Artxikoak hitz-gakoen arabera Nortasunak


Processus Bagira: lancement de la Transmission Historique

Le processus Bagira démarre sa séquence de Transmission Historique à partir du samedi 4 février jusqu’au 31 mars 2023, lors des deux mois qui précèdent l’anniversaire des 60 ans du premier Aberri Eguna du Pays Basque Nord.

Rendez-vous est donnée ce samedi 4 février à partir de 9h00 à la salle Sanoki à Itsasu. 24 personnalités représentatives de la grande diversité du Mouvement se succéderont, lors de cette matinée d’échanges, pour conter les grandes dates qui ont fait l’Histoire du Mouvement Abertzale et rappeler sa contribution à la construction du Pays Basque. (...)


Le Canada reconnaît le génocide culturel des autochtones et va verser des réparations

Cet article de Philippe Argouarch sur « L'éducation » subie par les enfants des peuples premiers du Canada, le film bouleversant qui l’accompagne, « L’héritage des pensionnats indiens au Québec », éveilleront des émotions feront écho à notre situation en Pays Basque.

Oui, les écoles peuvent être aussi des lieux d'ethnocides, voire de génocides culturels. Elles ne servent pas uniquement à l'éducation, elles sont aussi des lieux privilégiés de politiques d'assimilation menées par les états qui incluent des minorités nationales ou des peuples conquis. (...)


L’architecte d’une politique culturelle exemplaire

La dette que le Pays Basque d’aujourd’hui doit à Jakes Abeberry est sans doute colossale mais beaucoup omettent curieusement d’en souligner le fond de sauce, le liant, ce qui est par essence la cohérence de notre territoire, son identité et sa vigueur. Dans l’âpreté du discours politique, dans l’art de faire joute, de faire stratégie ou de ferrailler, la culture demeure trop souvent ce qui semble oublié.

Pourtant, Jakes a largement contribué à l’émergence de la création basque, accompagnant la mise en place d’outils sur tout le territoire ou érigeant à Biarritz son petit Guggenheim pour transformer l’identité de la ville, en faire un lieu triomphant de culture et de festival, avec son phare rayonnant bien au-delà. (...)


Urrun ikusten zakien

Jakes ez nuen pertsonalki ezagutu, baina eragin arras luze eta zabala izan duten pertsonetakoa izan da, talde ttiki batekin Enbata sortu zuenetik. Ipar Euskal Herriko euskaldun zaharberritu, ekintzaile edota mota anitzeko herri-eraikitzaileen ibilbideak modu ezberdinetan erraztu eta bultzatu dituzte Jakesen lanaren emaitzek.

Bere ekarpenak parrafo ttiki honetan ezin dira laburbildu, baina ezaugarri bakar bat atxiki behar banu, erranen nuke oso urrun ikusten bazakiela. Bere garaiko markoetatik kanpoko bilakaerak asmatzen jakin izan zituen 1960ko hamarkada hasieran, Frantziak bere azken koloniak galtzen zituelarik eta Europar Batasuna osatzen hasten zelarik. (...)


Un premier pas pour la reconnaissance institutionnelle

Le samedi 10 décembre, le président de la Communauté d’agglomération Pays Basque, Jean-René Etchegaray, a ouvert le Conseil communautaire par cet hommage à Jakes Abeberry.

"Nous ne pouvons, chers amis, ouvrir ce conseil communautaire sans rendre hommage à Jakes Abeberry. Jakes Abeberry qui vient de nous quitter mais dont l’esprit demeurera longtemps au Pays Basque et, je veux le croire, dans nos politiques. " (...)


Akitania Berriak artzaingoaren sustengatzea uzten ote du?

ELB Sindikata - 2022ko uztailaren 8an Akitania Berria eskualdeak mendiari eta artzaingoari lotu 2023ko proiektu deialdiak aurkeztu zituen . Aldaketen artean bortuetan tropen zaintzeko laguntza atxemaiten da, orain arte «7-6-B Bortuko eremuen balorizatzea» izenarekin zena eta oraitik goiti «70.31 Predazio eremuetatik kanpoko tropen zaintzeko laguntza» deituko dena. Laguntza berdina da bainan prefetura agiri batek finkatzen dituen C0 eta C1 predazio eremuetatik kanpo bortuan ibiltzen diren laborariek dute bakarrik laguntza hau ukaiten ahalko. C1 eta C0 eremuetako bortuetan ibiltzen diren laborariek «76.13 etxaldeek predazioaren kontra egiten dituzten inbestizamenduak» laguntza berezia beizik ez dute ukaiten ahalko.

ELB sindikatak dio laborariek, orain arte bezala, bi laguntzen artean hautatzeko posibilitatea atxiki behar dutela. Bi laguntza hauek ez dute helburu berdina: batek biodibertsitatea eta mendian bizia atxikitzea eta bortuko eremuen balorizatzea ditu helburu; eta besteak etxaldeetan eta bortuan tropak predazioaz babesteko helburua du. (...)


Pourquoi trois langues disparaissent chaque mois

Michel Feltin-Palas - Le déclin de certains idiomes s'explique en partie par les migrations vers les villes, mais surtout par la colonisation et les décisions politiques.

En 2015, il ne restait que 9 locuteurs du tosu, une langue tibéto-birmane de Chine. Nul besoin d'être un expert pour le deviner : cette langue aura donc bientôt disparu et, avec elle une culture et une civilisation. Elle n'est, hélas, pas la seule. Selon l'Unesco, 50 % au moins des quelque 6 000 à 7 000 idiomes reportés dans le monde attendu de s'éteindre au cours du XXIe siècle, au rythme effrayant de trois à quatre chaque mois en moyenne. Ou, contrairement aux idées reçues, ce mouvement ne s'explique pas seulement par les migrations des populations rurales vers les villes. Et pas du tout par les supposées « qualités linguistiques » des « grandes langues internationales ». Les causes de ce déclin sont aujourd'hui connues et tiennent pour la plupart à l'action de l'homme. Voici les principales. (...)


Jakes, un grand frère

Lucien Etxezaharreta - La première fois que je vis Jakes c’était lors d’une réunion de bureau qui avait lieu rue des Lisses à Bayonne, dans l’Hôtel des Basques, qui était alors l’adresse du mouvement. Une pièce où résonna une de ces disputes homériques entre Jakes et Ximun Haran. J’y étais avec Jean-Louis Davant, venu d’Hasparren dans sa vieille 2CV poussive par la vieille route des Cimes en délégation de la section Enbata d’Hasparren. Il fallait toute la pondération et la sagesse de Jean-Louis pour nous convaincre de l’intérêt de cette joute mémorable ayant pour origine les choix stratégiques à adopter.

Sans formation politique, malgré un père ouvrier, à 18 ans, je plongeai dans ce monde où Jakes, en virtuose politicien, savait trouver une voie pour l’expression politique de l’identité basque. (...)


Sur les pas de Jakes par Ramuntxo Garbisu

En 2012, Ramuntxo Garbisu réalise un film sur la trajectoire politique et culturelle de Jakes Abeberry.

De nombreuses images d’archives parfois très peu connues et les interviews de plusieurs témoins remettent en situation le parcours du leader abertzale, avec les interventions de Zigor, Julen Madariaga, Didier Borotra, Peio Etcheverry-Ainchart, Thierry Malandain, Christiane Etchalus et Koldo Zabala. Le film s’achève en un bel élan sur les images d’un peuple en marche et dansant, alors que Mikel Laboa déroule son Baga biga higa. (...)