Artxikoak hitz-gakoen arabera Eko-soziala


Zer lan bada Xiberoan?

Zuberoako gazteek lanik aurkitzen ez zutela, eta, aldi berean bertako lantokiek langilerik topatzen ez zutela ikusita abiatu zuten Zuberoako lanbideen gidaliburua egiteko xedea. Jarraian ikusiko duzuen bideoan, Joana Hoqui Azia elkarteko kideak iaz Topatu-ri egin elkarrizketan argiki presentatzen du Azia elkartea eta honen azken egitasmoa: "Xiberoko lanbideen gidalibürüa".

Apirilaren 7an, neskenegünarekin, goizeko 9 orenetan Irabarneko jauregian gomita luzatua zaigu Xiberoko lanbideen gidalibürüaren presentaketa ekitaldirat. Bertan "beste Xibero bat heldu dela ikusteko, Xiberoko aberastasunen deskubritzeko, han gazteek zer bide duten untsa edo hobeki bizitzeko... ezagutzeko parada ukanen dugu." Azia elkartean dioten bezala, izpiritu eraikigarrian: "eskas direnak kritikatzen egoiteko ordez, nahi dena faltan izanez geroz... egiten hasiz!". (...)


Aberri Eguna 2018

A l'occasion de l'Aberri Eguna 2018, ce dimanche 31 mars, deux grands rassemblements ont eu lieu. Le premier à Iruña à l'appel d'Independentistak Sarea. Le second à Donibane Garazi, à l'appel d'EH Bai et d'Aitzina, s'inscrivant dans la même logique de l'appel d'Independentistak, et ayant pour objectif de reconstruire et renforcer les liens sociaux, politiques, institutionnels et culturels que les états espagnol et français ont voulu détruire. L'engagement à "poursuivre la construction de notre pays" y a été renouvelé et "le droit de décider" à nouveau revendiqué.

Enbata.Info publie ici une traduction française de la déclaration du syndicat ELA, faite à l’occasion de l’Aberri Eguna 2018. C'est l'analyse spécifique qu'a le syndicat ELA de la situation politique actuelle en Pays Basque sud, et dans l'Etat espagnol. ELA y donne son point de vue sur les conclusions à tirer du processus Catalan, sur les conditions de mise en place d'une stratégie souverainiste gagnante en Hegoalde, en même temps qu'il applaudit le travail réalisé de manière générale en Iparralde et le rôle du Lehendakari Etchegaray. (...)


Aberri Eguna 2018

Aurtengo Aberri Egunaren harira, ELAk borroka sindikal eta sozialen balioa goraipatu nahi ditu nazio burujabe eta euskaldunaren eraikuntzan. Ildo beretik, ezinbestekotzat jotzen du prozesuaren erdigunean genero-ekitatea eta pertsona guztientzako eskubide guztien aitortza egotea. Bada halako borrokak iraungi direla esaten duenik, edota aurrera egiteko oztopotzat jotzen dituztenak ere. ELAk argi dauka sindikalgintza erresistentziarako funtsezko tresna dela, baita demokratizaziorako eta justiziarako faktorea ere.

Azken urtean hainbat borroka gidatu izan dugu –eta gehienak arrakastaz amaitu dira–; bada, borroka haiei enpresek eta gobernuek nolako grinaz aurre egin dieten ikusteak gure iritzia indartu besterik ez du egiten: sindikalismoa oraindik ere tresna erabilgarria da nazio eta klase ikuspegitik kaltegarria zaigun sistema ekonomiko eta sozialari aurre egiteko. (...)


Les défis de la gauche au Pays Basque (2/2)

L’analyse d’Unai Oñederra, directeur de la Fondation Manu Robles-Arangiz du syndicat ELA montre comment tout projet de société de gauche visant à être mis en pratique doit compter sur un rapport de forces favorable et disposer de compétences et de moyens.

Voici la deuxième et dernière partie de la version française de la transcription de l’intervention d’Unai Oñederra du mardi 6 février à Bergara lors de l’école citoyenne organisée par Sortu Bergara. (...)


A la SNCF il y a ce qu’on vous dit et ce que l’on vit…

Peio DUFAU CGT Cheminots - Depuis quelques jours, on assiste à un emballement médiatique anti-cheminots visant à opposer les salariés de la SNCF au reste de la population, mais qu’en est-il vraiment ? Passons en revue un certain nombre d’arguments entendus dans les médias.

Les cheminots et les usagers veulent la même chose, que les trains roulent avec le moins de retard et en toute sécurité. Et si vous pensez que le prix baissera avec l’ouverture à la concurrence, rappelez-vous qu’une entreprise privée doit absolument faire des bénéfices pour satisfaire ses actionnaires alors qu’une entreprise publique doit équilibrer ses comptes et satisfaire ses usagers.(...)


Les défis de la gauche au Pays Basque (1/2)

L’analyse d’Unai Oñederra, directeur de la Fondation Manu Robles-Arangiz du syndicat ELA montre comment tout projet de société de gauche visant à être mis en pratique doit compter sur un rapport de forces favorable et disposer de compétences et de moyens.

Voici la première partie de la version française de la transcription de l’intervention d’Unai Oñederra du mardi 6 février à Bergara lors de l’école citoyenne organisée par Sortu Bergara. (...)


L’apprentissage, la solution ?

Régulièrement, la faiblesse des dispositifs d'apprentissage en France est pointée du doigt. Tout aussi régulièrement, les pouvoirs politiques s'engagent à remédier à ces difficultés, sans pour l'heure, trouver la solution miracle.

En fin de cycle, le taux d’embauche d’un apprenti est relativement bon, ainsi que le degré de satisfaction personnelle. Il y a donc urgence à remettre l’apprentissage au goût du jour, c’est ce qu’a compris le gouvernement. (...)


Objectif 1000 Euskokart

L’Eusko a 5 ans.

A la veille de la 2ème Eusko Eguna du dimanche 4 mars, Dante Edme-Sanjurjo, le directeur général de l’association Euskal Moneta, interviewé par Alda!, présente les bons résultats de cette monnaie locale basque, écologique et solidaire, les nouvelles opportunités offertes par l’adhésion des communes à l’Eusko, malgré l’opposition du Préfet dans le cas de Bayonne, et enfin, les prochains défis de l’association. (...)


Sudmine aux antipodes

Sudmine vs Pays Basque : le dialogue impossible ? "Dans ce cas-là, vous refusez tout progrès..." versus "Vous comprenez le paradoxe absolu de prétendre penser un projet de territoire alors que les gens du territoire en question n’en veulent pas". Nous publions l'intégralité des discussions entre Michaël Laloua, directeur de Sudmine, et des militants de Bizi sur Enbata.info.

Deux logiques aux antipodes s'y affrontent. C'est l'occasion de découvrir -et de comparer- les arguments des uns et des autres, et de voir deux projets de société, deux visions échanger et tenter un dialogue... impossible ? (...)