Artxikoak hitz-gakoen arabera Ekologia


Ecologie et féminisme

C’est en 1972, sous la plume de Françoise d’Eaubonne, que l’on trouve la contraction de l’écologie et du féminisme dans le terme “écoféminisme”. Dans un livre, Le féminisme, elle développe l’idée que les femmes comme la nature sont victimes de la domination masculine et que la révolution écologique ne saurait faire l’économie d’une révolution féministe… Selon elle la matrice idéologique qui permet la domination des hommes sur les femmes est la même que celle qui conduit à la domination des hommes sur la nature.

Ce pouvoir destructeur s’inscrit, pour elle, dans l’émergence de cette société de surconsommation, d’agriculture industrielle, de déshumanisation, et de façon parallèle dans le pouvoir exercé sur le corps des femmes par un patriarcat omnipotent. (...)


A propos du Centre européen de fret de Mouguerre

Le projet d’une autoroute ferroviaire à Mouguerre, sous couvert de mesure en faveur du climat, promet plutôt d’artificialiser neuf hectares de zone humide alors que des solutions plus simples et moins coûteuses sont à portée.

Combien tout ceci va coûter en aménagement à la CAPB ; comment préserver les zones humides comme acté par les élus de la CAPB lors du vote du Plan Climat ; comment les riverains seront-ils protégés des futures inondations ; pourquoi ne pas faire rouler le train jusqu’à Hendaye où existe une zone de fret importante et sous-utilisée ; pourquoi les camions ne restent-ils pas sur des bateaux jusqu’à Bilbao plutôt que de débarquer à Cherbourg ? (...)


Lurrama 2021, «Gure lurra, gure jatekoa»

LURRAMA - Euskal Herrian, denek lurra nahi dute. Lurra, elikatzeko helburuarekin? Ez da errana. Gehienetan, lurra euskarri gisa hartua da: gure bideak, tren bideak, lan eremuak edo etxeak eraikitzeko, eta gero ta gehiagotan, aberats batzuen plazerrarendako. Hori gertatu behar zen Arbonan, 15 hektareko lurretan. Lur bereganatze forma horrek ELB eta Lurzaindiako laborariak ASKI erratera eraman ditu ekainaren 23an. Geroztik okupazio luzea iragan da eta 4 hilabeteren ondotik, urriaren 24an geldituko da Lurramarekin.

Aurtengo edizio berezian, «Gure lurra, gure jatekoa lema naturala izanen da. Hastapenetik, Lurramak loturak sortzeko asmoa izan du, laborari eta hiritarren artean, ekoizle eta kontsumitzaileen artean. Aurten oinarrizko lotura oroitarazi nahi zaie: lurra, eguzkia, urak elgarrekin dihardute jaten ditugun landareak, barazkiak, lekadunak, zerealak eta fruituak emateko, edo abereek jaten duten belarra, esnea eta haragia egiteko. Info praktiko guziak jarraian! (...)


Zaintza erdian

Pandemiaren kudeaketa desegokiari aurre egiteko askatasun indibidualak baizik ez aldarrikatzea, ez ote da ahulegia, batez ere eskuin-muturrak antzeko baldin badio?

Feminismoak zaintzaren gaia erdian jartzen du, abiapuntu aberatsagoa emanik. (...)


“Il faut changer de logiciel” (2/2)

Directeur du Comité ouvrier du logement (COL), Imed Robanna est aux avant-postes pour mesurer les conséquences sociales de l’inflation des prix du logement. Héritier d’une culture humaniste, il mesure les limites des outils dont il dispose pour développer le logement social ou l’accession sociale à la propriété et dresse un bilan des préconisations politiques en terme d’urbanisme ou des évolutions prévisibles de la situation.

Dans cet entretien à Enbata, Imed Robanna estime que l’Agglomération Pays Basque est la bonne échelle pour appliquer une politique pertinente afin d’endiguer “une situation préoccupante” et “changer de logiciel”, pour permettre simultanément aux habitants de se loger et de préserver un modèle de proximité respectueux de la planète. Parmi les solutions préconisées pour contenir les prix, le directeur du Col estime que celle consistant à construire davantage “ne marche pas sur des secteurs très attractifs”. (...)


Vers la compensation ?

Chiffrages complexes et notes juridiques précises alternant avec actions d’éclat autant que pédagogiques, Alda demande depuis juin dernier l’adoption au plus vite par la Communauté d’agglomération du Pays Basque de deux mesures d’urgence.

La généralisation de la demande d’autorisation de changement d’usage aux personnes morales, et la compensation obligeant tout propriétaire souhaitant proposer un meublé touristique à produire un nouveau logement loué à l’année. (...)


Alda met la mairie d’Anglet en location sur Airbnb !

La porte-parole d’Alda Malika Peyraut a réussi à proposer sur Airbnb une location touristique de courte durée qui n’est autre que… la mairie d’Anglet, prouvant s’il en était besoin le non-sens des procédures permettant l’enregistrement automatique et immédiat des meublés de tourisme.

Alda dénonce également le fait que malgré les procédures d’enregistrement en vigueur à Bayonne et Anglet et « jugées conformes » par Airbnb, cette dernière continue d’y publier d’innombrables annonces sans numéro d’enregistrement, alors que la loi l’interdit formellement depuis 2017 déjà ! (...)


“Il faut changer de logiciel” (1/2)

Directeur du Comité ouvrier du logement (COL), Imed Robanna est aux avant-postes pour mesurer les conséquences sociales de l’inflation des prix du logement. Héritier d’une culture humaniste, il mesure les limites des outils dont il dispose pour développer le logement social ou l’accession sociale à la propriété et dresse un bilan des préconisations politiques en terme d’urbanisme ou des évolutions prévisibles de la situation.

Dans cet entretien à Enbata, Imed Robanna estime que l’Agglomération Pays Basque est la bonne échelle pour appliquer une politique pertinente afin d’endiguer “une situation préoccupante” et “changer de logiciel”, pour permettre simultanément aux habitants de se loger et de préserver un modèle de proximité respectueux de la planète. Parmi les solutions préconisées pour contenir les prix, le directeur du Col estime que celle consistant à construire davantage “ne marche pas sur des secteurs très attractifs”. (...)


Logement, le tournant du 20 novembre 2021

Là où croît le péril croît aussi ce qui sauve. La crise du logement s’aggrave et s’accélère avec une violence inédite. Mais les réactions de la société basque et sa capacité de mobilisation également.

L’heure n’est plus aux vaines protestations, mais aux victoires concrètes, permettant d’inverser la tendance. Une grande manifestation prévue le samedi 20 novembre à Bayonne va constituer un tournant et un moment fondateur dans cette perspective. (...)

  • Berripapera



  • Enbata sostengatu

    Kioskoetan

    Enbata sostengatu ! 40€-tarik goiti hilabete guziz zuen gutun ontzian Enbata aldizkaria lortuko duzue.

    Harpide zaitezte / Sostenga gaitzazue

  • Gaika

  • Hitz-gakoak

  • Bideoak

    bideoak