Artxikoak hitz-gakoen arabera Ekologia


Euskokart : dernière ligne droite !

Il ne reste plus que quelques jours pour atteindre l'objectif des 30 000€ qui permettra à la fusée de l'Euko numérique de se lancer dans les meilleures conditions. Jusqu'au 18 mars minuit, chaque geste compte pour réussir ensemble : contribuez sur euskokart.org, faites passer le message autour de vous.

Le dimanche 19 mars dès 10h00 du matin, l'Eusko Eguna, la première édition de la journée de l’Eusko, à la Maison des Associations de Glain à Bayonne, sera l’occasion de célébrer tous ensemble le lancement de l’Euskokart.(...)


AHT faraonikoaz

Euskal Herriaren Mendebaldeko hiru hiri nagusiak lotuko dituen trenbide faraonikoa aitzina doa, baina mantso eta ez urrats segururik emanez. Aurrekontuetan aldaketa asko izan ondoren, eta hasieran aurre ikusitako egitasmoak ezin errespetatuz, noiz bukatuko den eta azken kostua zenbatetan izanen den jakiteke gelditzen dira bai arduradunak, baita ere dudarik gabe euskal herritarrak.

Europako kontinentean ez da zalantzazko egoera honetan gelditzen den proiektu bakarra, Euro Erreaktore Nuklearra egoera berdintsuan baitago.


LGV : La faillite comme modèle de financement ?

Pierre Recarte, vice-président du CADE - « Il faudra surveiller attentivement le trafic côté Méditerranée car cela préfigurera ce qui se passera ici » C’est ce conseil que la DREAL Aquitaine répétait à l’envi lors des réunions de l’Observatoire des trafics. Il est vrai que la mise en service de la LGV Perpignan-Figueras-Barcelone était sensée générer un déferlement du trafic ferroviaire fret et voyageurs à la frontière franco-espagnole. Depuis cette prédiction l’Observatoire des trafics ne se réunit plus. Il a été mis en sommeil en attendant des jours meilleurs.

Le CADE dénonce les tractations sur le financement de la LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax.


L’Eusko passe à la vitesse supérieure

Après 4 ans d’existence en Iparralde, l’Eusko va changer d’échelle. En effet, l’association Euskal Moneta a décidé de renforcer l’impact de la monnaie locale écologique et solidaire du Pays Basque sur son territoire en mettant en place, en plus des billets, une version numérique de l’Eusko.

Xebax Christy, co-président de l’Association Euskal Moneta répond aux questions d’Alda ! Une occasion de faire le point sur l’Eusko et l’enjeu du numérique, ainsi que de prendre note des rendez-vous de la campagne Euskokarta.


Lettre ouverte à Ségolène Royal

Le mercredi 22 février, les représentants de 12 organisations de la société civile publient une lettre ouverte à Ségolène Royal, lui demandant de geler définitivement l'exploitation des combustibles fossiles dans les eaux territoriales françaises.

Au-delà de l’effet catastrophique que pourrait avoir une marée noire sur les écosystèmes des différentes zones convoitées par les pétroliers, nous sommes certains que l’exploitation de ces gisements accentuerait lourdement le réchauffement climatique (...)


Ipar Euskal Herrian klimaren desafioa altxatzeko berri on bat

Bizi! pozten da sortu berria den Euskal Hirigune Elkargoan trantsizio energetiko eta ekologikoaren ardura ukanen duen lehendakariordetza bat izanen baita.

Mugimendu altermundialistak Ipar Euskal Herriko klimaren desafioa altxatzeko, Trantsizio energetikoaren ardura duen lehendakariordetza bat izaitea keinu biziki baikorra dela dio.


Les Super-héros avec l’eusko !

Les effets de l'Eusko sur le territoire d'Iparralde commencent à se faire sentir : 3000 particuliers qui donnent la priorité aux produits locaux et aux commerces de proximité, 660 entreprises, commerces et associations partenaires, 548 000 eusko qui ne circulent qu'au Pays Basque, pour relocaliser l'économie et dont les équivalents euros sont placés dans des fonds de financement de l'emploi local ou de la transition sociale et écologique, 317 commerces en cours de bilinguisation (défis eusko), 44 000 eusko distribués à des associations locales (système Eusko 3 % asso) etc.

Mais l'eusko n'entend pas en rester là et veut passer à la vitesse supérieure. Comment ? En rajoutant aux billets eusko un eusko numérique et une carte de paiement qui s’appellera l'euskokart. Il manque encore 30 000 euros pour réussir le financement de ce saut qualitatif qui devrait démultiplier l'impact de l'eusko en Iparralde. Un crowdfunding (financement participatif par internet) a été lancé avec l'objectif de réunir cette somme avant le 19 mars, date du lancement de l'euskokart. Tous les utilisateurs d'internet et visiteurs de réseaux sociaux sont invités à donner un petit coup de main à cette campagne débridée, en participant à une cyber-soirée (où vous deviendrez Super-Héros de l'Eusko) ce jeudi 16 février de 19h00 à 22h00.


Meeting, puis manif, contre les mines

Il y avait tellement de monde à Espelette ce samedi 11 février que le rassemblement s'est transformé en manifestation. Plus d'un millier de personnes avaient répondu présent à l'appel, et après les prises de parole s'est organisée une marche dans les rues d'Espelette.

C'est donc un message très clair qui va remonter de la mobilisation déterminée et pacifique, organisée en moins d'une semaine sous la pression du planning imposé par la très courte consultation publique : les agriculteurs, les professionnels des filières qui font vivre ce territoire, les élus et les habitants du Pays Basque ne veulent pas de ce projet insensé qui met en danger le patient travail pour préserver notre terre, son eau et ses paysages. Les organisateurs de la mobilisation étaient clairs "Si le projet devait continuer, ils nous trouveront sur leur chemin car nous avons la légitimité avec nous".


Euskal Herriaren burujabetza energetikoruntz

Zein da Euskal Herriaren egoera energiari dagokionez? Kanaldude zuzenean emankizunak Energiaren gaia barnatzeko parada eskaintzen digu. Alde batetik inguramenaren ikuspundutik (beroketa klimatikoa errealitate den kontestuan nola garatu energia berriztagarri eta garbiak?) eta bestetik, ekonomiaren ikuspundutik (zein alternatiba mundu edo estadu mailako energia sailtzaileen parean ? nola garatu lurraldeen eta pertsonen autonomia energetikoa?).

Denek dugu nafarroako irudi hori buruan: haize errotak hamarnaka mendi kaskoetan, eguzki panel zelai zabalak. Instalazio xumeagoak ere posible dira, lurralde bakoitzari egokituak. Hortan dabil I-Ener enpresa 2014an sortua. Geroztik hainbat proiektu landu ditu Hendaia, Uztaritze edo Irulegin eta gaur Energia ekoizle da, EDF bat den bezela, nahiz ez maila berean. Hego Euskal Herrian ere alternatibak sortzen ari dira. Aipagarri besteak beste Goiener Kooperatiba. Hunek argindarra saltzen du, Iberdrola edo beste banatzaile erraldoien mempekotasunetik askatzeko aukera eskainiz, eta aldiberean energia garbi eta berriztagarrien garapena sustatuz. Jarraian ikusten ahalko duzuen oren bateko emankizun honetan ere aipagai ere izango da Hergaraiko Sugarai iniziatiba, sugaietan oinarritu energia lantzen duena, baita uraren indarra lantzen duen Ibai Errakak elkartea.