Anne-Marie Bordes

Anne-Marie Bordes


Le mur véritable du PNAT

Partis de 24 communes, 1.300 manifestants se sont retrouvés à Bayonne pour dresser un mur enfermant symboliquement la Sous-Préfecture en réplique à l’enfermement indéfini de nos presos.

Les porte-parole de Bake Bidea et des Artisans de la Paix, Anais Funosas et Michel Berhocoirigoin, ont exhorté l’Etat à réagir face à une peine de mort qui ne dit pas son nom : “Nous ferons sauter les verrous ! Il n’y a pas d’autres options ! Le parquet empêche toute avancée, tout espoir ! Accomplir sa peine jusqu’à la mort ? Non et Non ! L’attitude du parquet doit changer, il doit arrêter d’être un obstacle à la paix ! Il faut une politique pénale qui s’adapte au processus de paix et à la volonté des citoyens du Pays Basque dans tout sa diversité !” (...)


Hyper connectés et sans contacts

Confinement vécu, nous voilà libres d’aller.

Enfin pas tout à fait libres, puisque si nous avons la latitude de prendre l’avion, poignées de main, bises et embrassades sont à priori exclues de notre vivre ensemble. Autrement dit ambiance sécuritaire chargée ! (...)


Un processus enlisé

Les manifestations de soutien aux presos répondent aux refus répétés du parquet anti-terroriste contre les libérations conditionnelles. Ainsi va, cahotant, le processus de paix.

La nomination d’un nouveau Garde des Sceaux en la personne d’Eric Dupond-Moretti viendrat- elle modifier la donne ? Si celui-ci a eu l’occasion de défendre des prisonniers corses, le sort des prisonniers basques intéressera-t-il cet avocat disposé à faire bouger certaines lignes ? (...)


Frontière, les Etats toujours là !

Nous étions habitués à un Zazpiak Bat sans frontière. Le Covid 19 a fait ressurgir ce que l’Union Européenne avait “effacé”.

Retour sur ce double confinement de trois mois. (...)


Bestiaire chinois

La pandémie qui nous frappe a fait la célébrité du pangolin asiatique dont les écailles réduites en poudre sont réputées soigner les humains.

Le père Armand David en avait fait la découverte dans les années 1869-70. (...)


Plus prisonniers que jamais

La date anniversaire du désarmement d’ETA marque également le début de la 31e année de détention de Jakes Esnal, Frédéric Haranboure et Ion Parot, libérables depuis de nombreuses années.

Le 8 avril 2020 devait être une journée de grande mobilisation, à la date anniversaire du désarmement d’ETA conclu à Bayonne le 8 avril 2017 devant 20.000 personnes. Elle devait aussi marquer d’une pierre noire la fin de la 30e année de prison vécue par les trois prisonniers. (...)


Txik Txak,voyage de Bayonne à Tardets-Sorholus

Le monde attire le monde, la faible densité effraie.

Dans ce contexte, Tardets-Sorholus- Bayonne (et inversement), est bien plus qu’un simple périple, c’est un observatoire. (...)


Le Pays Basque moteur dans les Pyrénées-Atlantiques

Le Pays Basque accueille chaque année quelque 3 000 nouveaux habitants, alors que le Béarn en reçoit environ un millier.

La partie béarnaise des Pyrénées-Atlantiques a beau représenter plus de 50% de la population départementale (quelque 700 000 habitants dans les P-A), elle ne joue plus vraiment le rôle moteur, dynamisant, qui était encore le sien jusqu’aux années 90. La partie Pays Basque a pris la relève. (...)


L’Histoire bégaie pour de bon

Après deux ans de négociations fructueuses, impulsées par la manifestation du 9 décembre 2017 à Paris, il n’est plus question d’espérer de nouvelles mesures en faveur des presos et encore moins de mise en place de Justice transitionnelle.

Contre ce feu rouge politique, il appartient encore à la société civile d’enclencher une nouvelle phase. (...)

  • Berripapera



  • Enbata sostengatu

    Kioskoetan

    Enbata sostengatu ! 40€-tarik goiti hilabete guziz zuen gutun ontzian Enbata aldizkaria lortuko duzue.

    Harpide zaitezte / Sostenga gaitzazue

  • Gaika

  • Hitz-gakoak

  • Bideoak

    bideoak