’envoyer quatre exemplaires de l’hebdomadaire à tous les abonnés du téléphone dans les trois provinces. En ce temps-là, ni ordinateurs, ni photocopieuses. Sur quatre bandes d’envoi avec feuillets carbones intercalés, il fallait recopier à la main plusieurs dizaines de milliers d’adresses. Entreprise titanesque nécessitant beaucoup de petites mains. (...)

Jean-Claude LARRONDE - "Un ami américain d’Enbata s’en est allé" - James E. Jacob —que tout le monde au Pays Basque appelait depuis près de cinquante ans simplement « Jim »— est décédé le 16 septembre, à l’âge de 71 ans. Après des études de Sciences Politiques, aux Etats-Unis et à l’institut d’Etudes Politiques de Bordeaux, il vint dès 1975 au Pays Basque Nord pour un long séjour, car il avait déjà depuis quelque temps, décidé de consacrer sa thèse au nationalisme basque de ce côté-ci de la frontière. (...)


Abdelkader, une grande pastorale

Un regard subjectif sur la pastorale jouée à Ürrüstoi-Larrabile entre la fin juillet et le début du mois d’août.

Elle a pour auteur l'euskaltzain Jean-Louis Davant. (...)


Les vraies raisons de la généralisation du français

Michel Feltin-Palas - Les Français ont-ils choisi en toute liberté d'abandonner les langues régionales au profit du français ?

Beaucoup le croient ; ils se trompent. (...)


Atarrabi et Mikelats font leur cinéma

Le film Atarrabi & Mikelats du franco-américain Eugène Green offre au Pays Basque un chef d'oeuvre qui marquera demain la création dans notre pays. Il construit son film sur quelques-uns de nos mythes ancestraux.

Entre dépouillement et sincérité, sa fable devient allégorie poétique et philosophique qui va à l'essentiel, au plus profond de nous, hors des sentiers battus. (...)


Eskoziaz

Eszenarioa aintzin ikusia zen, SNP (Scotish National Party) alderdiak hauteskundeak irabazi zituen laugarren aldikotz segidan eta hauteskunde lema kasik bakarra izan zen Eskoziaren independentzia. Ondorioz ez da batere harritzekoa gai horren inguruko erreferenduma ozenki aldarrikatzea.

Bainan gisa hortako erabakia Londresen eskuetan da. Baditaike beraz determinazio horrrek talka egitea Westminster gazteluko pareta gotorren kontra. (…)


Arbona, une bataille que l’on ne peut pas perdre

Isabelle Capdeville – BOST (Berroetako Okupazioaren Sustengu Taldea) - Le 23 juin 2021, ELB et Lurzaindia ont initié une occupation de terrain de 12 hectares à Berroeta, à Arbonne. Depuis, une grosse centaine de citoyen.ne.s s’est relayée nuit et jour pour occuper activement ce lieu de vie et d’échange. Ils entendent ainsi dénoncer l’accaparement de la terre agricole par de riches propriétaires qui, de fait, la détournent de sa fonction nourricière.

L’exemple de Berroeta n’est malheureusement pas un cas isolé. Autour de nous, nombreux sont les témoignages d’habitants voyant près de chez eux des terres agricoles devenues constructibles. Chaque année, en moyenne 250 hectares agricoles disparaissent pour toujours au Pays Basque Nord. Si le phénomène n’est pas nouveau, il semble s’être emballé ces derniers mois, générant un sentiment d’impuissance face à l’arrivée de personnes à (très) hauts revenus, prêtes à tout pour une belle maison avec vue. (…)


Intervention du Conseil de l’Europe et mesures de grâce

Le Conseil de l’Europe invite clairement l’Espagne à régler son problème catalan par la voie politique et non plus ‘judiciaire’.

Pedro Sanchez gracie partiellement neuf dirigeants indépendantistes incarcérés depuis trois ans. Le nouveau.) gouvernement catalan et son homologue espagnol disposent de 24 mois pour négocier et tenter de régler les questions institutionnelles de fond. (...)


Pere Aragonès, nouveau chef du gouvernement catalan

Le jeune économiste Pere Aragonès, 38 ans à peine, a été élu le 21 mai à la tête de la Generalitat. Hormis un bref épisode lors de la Transition, c’est la première fois que sa formation l’ERC, arrive en tête des forces indépendantistes(1) et accède au pouvoir. Pere Aragonès s’appuie sur une coalition composée de l’ERC (33 députés), de JxCat (centre-droit de Carles Puigdemont, 32 députés) et du petit parti d’extrême gauche CUP (9 élus), soit 74 suffrages sur 135 (majorité à 68).

Avec 47,5 ans de moyenne d’âge et 8 femmes sur 14 ministres, la composition du gouvernement de Pere Aragonès, peut en remontrer à d’autres en matière de parité. (…)


Nouvelle-Calédonie: référendum ter (pas forcément der)

Le troisième référendum d’autodétermination doit se tenir à la fin de l’année en Nouvelle-Calédonie, sur fond de divergences profondes entre les différentes parties mais aussi au sein du camp indépendantiste.

Cela brouille les pronostics, malgré la progression du vote en faveur d’une indépendance totale. (…)

  • Berripapera



  • Enbata sostengatu

    Kioskoetan

    Enbata sostengatu ! 40€-tarik goiti hilabete guziz zuen gutun ontzian Enbata aldizkaria lortuko duzue.

    Harpide zaitezte / Sostenga gaitzazue

  • Gaika

  • Hitz-gakoak

  • Bideoak

    bideoak