Artxikoak hitz-gakoen arabera Eko-soziala


L’empire d’essence (2)

Cela a très mal commencé. Le choix de la couleur, d’abord. Celle du Ricard — poufferont les railleurs— mais aussi de cette maudite étoile. Et de ce terme moqueur à l’endroit des ouvriers qui ne participent pas aux mouvements de solidarité et/ou de grèves dont ils seraient pourtant potentiellement bénéficiaires en cas de succès d’une lutte.

A la décharge des initiateurs du mouvement des gilets jaunes, il faut dire que tout le monde est détenteur de cet apparat intimement lié à la voiture. La tenue est à la fois accessible et reconnaissable. D’autant qu’elle peut aussi faire référence aux salariés des travaux publics. Elle est donc aussi marquée du sceau des travailleurs confrontés à de dures conditions d’exercice de leur métier. (...)


Les gilets jaunes s’insurgent : avec raison ?

Txomin DAVANT - Vendredi 14 Décembre 2018, le Gouverneur de la Banque de France expose son diagnostic des économies française et européenne. D’après ses dires les “réformes” menées par le Président Macron ont, paraît-il, mis sur les rails de la croissance l’économie française : l’indice de croissance français aurait progressé de -0,6, voici 18 mois, à -0,4 , actuellement! La France serait en bonne voie de rattraper l’Allemagne. La zone Euro se porterait bien. Ce monsieur a à peine mentionné les “Gilets jaunes”.

Mais de quoi se mêlent-ils, “ces gens qui ne sont rien”, diront ceux d’entre nous se reconnaissant parmi les 15 à 18% du corps électoral qui nous ont imposé ce Président qui fait, enfin ! “les-réformes-dont-le-pays-a-tant-besoin” ! (...)


Burujabetza, ekologia, kapitalismoa

Begibistakoak dira kapitalismoak ingurumenari eta gizartearen koherentziari egiten dizkien kalte ikaragarriak. Ba ahal da aterabiderik mundua bere bukaerarat laster eraman dezakeen itsukeriari aurre egiteko?

Ontasun komunalen inguruan molda daitezke alternatiba konkretuak. (...)


Macron persona non grata au Pays Basque !

Ce mardi 18 décembre, Emmanuel Macron devait venir à Biarritz préparer le G7, sommet des États riches programmé en août 2019. Le Président des riches a apparemment compris qu'il n'était pas le bienvenu au Pays Basque. Il annule sa visite et se fait remplacer par Le Drian.

Le mouvement Urgence climatique et justice sociale Bizi! avait présenté 7 raisons de déclarer Macron "persona non grata" au Pays Basque. (...)


Le Pays Basque, territoire à énergie positive ?

Partant d’un état des lieux accablant au plan écologique, on voit dans les récentes orientations de la Communauté d’agglomération Pays Basque et du Conseil de développement un réveil tardif mais salutaire.

Personne ne doit cependant s’exonérer d’une profonde modification de ses propres comportements. (...)


1200 personnes pour le climat à Bayonne

La matinée de ce samedi 8 décembre a été riche de mobilisations pour le climat à Bayonne, dans le cadre de la mobilisation internationale organisée à l'occasion de la COP24. Dès 10h00 1200 citoyen.ne.s, militant.e.s climat et Gilets Jaunes ont convergé vers la mairie de Bayonne. Cette première rencontre a vu le jaune et le vert se mélanger derrière des banderoles de type « Justice sociale et climat, même combat », « Si le climat était une banque, il y a longtemps qu'ils l'auraient sauvé » ou encore « Fins du mois et fin du monde, même combat ».

Ce rassemblement s'est poursuivi par une marche pour le climat qui s'est conclue devant le Château-Vieux, au moment où à une centaine de mètres de là, une autre action pour le climat venait tout juste de démarrer. Des activistes de Bizi étaient rentrés dans l'agence principale de la Société Générale pour... y faire le ménage, au milieu de la mousse et des sourires amusés, des banderoles appelant à une action non-violente géante le vendredi 14 décembre à Paris, à l'agence centrale de la Société Générale, boulevard Haussmann, à l'occasion du dernier jour de la COP24. (...)


Klima: hitzetatik ekintzetara

Abenduaren 8an, larunbatarekin klimaren aldeko nazioarteko mobilizazioaren karietara Bizi! mugimenduak Baionan hitzordua finkatzen du Herriko Etxe aitzinean, goizeko 10etan. Mugimendu altermundialistak justizia soziala eta klima ber borroka direla azpimarratzen du bere deian eta hitzetatik ekintzetara pasatzeko garaia dela, sistema aldatuz, eta ez klima!

Bestalde, klima suntsitzaileak diren inbertsioak dituzten banku etxeetan lehena den Société Générale-aren Pariseko agentzia zentralaren garbiketa operazio erraldoiaren antolatzeko mobilizaziora ere deitzen du Bizi! mugimenduak, abenduaren 14ean, COP24eko azken eguna kari Estatu eta nazioarteko beste hainbat eragilerekin. (...)


Derrière les gilets jaunes

Ces dernières semaines, l’actualité a été marquée par l’épisode dit des “gilets jaunes”, dont je dois avouer qu’il me laisse un arrière-goût désagréable dans la bouche, tant il me paraît en grande partie révélateur d’une tendance à l’individualisme d’une part et à la simplification d’autre part.

La dynamique des gilets jaunes, comme toute dynamique d’origine populaire –je n’ose dire “citoyenne” et à mes yeux cette connotation est importante–, est difficile à interpréter au plan sociologique sans un minimum de recul en particulier dans le temps, surtout quand on n’est pas soi-même sociologue. (...)


Jaune, couleur d’automne

“Nous allons changer de monde dans la douleur à défaut de l’avoir initié par choix, et nous allons laisser au bord du chemin tout un monde rural en totale désespérance”. Ces lignes ont été écrites en décembre 2013 dans ces mêmes colonnes à propos des bonnets rouges et sous le titre Le temps des frondes.

L’histoire, comme toujours, se répète sauf que l’envergure du mouvement en cours dit des “gilets jaunes” est bien plus importante, plus étendue, plus difficile encore à cerner et sans doute bien plus manipulée ! (...)