Artxikoak hitz-gakoen arabera Hauteskundeak


La proportionnelle change tout

L'Édito du mensuel Enbata - Initialement fixées en mars prochain, les élections départementales et régionales ont été récemment retardées par un vote au Parlement, aux 13 et 20 juin 2021. Le Covid-19 qui régente notre vie depuis un an ne devrait ainsi plus planer sur un incertain calendrier électoral, si ce n’est que le législateur s’est ménagé un cran de sûreté au 1er avril, soit une clause de “revoyure” au cas d’explosion de la pandémie.

Lorsque les abertzale ont arrêté leur stratégie électorale, en assemblée générale EHBai du 7 novembre 2020, nous étions en plein brouillard au point d’avancer diverses hypothèses, soit les élections sont maintenues en mars, soit elles sont repoussées d’un ou deux mois ou peut-être même après les présidentielles de mai 2022. La décision d’EHBai était alors de présenter des candidats au Conseil départemental dans tous les cantons d’Iparralde et de renoncer à une présence aux élections régionales. (...)


Elections catalanes : Victoire des indépendantistes

ERC, PDeCat et CUP totalisent 74 députés, soit 6 de plus que la majorité absolue. Les socialistes progressent largement, mais restent minoritaires, sans possibilité d’alliances. Ciudadanos s’effondre, le PP baisse et l’extrême droite Vox fait irruption.

ERC souhaite constituer un gouvernement avec les autres formations indépendantistes en y associant En Comù Podem. (...)


L’exercice du pouvoir

L'Édito du mensuel Enbata - Dans un Pays Basque nord qui avait renoncé à être lui-même, la naissance de l’abertzalisme a suscité un renversement de la fatalité. Longtemps minoritaire, en affrontement direct avec le pouvoir central et le notabilisme local, sans possibilité d’agir sur la gestion institutionnelle, il lui a fallu créer une société parallèle sur la base de ses propres valeurs.

De minoritaire, l’abertzalisme s’empare démocratiquement, scrutin après scrutin, de conseils municipaux et au-delà, depuis trois ans, de l’Agglomération Pays Basque où se décident les politiques publiques de nos trois provinces. L’abertzalisme est aujourd’hui partie prenante des institutions locales et cela commence à se voir. (...)


D’un scrutin à l’autre

L'Édito du mensuel Enbata - 100% des votants. Non ce n’est pas une élection à la soviétique, mais le premier tour des municipales du 15 mars à Arbonne, en Pays Basque. Tel était le résultat officiel paru dans la presse le soir du scrutin déclaré par la maire sortante Mme Marie-José Mialocq. Une véritable “mise en scène de théâtre” dénonce l’opposant abertzale, Beñat Arla, tête de la liste “Un nouveau souffle pour Arbonne”.

Le recours introduit par Beñat Arla avec le soutien de l’avocate Dorothée Mandile, a trouvé son épilogue le mardi 12 septembre par le verdict du tribunal administratif déclarant “l’annulation de l’ensemble des opérations électorales du 15 mars” sur la base “de l’altération de la sincérité du scrutin” imputée à Mme Mialocq qui a désormais un mois pour faire appel de ce jugement auprès du Conseil d’Etat qui devrait convoquer un nouveau scrutin dans les mois qui viennent. (...)


Prise directe sur le pouvoir

L'Édito du mensuel Enbata - Vendredi 31 juillet, la seconde plénière de la Communauté Pays Basque a validé la stratégie de prise de coresponsabilité gestionnaire avec le président Jean-René Etchegaray, réélu dix jours avant. EHBai aura donc trois vice-présidents sur 15, contre un sortant et 9 membres du comité exécutif sur 35. De plus 4 abertzale de gauche dirigeront des pôles territoriaux. Sur cette base de prise directe du pouvoir local et pour le conforter, les abertzale doivent-ils désormais s’organiser en groupe au sein de l’assemblée plénière à l’image de toutes les autres assemblées démocratiques, afin d’y mener une action politique ? C’est ce à quoi ils réfléchissent en sachant que cette démarche peut être reproduite par les autres familles politiques du Pays Basque. (...)

