Artxikoak hitz-gakoen arabera Ekologia


Vivre le départ du Tour Alternatiba, en direct au Musée Basque

Le mouvement Bizi! organise ce samedi 9 juin 2018 de 15h00 à 17h30 une retransmission en direct au Musée Basque du départ du Tour Alternatiba.

Au programme de cet évènement : retransmission en direct depuis Paris, exposition-photos sur le Tour Alternatiba 2015, animations… (...)


Alternatiben herria: Iruñatik… Baionara!

Joan den larunbatean, ekainaren 2an, Euskal Herriko 6. Alternatiben Herria iragan dan Iruñeko erdigunean. Jende anitz bildu da Euskal Herriko Eskubide Sozialen Gutunak antolatu hitzaldi, mahai inguru tailer eta beste animazioetan.

Bazkari denboran, Iruñatik, Baionara, urriaren 6 eta 7an, denak 7.Alternatibara joaiteko deia luzatu dute parte hartzaileek, klimaren ordez, sistema aldatzea aldarrikatuz. (...)


Changer de voie, maintenant

Grande fête à Bayonne les 6 et 7 octobre prochains pour accueillir l’arrivée du Tour Alternatiba 2018 qui partira le 9 juin de Paris, visitera 5 Etats européens et 200 territoires différents et parcourra 5.800 km.

L'objectif : la mobilisation internationale contre les causes de la déstabilisation du climat qui menace l’humanité et imaginer des alternatives concrètes au changement climatique. (...)


Bizitza burujabea eskubide osoz

Alternatibak dituen herria bizirik dagoen herria da. Horixe irudikatzeko asmoz, Euskal Herriko Eskubide Sozialen Kartaren Asanbladako kideek datorren larunbatean 2018eko ekainaren 2an Alternatiben Herria ekimena abiatuko dute Iruñean.

Aldarrikapen eta ospakizun eguna izango da, egunerokoan bizitza ematen diguten hamaika proposamen handi eta txikien erakusleihoa, Kartaren ardatz nagusiak jarraituz. Ekimen honekin antolatzaileek jarraipena emanen diote Bizi mugimenduak Alternatiben Herriak antolatzeko egindako deialdiari : "Sistema aldatu, ez klima" lelopean. Ondorioz, larunbata honetan Iruñean Euskal Herriko 6. Alternatiben Herria iraganen da, Baiona (2013), Zokoa (2014), Donostia, Donibane Garazi eta Bilbokoa (2015) eta gero 6. “Alternatiben Herria”… urrian Baionan iraganen delarik 7., Alternatiba 2018! (...)


100.000 Alda tous les 2 mois

Le syndicat ELA lance une nouvelle revue au nom inspiré du supplément que la Fondation Manu Robles-Arangiz anime depuis une bonne décennie dans la revue Enbata : Alda. Cette revue sera envoyée tous les deux mois à ses 100 000 adhérent·e·s. Elle sera donc un des journaux les plus diffusés en Pays Basque.

Ses articles seront rédigés en euskara ou en espagnol. La ligne rédactionnelle sera celle d'un acteur indépendant, engagé, et plutôt atypique de la société basque : ELA. (...)


ELAk eman behar duen mezua ez da titular hutsekin asetzen

Iván Giménez Hegoaldean gehiengoa duen ELA sindikatuko arduradunetarik bat da. Gero eta gehiago indibidualista eta kontsumerista den jendarte batean, balore kolektiboak eta elkartasuna aitzinean emaiten dituen sindikatu batentzat, eta formula sinplistak eta eslogan demagogikoak garaile diren aro honetan etengabeko pedagogia egin nahi duen erakunde sindikal batentzat, komunikazioaren erronkak zein diren aipatzen dauku.

Parada ezin hobea da sortu berria den eta Euskal Herrian 100 000 aletan banatua izanen den Alda aldizkariari ongi etorria egiteko. (...)


L’Eusko projet leader de l’innovation pour la Transition écologique

Le vote en ligne pour sélectionner les projets de transition écologique à financer dans le cadre du programme ministériel « Mon projet pour la planète » s'est terminé vendredi 11 mai, à minuit. Le vote a duré quatre semaines et a été un beau succès, avec 139 860 participants. Grâce au vote du public, le projet de l'Eusko, monnaie locale écologique, euskaldun et solidaire du Pays Basque, est arrivé largement en tête des 420 propositions de toute la France, avec 2716 votes. L'Eusko est donc le projet de transition écologique le plus soutenu sur tout l'État français.

C'est un élan très fort pour notre projet, qui nous porte. C'est aussi un message clair de soutien face à la volonté du Préfet et de Bercy de bloquer les paiements en eusko des subventions et marchés publics par les collectivités locales comme la Ville de Bayonne. À l'heure où les dérèglements climatiques menacent notre planète, l'État ne peut pas d’un côté reconnaître l'Eusko, au sein du ministère de la Transition écologique, comme une initiative exemplaire et, de l’autre côté, tenter de le bloquer du côté du ministère des Finances. (...)


La bataille continue, c’est le moment de soutenir l’Eusko !

Suite à la requête du Préfet des Pyrénées-Atlantiques, la Cour administrative d'appel de Bordeaux a décidé ce vendredi de suspendre la convention entre la ville de Bayonne et Euskal Moneta. Pour l'instant, la ville de Bayonne ne peut donc pas faire de paiements en eusko. Comme il s’agissait d’une procédure en référé, la décision du juge est en effet provisoire : la convention est suspendue en attendant que l’affaire soit jugée sur le fond, pour décider si la convention est légale ou si elle doit être annulée.

« Pour montrer notre détermination, votons tous pour l’Eusko dans le cadre de l’appel à projets “Mon projet pour la planète”, c’est un moyen très simple et très rapide de montrer face à l’État notre soutien massif à ce projet pour le Pays Basque, et cela permettra en plus à l’Eusko d’obtenir un financement de 100 000 € pour se développer. Votez et faites voter pour l’Eusko sur www.euskalmoneta.org avant le 11 mai, à la veille de l'Assemblée Générale d'Euskal Moneta qui aura lieu le samedi 12 mai à 9h00 à la Salle Lapurdi d'Ustaritz ! C’est la plus belle réponse que le Pays Basque puisse donner face à l’acharnement de l’État ! » (...)


1000 pertsonatik goitik manifestatzen dute etorkinekin eta errefuxiatuekin elkartasunez

«Haiek, gu dira! EtorkiZUna» banderolaren atzean, 1000 pertsonatik goitik manifestatu dute Baionako karriketan Bizi!ren deiari erantzunez eta ohiturazko Maiatzaren Leheneko manifestaldiaren baitan migranteekin elkartasunezko desfile handi bat eginez.

Europako atean hil diren 33 000 etorkin pasa dituen zerrenda bat lotua izan da Suprefeturako burdin hesietan Geriza-Immigrazioa legearen bidez indartu nahi den fermutasuna salatzeko. Bizi!ren bozeramaile batek deia luzatu du Estatu mailako erretentzio zentroetarako martxen antolatzeko larunbatean, uztailaren 14an, Bastilla-ren hartzea kari, bertan atxilotuak diren etorkinen tokiak hartzeko eta «errugabeendako zinezko kartzela horien» gaitzesteko. (...)