Artxikoak hitz-gakoen arabera Nazioartea


Migrants : l’urgence n’est pas la précipitation

La solidarité à l’égard des personnes migrantes prend différentes formes ces dernières années en Pays Basque Nord. Le Collectif Solidarité Migrant·e·s-Etorkinekin regroupe des associations, syndicats et des particuliers agissant dans ce domaine.

Alda s’est entretenu avec Maite Etcheverry, bayonnaise de 32 ans, en reprise d’études en Master 2 Droit européen des affaires et militante d’EHBai particulièrement active au sein de l’association Diakite, récemment créée pour apporter l’aide aux migrant·e·s en transit sur Bayonne. (...)


Kanakytik Kaledonia Berrira

Enbata Hilabetekariko Sar Hitza - Kanaky eta Kaledonia Berria. Bi izen, leku berarentzat. Lehena da hango autoktonoek ematen zioten izena; bigarrena, kolonoek. Kaledonia zen oraingo Eskozia. Eta James Cookek Kanakyko uharteak aurkitu zituenean, bere aitaren sorlekuaren omenez, Kaledonia Berria izena eman zion artxipelago hari. 1860an, Frantziak konkistatu eta kolonizatu zituen hango lurrak, eta geroztik, Kaledonia Berria Frantziaren kolonia baten izena da.

Ez da gauza bera, beraz, Kanakyk erabakitzea edo Kaledonia Berriak erabakitzea. (...)


Galduta irabazteko prest

Jende galdezketa edo erreferenduma iragan da Kanakian. Batzuentzat egun historikoa, beste batzuentzat zepo bat omen.

Galdezketa hori ez da burujabetzarantzeko lehen urratsa baizik, nehork uste baino gehiago boz bildu baitute independentiztek eta Matignoneko itunak beste bi galdezketa aintzinikusten baititu heldu diren urteetan. (...)


Bayonne, la bonne étoile des migrants

Près de 200 migrants dorment chaque jour au centre d’accueil de Bayonne, sur la route de leur exil.

Récit d’une nuit de maraude où les bénévoles sont désormais épaulés par des professionnels.(...)


La honte

Ce qui s’est passé à Hasparren le 11 novembre est proprement scandaleux. C’est une honte ! A grands renforts de gendarmerie, venus de je ne sais où, à quel prix (déplacement, travail de nuit, le dimanche !), ont été arrêtés comme de vulgaires malfaiteurs, deux émigrants Ivoiriens, Mamadou et El Hassan qui vivaient depuis près d’un an à Izturitz, sans poser le moindre problème à qui que ce soit. Des « sans papiers » !

Au « Chemin des Dames » vous verrez deux monuments : « Le mémorial des Sénégalais » et à quelques centaines de mètres « Le monument des Basques ». Basques et noirs étaient côte à côte dans le massacre. Peut-être que les arrières grands pères de Mamadou et El Hassan se trouvent dans ces charniers où ont été inhumés les morts, tout autour du Chemin des Dames : certains cimetières comptent plusieurs milliers de cadavres !!! Et c’est le jour où nous commémorions ces milliers de morts, Basques et Africains, qu’un petit quidam a choisi pour arrêter, au Pays Basque précisément, deux Africains qui sont peut-être les arrières petits fils de ces victimes. N’ont-ils pas honte ? (...)


La Kanaky à l’heure du référendum

Ce dimanche 4 novembre 2018, les 174 154 électeurs de la “liste électorale spéciale pour la consultation” ont été appelés à répondre à la question : “Voulez-vous que la Nouvelle-Calédonie accède à la pleine souveraineté et devienne indépendante ?”.

Alors que se joue démocratiquement l’avenir de la Nouvelle Calédonie, voici les enjeux et l’engagement politique de ses acteurs. (...)


La consultation en Kanaky interpelle le Pays Basque nord

Le 4 novembre a eu lieu en Kanaky un référendum d’autodétermination.

Ce référendum ayant l’aval de l’ONU, l’éventualité d’une indépendance de la Kanaky a été validée par la communauté internationale. Cette dernière juge donc acceptable la création d’un Etat ayant une population de 270.000 habitants équivalente à celle d’Iparralde.(...)


Europar Batasuneko kronikak (1)

Argitxu ETXANDI - Hurbiltzen ari diren Europarlamentuko hauteskundeek garrantzi berezia ukanen dute, datozen urteetarako zein nolako Europa izanen den laster marraztu beharko baitute Europa kudeatzen duten erakunde guziek.

Hara jokoan dauden erronkak. (...)


Un accord Hamas-Israël au profit de qui ?

De nouvelles négociations au sujet de Gaza, engagées par l’ONU et l’Egypte, promettent d’affaiblir les positions de l’autorité palestinienne et de neutraliser le Hamas.

Netanyahu caresse le rêve que l'accord en gestation entérine la scission Cisjordanie-Gaza et qu'à terme la Cisjordanie soit rattachée à la Jordanie, et Gaza à l'Egypte. Et hop, plus de Palestine ! (...)