Ici, 7=1 ! A Bruxelles, après un sommet historique de quatre jours, 27 = 1 ! Certes l’Union européenne depuis des décennies, parle et agit, au nom d’un ensemble d’États indépendants et associés, plus nombreux qu’à ses débuts à 6. Cette organisation sans équivalence au monde, aujourd’hui délestée du Royaume-Uni qui contrariait sa marche vers le fédéralisme, est devenue le 21 juillet, un quasi-Etat par sa capacité à s’endetter au nom de tous. (...)


Herri preso bateko bozak

Enbata Hilabetekariko Sar Hitza -Herriko bozen bigarren itzuliaren ondoko egunetan kalapita aski bitxia sortu zen abertzaleen artean. Eztabaidaren epizentroa Baionan zegoen, baina ez zen Baionakoa bakarrik. Alain Iriart Hiriburuko auzapez eta militante abertzale historikoak iragarri zuen gogoetatzen ari zela Euskal Elkargoko lehendakari kargura aurkezteari buruz. Sekulakoak entzun eta irakurri behar izan zituen, beste abertzale batzuen ahotik edo lumatik. Eta Alain Iriarten aldekoek ere erantzun zuten (artetik errateko, eztabaida horiek guztiak frantses ederrean izan dira; Ipar Euskal Herriko mugimendu abertzalearen hizkuntza nagusiak frantsesa izaten segitzen du 2020an!).

Ororen buru, bazterrak lasaitu ziren, Alain Iriartek bere burua ez aurkeztea erabaki zuelako eta EH Bai-k Jean-Rene Etxegarai sostengatuko zuela iragarri zuelako. Euskal Elkargoari buruzko apustu eta hautu taktikoez harago, eztabaida honen gibelean zegoen abertzaleek nola jokatu frantses ezkerrarekin edo zentro-eskuinarekin. (...)


Nouvel exécutif PNV avec le soutien socialiste

Les élections régionales du 12 juillet accordent au PNV des coudées plus franches pour diriger la Communauté autonome. La présence de ministres socialistes au gouvernement n’est pas à exclure.

EH Bildu en progression donne corps à une future gouvernance issue de l’addition des forces de gauche, sous la houlette des souverainistes. Mais dans un avenir encore bien incertain. (...)


EAJ-PSE bikotea beste lau urtez eta indartuta, EH Bilduk bere markarik onena hautsi du

Axier Lopez (Argia.eus-etik) - EAJk eta PSEk ehunekoetan eta eserlekuetan 2016ko emaitzak hobetu dituzte eta hala helburua erraz eskuratu dute: Legebiltzarrean gehiengo absolutua.


Un abertzale à la présidence de la CAPB ?

A Bayonne, les abertzale de gauche ont voté en masse pour faire barrage à leur adversaire le plus déterminé Henri Etcheto. Ce dernier est décidément une véritable machine à faire perdre son camp, de plus de 1000 voix cette fois-ci contre à peine 26 voix de différence il y a 6 ans. La liste abertzale – Front de gauche qui s'était en 2014 maintenue au second tour avait récolté 1574 voix (il y avait à l'époque moins d'électeurs mais une participation nettement plus élevée).

C'est justement parce qu'on s'attendait à un résultat beaucoup plus serré que beaucoup ont été étonnés, voir choqués, par la déclaration de candidature d'Alain Iriart à la présidence de la Communauté d'agglomération Pays Basque (CAPB), trois jours avant ce scrutin décisif. Le maire de Saint Pierre d'Irube, membre d'EH Bai, prenait ainsi le risque de faire élire Henri Etcheto à la tête de la ville-capitale du Pays Basque. (...)

  • Berripapera



  • Enbata sostengatu

    Kioskoetan

    Enbata sostengatu ! 40€-tarik goiti hilabete guziz zuen gutun ontzian Enbata aldizkaria lortuko duzue.

    Harpide zaitezte / Sostenga gaitzazue

  • Gaika

  • Hitz-gakoak

  • Bideoak

    bideoak