Artxikoak hitz-gakoen arabera Nazioartea


Hommage à Michel Berhocoirigoin

Pour le premier anniversaire de sa disparition le 7 mai, ses compagnons de route ont rendu au leader basque un hommage à la hauteur de sa dimension.

Grand moment que cet hommage au siège d’Euskal Herriko Laborantxa Ganbara, à Ainhize Monjolose. Certes le parcours de Michel Berhocoirigoin est connu, mais les organisateurs de cette journée ont eu d’abord le souci de mettre en relief son message, sa démarche de rassembleur, ses convictions et ses choix stratégiques et sa méthode. Avec sa capacité à fédérer, à argumenter, à mettre en oeuvre l’intelligence collective, sa patience et sa pédagogie comme sa fermeté sur l’essentiel empreint de radicalité pragmatique, le leader basque, à la fois semeur de graines et homme d’action, restera dans notre combat un modèle à suivre pour les militants d’aujourd’hui et de demain. Ce fut le point fort de cette journée du 7 mai. (...)


Morts en série

Mercredi 27 avril 2022. Voici deux jours que quelques personnes suivent, sans relâche et avec impuissance, des bateaux en détresse qui ont donné l’alerte tout près des côtes de Tan Tan. Les bateau prennent l’eau sous leurs yeux. Les gens meurent sous leurs yeux. Sous leurs yeux, sous les yeux de personne d’autre. Six personnes, sur cinquante deux, meurent, ce jour, dont un bébé. Cela se passe aux frontières extérieures, comme on dit, et les frontières extérieures, c’est loin. Le Maroc laisse mourir les gens qu’on ne veut pas à l’intérieur (sauf pour les fraises, la maçonnerie, les soins, les livraisons, la plonge, peu importe qui pourvu qu’ils sentent bien à quel point ils sont remplaçables). La marine royale marocaine, en pleine nouvelle lune de miel avec l’Espagne, met un jour entier avant de sortir secourir les bateaux en détresse devant les côtes de Tan Tan. Une fois à l’eau, sa flotte ne les trouve pas.

Voici dix jours que quelques personnes alertent : un garçon est tombé le 17 avril dans la montagne basque, après avoir passé le fleuve, la Bidasoa. Il est parti ce jour-là, avec Untel et Untel. Il manque à l’appel. Des secours, côté français, côté espagnol, l’auraient-ils trouvé? Le 27 avril, en l’absence de nouvelles, les polices basques et espagnoles commencent les investigations. La montagne est arpentée, le fleuve fouillé. Celui-là même qui vient de rendre le corps d’Ibrahim Diallo, noyé le 12 mars. Nous sommes aux frontières intérieures, cette fois. Irun, Hendaye. C’est loin ? C’est si loin que personne ne semble réaliser que des morts en série ont lieu, ici aussi. (...)


Pendant ce temps-là, en Palestine…

La guerre en Ukraine est une mise en abîme de la situation palestinienne.

Si les territoires occupés pourraient être assimilés à la situation de l’Ukraine, la diplomatie occidentale maintient pourtant les Palestiniens dans une posture “terroriste” belliqueuse qui les rapproche de la Russie. (...)


L’autonomie corse sur la table

Le grand mot est lâché par le ministre français de l’Intérieur, mais personne ne peut dire ce qu’en sera le contenu réel, au terme d’une négociation qui s’annonce difficile. Un récent rapport élaboré à la demande de Gilles Simeoni par une éminente juriste, indique ce que souhaitent les élus aujourd’hui majoritaires en Corse.

Vaille que vaille, les murs de la république jacobine craquent. (...)


Gure ordua da…

Enbata Hilabetekariko Sar Hitza - Europako ekialdean pasatzen diren gertakari larriek uzten gaituzte nunbait arraposturik gabe iritziak edo erabakiak hartzeko tenorean. Euskaldun edo euskal herritar gisa, badakigu historia ez dela sinplea. Hainbat aldiz podere politikoek eta mediatikoek kokatu gaituzte gaizkileen aldean ; alta, badakigu problematika geopolitikoak direla beti konplexuak.

Euskal herritar gisa, nun kokatzen dugu gure burua? (...)


Presidentzialak Iparraldean: Macron %28,7, Mélenchon %18,26, Le Pen %15,67

Frantses Estatuan bezala Macron garaile atera bada lehen itzulitik landa Ipar Euskal Herrian, Mélenchon da bigarren eta Le Pen hirugarren. Azpimarratzekoak dira ere Jean Lassalle-ek bozen %11,61 lortu dituela, 4. postuan, eta Eric Zemmour-ek % 6,93, frantses Estatu mailako ber heina lortuz eta 5. ateratuz.

Jarraian, xehetasun guziak herrika. (...)


Indépendance stratégique

L'Édito du mensuel Enbata - D’abord le Covid. Et puis la guerre en Ukraine. Dans le sillage de ces deux évènements mondiaux majeurs, l’Europe et toutes les nations du monde n’auront jamais autant questionné leur propre souveraineté.

Si cela pourrait réjouir les abertzale qui en espèrent des dividendes, ou les militants du climat, qui croient deviner l’avènement d’une transition énergétique, l’avenir n’est sans doute pas aussi évident. (...)


Aльтернатива*

L’augmentation du prix des énergies fossiles, à la faveur de la guerre en Ukraine, souligne crûment notre dépendance, malgré les impératifs climatiques d’une nécessaire transition.

Pourtant, c’est aussi sous la contrainte que jaillissent parfois des solutions, avec un précédent notable en Iparralde lors de la guerre en Irak. (...)


Des hauts et des bas, de l’assassin au héros

Fin du XXe siècle, les nationalistes corses touchent le fond. Une guerre fratricide déchire depuis 10 ans le courant souverainiste des FNLC dont les dirigeants s’entre-tuent. Le courant autonomiste peine à progresser vraiment, toutes les perspectives d’avancées semblent aléatoires.

Là dessus, un commando dissident du FNLC veut clairement désigner l’adversaire principal. Le 6 février 1998, il exécute le plus haut représentant de l’État français sur l’île, le préfet de région Claude Erignac. C’est un tremblement de terre politique. Quarante mille Corses descendent dans la rue pour condamner le meurtre. Nouveau coup dur pour les abertzale corses ? Rien n’est moins sûr. (...)