Vers l’Office de l’agriculture et de l’alimentation

Beñat MOLIMOS, co-président d’EHLG (Photo : Ellande DUNY-PÉTRÉ)

Parmi ses grands chantiers, Laborantza Ganbara s’implique dans la construction du futur Office de l’agriculture et de l’alimentation. Un outil d’intérêt général qui n’aura de sens que s’il rassemble l’ensemble des acteurs pour installer l’agriculture et l’alimentation au coeur de tout ce qui touche à l’aménagement du territoire.

Je crois, en toute modestie, que l’on peut être fier du travail accompli durant les 19 années d’existence de Laborantza Ganbara. Grâce à toutes les alternatives que l’on a initiées, l’ensemble des démarches collectives que l’on a accompagnées et soutenues, et on l’a montré encore aujourd’hui, le travail de Laborantza Ganbara avec l’implication importante des paysans a contribué à maintenir une dynamique rurale que beaucoup de territoires nous envient. C’est le résultat d’un travail collectif !

Il nous reste du chemin à parcourir avec toujours comme boussole l’agriculture paysanne. Certes, le contexte actuel n’est pas des plus encourageants mais il ne faut pas que l’on baisse les bras, car notre objectif est de construire un avenir durable, porteur de perspectives pour les générations futures. L’accompagnement des fermes vers un modèle économique durable, le renouvellement des générations, la relocalisation de l’alimentation et de la production, la protection et la gestion des ressources vitales que sont la terre, l’eau, l’énergie, la pérennisation des outils collectifs de production et de distribution, l’entretien et la préservation de l’environnement, et plus globalement l’aménagement du territoire sont autant de chantiers dans lesquels Laborantza Ganbara devra s’impliquer.

Ce sont ces sujets-là, entre autres, qui font partie de la proposition du projet agricole et alimentaire faite à la CAPB.

Etablir la feuille de route

Où en est-on aujourd’hui ? Les discussions ont démarré avec les élus pour établir la feuille de route, le projet agricole et alimentaire est fondamental pour fixer le cap, on l’a répété à plusieurs reprises. Il faut arrêter avec l’idée qu’il ne faut pas opposer les modèles agricoles, alors que l’on sait très bien que l’un, qui trouve son souffle en demandant toujours plus de soutiens publics, prend le dessus sur le modèle qui privilégie la place et le rôle des paysans dans la société et dans les dynamiques territoriales. Le fonctionnement, devenu spéculatif, nous anesthésie, nous individualise et nous pousse au surinvestissement, et même à l’investissement de luxe, en donnant plus de valeur à l’économique qu’à la valeur travail. Notre métier de paysan doit nous faire vivre dignement, dans un esprit collectif, pour répondre aux attentes sociétales en termes d’alimentation. C’est un des enjeux de ce projet mais il n’aura d’intérêt que s’il est partagé et adopté par l’ensemble des acteurs du territoire au sein de l’Office de l’agriculture et de l’alimentation. L’écriture des statuts par la CAPB a d’ailleurs commencé et c’est une bonne nouvelle.

L’intérêt général du territoire

On est, là aussi, dans l’alternative, dans une nouvelle structuration qui doit rassembler plutôt que diviser, mais aussi pour placer l’agriculture et l’alimentation au centre de tous les sujets concernant l’aménagement du territoire. L’exercice, on le sait, sera compliqué car il s’agira de convaincre les élus mais aussi l’ensemble des acteurs sur la nécessité d’une telle structure. Cela va demander un changement de mentalité chez certains car il ne s’agira pas de tirer la couverture à soi, mais de travailler dans la construction au service de l’intérêt général du territoire. Cela implique de laisser de côté les postures individuelles et individualistes. La CAPB, de par sa compétence, doit être le chef de file de cette nouvelle organisation en assumant sa présidence. Autant le dire : sur ce point là, on sera intransigeant.

Beste hazi bat

Car ce sont les élus qui vont voter les orientations décidées au sein de l’Office, mais aussi parce que les élus sont quand même les meilleurs relais entre les concitoyens et les services de l’État et les collectivités publiques. Cette structuration, de par sa composition, est la plus démocratique pour assurer la résilience du territoire. Elle doit se concrétiser en prenant le temps de convaincre et notre implication collective dans cette co-construction sera garante de l’avenir du territoire.

Berrogei urte hauetan alternatiben haziak bota ditugu Ipar Euskal Herrian. ELBk, Arrapitz federakuntzak, Laborantza Ganbarak erro azkarrak egin dituzte laborariei esker, gizartearen sustengu eta elkartasunari esker. Lurralde hau betidanik alternatiben gauzatzeko lurraldea izan da. Gaur beste hazi baten botatzeko lurra lantzen ari gira. Kantu batek dio “lagun etor gurekin, denek elkarrekin badugu zer egin“. Bai, elkarrekin segi dezagun lanean biharko lurralde bizi eta iraunkorra antolatzeko.

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.
Faites un don ou abonnez vous à Enbata : www.enbata.info/articles/soutenez-enbata

  • Par chèque à l’ordre d’Enbata, adressé à Enbata, 3 rue des Cordeliers, 64 100 Bayonne
  • Par virement en eusko sur le compte Enbata 944930672 depuis votre compte eusko (euskalmoneta.org)
  • Par carte bancaire via système sécurisé de paiement en ligne : paypal.me/EnbataInfo
  • Par la mise en place d’un prélèvement automatique en euro/eusko : contactez-nous sur [email protected]

Pour tout soutien de 40€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.
Enbatari emaitza bat egin edo harpidetu: https://eu.enbata.info/artikuluak/soutenez-enbata

  • Enbataren izenean den txekea “Enbata, Cordeliers-en karrika 3., 64 100 Baiona“ helbidera igorriz.
  • Eusko transferentzia eginez Enbataren 944930672 kontuan zure eusko kontutik (euskalmoneta.org-en)
  • Banku-txartelaren bidez, lineako ordainketa sistema seguruaren bidez: paypal.me/EnbataInfo
  • Euro/euskotan kenketa automatikoa plantan emanez: gurekin harremanetan sartuz [email protected] helbidean

40€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).