Artxikoak hitz-gakoen arabera Ekologia


Et revoilà la LGV !

La ligne repointe son nez… à grande vitesse et s’inscrit au menu des débats de la Communauté Pays Basque.

Lors du dernier conseil le 8 avril, il ressortait de l’examen des documents que l’ex Acba avait consigné une somme de 4,5 millions au budget 2017, concernant l’engagement de financer le tronçon Tours-Bordeaux, ce qu’avait refusé pour sa part l’agglomération Sud-Pays Basque. (...)


Premier projet photovoltaïque collaboratif d’Ostabat-Asme !

I-ENER (la Société citoyenne de réalisation de projets de production d’énergie renouvelable en Pays Basque) et la commune d’Ostabat-Asme ont signé deux conventions en 2017.

Ostabat-Asme devient donc la première commune d’Oztibarre à s’engager avec I-ENER. La première convention a été signée pour le toit de l’église tandis que la deuxième concerne le toit de la crèche. (...)


LGV : le Te Deum de la dette ferroviaire

L’insistance avec laquelle un groupe formé par des industriels et des élus lance des projets d’infrastructure, sous maîtrise d’ouvrage public, avec des hypothèses de base volontairement irréalistes, inquiète de nombreux observateurs car leurs exploitations déboucheront nécessairement sur une perte colossale. Cela est d’autant plus grave que cette perte va immanquablement augmenter la dette de l’État français car elle se trouve, dans tous les cas, en dernier recours pour pallier les erreurs commises.

Et, malgré les nombreux avis motivés de représentants du corps social aussi bien que de commissions d’experts mandatés pour analyser les dossiers d’enquête publique requis avant réalisation, ces projets sont néanmoins développés. A suivre, tout sur la dernière publication du CADE sur le financement de la LGV. (...)


Cortèges revendicatifs

Ce lundi 1er Mai, à l'occasion de la journée internationale des travailleurs, plusieurs mobilisations rassemblant des milliers de manifestants ont eu lieu au Pays Basque. Le syndicat ELA défilait à Bilbo et Iruña pour revendiquer les changements nécessaires à la construction d'un Pays Basque juste et solidaire. LAB quant à lui manifestait à Bilbo, Iruña et Baiona pour un Etat basque tout en précisant que la société basque a besoin d'une souveraineté complète afin de réaliser les changements sociaux indispensables.

Le traditionnel défilé du Premier Mai à Bayonne s'est déroulé sous la pluie et a été marqué par le cortège haut en couleurs de Bizi! qui avec près de 600 personnes a défilé “contre le F Haine et l’argent tout puissant”.


Appel à mobilisation

A l'issue des résultats du Premier Tour des élections présidentielles 2017, Bizi! appelle à se mobiliser. Selon les altermondialistes basques, réunis ce dimanche 23 avril en assemblée spéciale "l'heure n'est pas à la résignation".

Il faut montrer de manière massive "notre détermination à combattre le fascisme ET les politiques qui lui permettent de progresser en même temps qu'elles détruisent nos sociétés, notre climat et notre environnement". Bizi! appelle à manifester le lundi 1er Mai à 10h30 à Bayonne (rendez-vous au bout du pont Saint-Esprit côté gare) derrière le mot d'ordre «Contre le F Haine et contre l'argent tout puissant, notre alternative : la solidarité !». (...)


Autodefentsa

Joseba Alvarez - Errepresioak ibilbide luzea eta forma ezberdinak izan ditu eta ditu Euskal Herrian, borreroak mila aurpegi dituelako. Halere, beti izan du ezaugarri historiko bera: Euskal Herriaren eta euskal herritarron Eskubide Zibil eta Politikoen, Ekonomiko eta Linguistiko-Kulturalen, etengabeko urraketa eta ukazioa.

Horretan datza gure Herriak oraindik pairatzen duen gatazka politikoaren funtsa: Herri, klase eta pertsona gisa falta zaigun askatasuna. Hori da konpondu behar dugun arazoa. Errepresioa, berriz, bizi dugun zapalkuntza anitz horren sintoma baino ez da, sukarra, eta gaixotasuna ez dugu sendatuko nagusiki sintomak borrokatzen baditugu, hori ere egin behar dugun arren. Argia astekarian argitaratutako Iritzi Artikulua. (...)


Où utiliser l’Euskokart ?

La campagne en faveur de l'Euskokart a permis de récolter plus de 30 000 € grâce au financement participatif et a fait en sorte que 650 adhérents de l’Eusko ouvrent un compte eusko et ont reçu ou vont recevoir leur euskokart.

Pour que toutes les personnes possédant leur euskokart puissent l'utiliser, Euskal Moneta est en train d’équiper les commerçants du réseau Eusko en terminaux de paiement. Euskal Moneta a mis en place sur son site la liste mise à jour chaque semaine de tous les commerçants acceptant l’euskokart, ville par ville. Ils sont 95 aujourd’hui. (...)


En Nouvelle-Zélande, le fleuve Whanganui est devenu quelqu’un

"Nous rendre comme maîtres et possesseurs de la nature...", la vieille maxime de Descartes connaît aujourd'hui ses limites.

La démarche des Maoris et leur rapport au monde qu'évoque l'article ci-dessous, entrent singulièrement en résonnance avec les combats qui sont les nôtres, qu'ils soient culturels, nationaux ou écologiques. (...)


Euskokart : dernière ligne droite !

Il ne reste plus que quelques jours pour atteindre l'objectif des 30 000€ qui permettra à la fusée de l'Euko numérique de se lancer dans les meilleures conditions. Jusqu'au 18 mars minuit, chaque geste compte pour réussir ensemble : contribuez sur euskokart.org, faites passer le message autour de vous.

Le dimanche 19 mars dès 10h00 du matin, l'Eusko Eguna, la première édition de la journée de l’Eusko, à la Maison des Associations de Glain à Bayonne, sera l’occasion de célébrer tous ensemble le lancement de l’Euskokart.(...)