Artxikoak hitz-gakoen arabera Eko-soziala


Euskokart : dernière ligne droite !

Il ne reste plus que quelques jours pour atteindre l'objectif des 30 000€ qui permettra à la fusée de l'Euko numérique de se lancer dans les meilleures conditions. Jusqu'au 18 mars minuit, chaque geste compte pour réussir ensemble : contribuez sur euskokart.org, faites passer le message autour de vous.

Le dimanche 19 mars dès 10h00 du matin, l'Eusko Eguna, la première édition de la journée de l’Eusko, à la Maison des Associations de Glain à Bayonne, sera l’occasion de célébrer tous ensemble le lancement de l’Euskokart.(...)


LGV : La faillite comme modèle de financement ?

Pierre Recarte, vice-président du CADE - « Il faudra surveiller attentivement le trafic côté Méditerranée car cela préfigurera ce qui se passera ici » C’est ce conseil que la DREAL Aquitaine répétait à l’envi lors des réunions de l’Observatoire des trafics. Il est vrai que la mise en service de la LGV Perpignan-Figueras-Barcelone était sensée générer un déferlement du trafic ferroviaire fret et voyageurs à la frontière franco-espagnole. Depuis cette prédiction l’Observatoire des trafics ne se réunit plus. Il a été mis en sommeil en attendant des jours meilleurs.

Le CADE dénonce les tractations sur le financement de la LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax.


L’Eusko passe à la vitesse supérieure

Après 4 ans d’existence en Iparralde, l’Eusko va changer d’échelle. En effet, l’association Euskal Moneta a décidé de renforcer l’impact de la monnaie locale écologique et solidaire du Pays Basque sur son territoire en mettant en place, en plus des billets, une version numérique de l’Eusko.

Xebax Christy, co-président de l’Association Euskal Moneta répond aux questions d’Alda ! Une occasion de faire le point sur l’Eusko et l’enjeu du numérique, ainsi que de prendre note des rendez-vous de la campagne Euskokarta.


Revenu universel fausse bonne idée ?

La primaire de la gauche à mis sur le devant de la scène le revenu universel, mesure phare de Benoît Hamon.

Beaucoup y ont vu une bonne nouvelle, remettant les questions sociales au centre du débat dans une campagne annoncée sur la sécurité et les questions d’identité. D’autres ont hurlé à l’utopie irresponsable soulignant l’incapacité du candidat de proposer un financement de sa mesure ou dénonçant l’immoralité de donner à tous y compris à “madame Bettencourt”. (...)


Lettre ouverte à Ségolène Royal

Le mercredi 22 février, les représentants de 12 organisations de la société civile publient une lettre ouverte à Ségolène Royal, lui demandant de geler définitivement l'exploitation des combustibles fossiles dans les eaux territoriales françaises.

Au-delà de l’effet catastrophique que pourrait avoir une marée noire sur les écosystèmes des différentes zones convoitées par les pétroliers, nous sommes certains que l’exploitation de ces gisements accentuerait lourdement le réchauffement climatique (...)


Valentin Bengoa, bidelagun: ez adiorik!

Valentin Bengoa Etxeberria (Aretxabaleta, 1923) ELA sindikatuko militante historiko eta jesuita zendu da asteburu honetan.

Sandinismoa lehen eskutik ezagutu zuen Bengoak Nikaraguan, eta ELA-ren birsortze lanetan jardun zuen. (...)


Ipar Euskal Herrian klimaren desafioa altxatzeko berri on bat

Bizi! pozten da sortu berria den Euskal Hirigune Elkargoan trantsizio energetiko eta ekologikoaren ardura ukanen duen lehendakariordetza bat izanen baita.

Mugimendu altermundialistak Ipar Euskal Herriko klimaren desafioa altxatzeko, Trantsizio energetikoaren ardura duen lehendakariordetza bat izaitea keinu biziki baikorra dela dio.


La lutte paye

Le syndicat ELA, confédération ouvrière plus que centenaire et syndicat majoritaire en Pays Basque Sud a célébré le 10 février 2017 par un rassemblement à Bilbao ses nombreuses victoires syndicales liées aux grèves menées en 2016.

A cette occasion ont été mises en avant l’organisation collective et la solidarité concrète (via la caisse de “résistance” ou de “grève”), ingrédients indispensables d’une mobilisation syndicale gagnante.


Les Super-héros avec l’eusko !

Les effets de l'Eusko sur le territoire d'Iparralde commencent à se faire sentir : 3000 particuliers qui donnent la priorité aux produits locaux et aux commerces de proximité, 660 entreprises, commerces et associations partenaires, 548 000 eusko qui ne circulent qu'au Pays Basque, pour relocaliser l'économie et dont les équivalents euros sont placés dans des fonds de financement de l'emploi local ou de la transition sociale et écologique, 317 commerces en cours de bilinguisation (défis eusko), 44 000 eusko distribués à des associations locales (système Eusko 3 % asso) etc.

Mais l'eusko n'entend pas en rester là et veut passer à la vitesse supérieure. Comment ? En rajoutant aux billets eusko un eusko numérique et une carte de paiement qui s’appellera l'euskokart. Il manque encore 30 000 euros pour réussir le financement de ce saut qualitatif qui devrait démultiplier l'impact de l'eusko en Iparralde. Un crowdfunding (financement participatif par internet) a été lancé avec l'objectif de réunir cette somme avant le 19 mars, date du lancement de l'euskokart. Tous les utilisateurs d'internet et visiteurs de réseaux sociaux sont invités à donner un petit coup de main à cette campagne débridée, en participant à une cyber-soirée (où vous deviendrez Super-Héros de l'Eusko) ce jeudi 16 février de 19h00 à 22h00.