Artxikoak hitz-gakoen arabera Nazioartea


Macron à la mer !

Le portrait présidentiel d’Emmanuel Macron, décroché le 28 mai dernier à la mairie de Saint Jean de Luz, est sorti ce vendredi 27 septembre à la mer.

Des militant-e-s de Bizi ont en effet voulu lui montrer les conséquences possibles du réchauffement climatique en cours d’accélération sur les océans et les littoraux côtiers, telles qu’elles ont été décrites dans le rapport spécial qu’a publié le GIEC ce mercredi 25 septembre.(...)


Txapela buruan, ibili munduan (1)

Uda bukatzerat doala eta udatiarrak etxerat itzultzen ari direla, memento aproposa oporren iragaiteko moldeaz bi gogoeta egiteko.

Zergatik jendea, bederen ahal duena, are ta toki urrunagoetara bidaiatzen da? Zergatik milaka kilometro egin urtero gauza berdintsuak ikusteko? (...)


Explosion de la coalition anti- Houthis au Yémen

C’est un incroyable renversement de situation. Fers de lance de la coalition arabe qui combattait les rebelles Houthis au Yémen depuis 2015, l’Arabie Saoudite et les Émirats Arabes Unis (EAU) sont aujourd’hui presque ouvertement en guerre, la coalition a volé en éclats et les séparatistes du Sud se sont emparés du palais présidentiel à Aden. Il y a encore trois mois à peine ces acteurs semblaient pourtant unis contre les rebelles Houthis (Chiites et, selon la plupart des observateurs, soutenus par l’Iran).

Pour tâcher d’y voir plus clair dans cet invraisemblable imbroglio, il n’est pas inutile de revenir rapidement sur l’histoire agitée du pays depuis la démission en 2011 du président Saleh, au pouvoir depuis 22 ans.(...)


Mercosur

CETAren ondotik, hona orai Mercosurekilako ituna, omen Europako ekonomiari zernahi abantail ekarriko dizkiona. Nork sinets holakoak, jakinez munduan zehar ibilki diren elikagai edo ekoizpenen idustrialen produkzioak eta garraioak ingurumenari ekartzen dizkion kalte ikaragarriak.

Hara argitasun zenbait. (...)


Marche climat et blocage de pont à Bayonne le 21 septembre

Le samedi 21 septembre, dans le cadre d’un appel international à se mobiliser à l’occasion du sommet de l’ONU pour le climat, une grande marche populaire et familiale aura lieu à Bayonne à l'appel de Bizi!. Elle partira à 15h00 de la place Paul-Bert et traversera une partie du centre ancien. A la fin de cette marche, Bizi! mettra en pratique l'indispensable fermeture d’axes routiers intra-muros en bloquant le Pont-Saint Esprit aux voitures.

Les vélos, les piétons et les bus pourront bien évidemment passer et les collectifs, associations, syndicats, mouvements divers, porteurs et porteuses d’alternatives concrètes sont invités à y installer leurs stands, appels, pétitions, démonstrations, expérimentations ! Artistes de rue, musiciens, producteurs ou artisans locaux, sont aussi invités à donner une dimension festive et ludique à cette mobilisation d’un nouveau genre ! (...)


Quand Brisson défend le G7

Enbata : Parallèlement au G7, Peio Etcheverry-Ainchart croise le fer dialectique avec le sénateur Max Brisson sur le terme “grande démocratie”. Chacun est dans son rôle, l’un élu de droite, l’autre élu de la gauche abertzale…

Savoureux ! (...)


La zone arc-en-ciel contre le G7, une occasion manquée

De même que le bilan d’un évènement de l’ampleur du G7, celui du contre- G7 comporte plusieurs niveaux et de multiples facettes.

Il sera fait par les différents acteurs dans les prochains jours alors que les réseaux sociaux se font l’écho de sévères critiques envers les plateformes G7EZ et Alternatives G7, maîtres d’oeuvre des principaux rendez-vous du 19 au 26 août. (...)


Contre G7, un bilan en demi-teinte

Voici un bilan du contre sommet G7 dans sa globalité complexe.

Il faudra cependant en tirer les leçons afin de ne plus commettre certaines erreurs en Pays Basque. (...)


Regards sur l’été

A quelques jours de l’automne, j’ai jeté un regard sur l’été. Comment oublier ce scandale mondial qui a fait la une du Guardian de Londres, du Soir de Bruxelles, d’El Pais de Madrid et de tant d‘autres : un de nos pelotaris avait tué un coq avec ses dents. Quelques jours après je voyais deux pages entières de mon quotidien préféré, à la louange des courses de taureaux qui devaient avoir lieu à Bayonne en présence du ministre chargé du bien être des animaux...

J’avoue n’avoir toujours pas réussi à comprendre comment des « responsables » politiques ont pu avoir l’idée d’organiser le G 7 à Biarritz, en pleine saison. Pas plus que l’occupation policière du Pays Basque : qu’il fallait assurer la sécurité, d’accord. Fallait-il entasser chez nous plus de la moitié des CRS de France ? Plus de 40 % des gendarmes de Gaule? (...)