Faillites

De faillite en faillite

Xipri Arbelbide - Les gilets jaunes sont la faillite de tout notre système. Députés, sénateurs, conseillers économiques, syndicats, chambres consulaires etc. ont été élus par le peuple pour le représenter. Et voilà que surgissent du néant des gilets jaunes ignorant complètement tous ces représentants légitimes. Les uns trouvent l’essence trop chère, d’autres les retraites trop basses, les impôts trop élevés etc. Échec des corps intermédiaires.
On parle de l’avenir de la planète en Pologne et au Brésil. Cri d‘alarme : au lieu de baisser, la pollution a augmenté de 2,5 % en un an, il faut d’urgence prendre des mesures drastiques. Aucune allusion à cela depuis un mois que cela pète de tous les bords. (...)

IDCadeau

Idée cadeau !

Tartaro - Pour les fêtes de fin d'année, offrez un abonnement d'Enbata à vos amis !
En deux clics, passez à l'action ! (...)
Empiredessence

L’empire d’essence

Jean-Marc Abadie - Question posée à la fin du siècle dernier : “Que ferez vous quand le litre d’essence passera à 5 francs ? Réponse : Je m’en fiche, je mets toujours 100 francs. Et pas plus.” Au delà du gag, on voit bien qu’après les bonnets rouges, le mouvement des gilets jaunes met au centre des préoccupations la question des déplacements. Et au dessus de tout : la sacro-sainte bagnole.
Parce que tout est parti de l’augmentation récente du prix du carburant, et surtout du diesel. Car à la progression du coût du baril de pétrole est venue s’ajouter la réévaluation de la taxe carbone -la contribution Climat Energie- qui a été instaurée en 2015 par la loi sur la transition énergétique. (...)
FundacionFF

Tartaro s’est étonné…

Tartaro - ●●● que la Fondation Franco qui s’oppose à l’exhumation du dictateur enterré au mausolée de la Valle de los Caidos, réplique en faisant dire 19 messes dans les églises espagnoles pour “le repos de l’âme du généralissime”.
Il avait donc une âme. (...)
Les locaux permettent de continuer l’accompagnement des personnes en transit dans de bien meilleures conditions en permettant aux personnes de dormir au chaud.

Bayonne, la bonne étoile des migrants

4 Iruzkin
Rémi Rivière - Près de 200 migrants dorment chaque jour au centre d’accueil de Bayonne, sur la route de leur exil.
Récit d’une nuit de maraude où les bénévoles sont désormais épaulés par des professionnels.(...)
HitzetatikEkintzetara

Klima: hitzetatik ekintzetara

Enbata - Abenduaren 8an, larunbatarekin klimaren aldeko nazioarteko mobilizazioaren karietara Bizi! mugimenduak Baionan hitzordua finkatzen du Herriko Etxe aitzinean, goizeko 10etan. Mugimendu altermundialistak justizia soziala eta klima ber borroka direla azpimarratzen du bere deian eta hitzetatik ekintzetara pasatzeko garaia dela, sistema aldatuz, eta ez klima!
Bestalde, klima suntsitzaileak diren inbertsioak dituzten banku etxeetan lehena den Société Générale-aren Pariseko agentzia zentralaren garbiketa operazio erraldoiaren antolatzeko mobilizaziora ere deitzen du Bizi! mugimenduak, abenduaren 14ean, COP24eko azken eguna kari Estatu eta nazioarteko beste hainbat eragilerekin. (...)
La caravane Batera avait parcouru les 158 communes basques en 2016 pour défendre la collectivité PB.

Audit citoyen de Batera : bilan d’étape

Jakes Bortayrou - Deux réunions-dialogues de synthèse de multiples débats locaux, tenus à Espelette, avec des acteurs majeurs de la vie publique d’Iparralde, notamment les présidents CCI, Conseil de développement et de l’agglomération Pays Basque ainsi que divers maires favorables et opposants à la création de l’intercommunalité.
Telle à été la riche analyse effectuée par Batera sur les deux premières années de l’institution Pays Basque.(...)
Euskararen_atzerakada1

Larreola

Jakes Lafitte - Eztabaida eta protesta asko sortu dira duela guti Larreolako (edo La Rioja-ko) sozialistek herrialde horren autonomi estatutua aldatzekotan "Euskara Larreolako ondasun bat" dela aipatu nahi dutelako.
Bertan alderdi abertzalerik ez izanik, oso harrigarria da, hain zuzen ere.(...)
GiletsJaunes

Derrière les gilets jaunes

8 Iruzkin
Peio Etcheverry-Ainchart - Ces dernières semaines, l’actualité a été marquée par l’épisode dit des “gilets jaunes”, dont je dois avouer qu’il me laisse un arrière-goût désagréable dans la bouche, tant il me paraît en grande partie révélateur d’une tendance à l’individualisme d’une part et à la simplification d’autre part.
La dynamique des gilets jaunes, comme toute dynamique d’origine populaire –je n’ose dire “citoyenne” et à mes yeux cette connotation est importante–, est difficile à interpréter au plan sociologique sans un minimum de recul en particulier dans le temps, surtout quand on n’est pas soi-même sociologue. (...)