MirenZabaleta
Iritzia

Abia gaitezen

Tribune Libre - Miren ZABALETA - Maltzaga bai, Maltzaga ez. Hori al da herri honetan burujabetzarako bidea abiarazteko oinarrizko galdera? Nire ustez ez. Maltzaga fetitxizatuz, zerumuga magikotzat hartuta edo baztertu behar den guziaren ikur bilakatuta, ez dugu gauza handirik aurreratuko.
Are eta gehiago, Nafarroako aldaketa edota Ipar Euskal Herriko instituzionalizazioari bide eman dioten indarrak begiratu ezkero edota independentziarako bidea hartu duten Catalunya eta Eskoziako prozesuei erreparatuta, ulergaitza suertatzen da burujabetza estrategia baten oinarria duela 40 urte sortu zen “Maltzaga” kontzeptuaren arabera neurtzea. Zuzeu.eus-en garatua izan den "Maltzaga" gogoeta sailetik. (...)

Andoni Ortuzar, Euskadi batzar buru du PNV, artisan majeur des négociations avec Madrid.
Ulertu

Le PNV fait plier le gouvernement espagnol (2/2)

Ellande Duny-Pétré - En échange du vote du budget de l’Etat espagnol, le PNV obtient un milliard six cents millions d’euros supplémentaires de revenus fiscaux, ainsi qu’un ensemble considérable d’aides en matière d’infrastructures économiques et culturelles.
Voici un décryptage de l’accord signé entre Gasteiz et Madrid le 3 mai dernier. Les cinq députés PNV aux Cortes votent donc cette année en faveur du budget présenté par Rajoy. Qu’en sera-t-il l’année prochaine? Suite et fin de la première partie. (...)
Cyrille Martin
Ulertu

Cyrille Martin déterre le 11-M

2 Iruzkin
Anne-Marie Bordes - Le réalisateur amateur Cyrille Martin conteste pied à pied la version judiciaire “abracadabarantesque” du procès relatif à l’attentat de Madrid du 11 mars 2004 attribué à l’islamisme radical.
Voici pourquoi son documentaire présenté essentiellement en milieu alternatif/associatif pose question. (...)
La piétonisation de la rue d’Espagne à Bayonne est un exemple réussi de revitalisation du centre.
Iritzia

Commerce et contraintes

Pantxoa Bimboire - Dans la première partie de ma chronique publiée dans le numéro d'avril je soulignais combien la multiplication des grands ensembles commerciaux dans notre bassin de vie posait question. Je pointais la fragilité des petits commerces face à la concurrence de ces mastodontes financiers.
Est-ce une fuite en avant sans possibilité de retour? Pas nécessairement... (...)
Razmig Keucheyan, Paris-Sorbona Unibertsitateako irakaslea, "Hemisferio Izquierda" liburuaren egilea
Iritzia

Zinez behar duguna

Enbata - Gerraosteko kapitalismoak bete-betean asmatu omen zuen aldaketarako borondatea kontsumitzeko grina aseezinera bideratu zuenean. Gaur, ordea, eredu hori mugara iritsi da, baliabide naturalak agortzen ari baitira. Asetzen duen bizimodu iraunkorra pentsatzeko ez da nahikoa merkantzien inperioa arbuiatzea. Lehenik, hausnartu behar dugu ezinbestekoa zer den eta zer ez. […]
Razmig Keucheyan, Paris-Sorbona Unibertsitateako irakaslea-ren elkarrizketa artikulu bat argitaratua izan da Manu Robles-Arangiz Fundazioaren web gunean. Jarraian aurkituko duzue. (...)
IMG_1849
Ulertu

Une loi sur les langues régionales

2 Iruzkin
Enbata - Dans le cadre de la visite de Monsieur Jean-Michel Blanquer Ministre de l’Education nationale au Pays Basque, Seaska a pu se réunir début juin avec le ministre grâce à l’intermédiation de Jean-Jacques Lasserre et Max Brisson président et vice-président du Conseil départemental.
Enbata.Info reproduit la lettre remise par Paxkal Indo Président de Seaska et d’Eskolim (Seaska, Diwan, Bressola, Abcm eta Calandreta) accompagné de Jean-Louis Blenet président de Calandreta et de l’ISLRF au Ministre qui a été réceptif aux demandes d’un statut pour les langues régionales et d’un statut pour l’enseignement associatif laïque en langue régionale. (...)
Etxauzia
Tartaro

Gaztelu bat Nafarroan

Intxai Klixka - Elkarte batek bereganatu nahi duen gaztelua. Nor izanen dira erregin-errege? Milionario pribatu bat baldin bada errege, proiektua erregai! Bainan elkartea baldin bada erregin, gazteluaren funtzioa berregin!
Eraikin sinbolikoa izanen da, bi Nafarroak eta zortzi probintziak (diaspora barne) lotuko dituena eta muga bere maneran zizelkatuko duena. Etxe sinbolikoa. Guggenheim-en gisara… bainan izen ezberdin batekin: GuGeukEin jauregia! Interes kultural, sozial eta ekonomikoek gurutzetoki ezin hobea irudikatuko dute. (...)
Ensemble
Iritzia

Ne rien lâcher, les femmes !

3 Iruzkin
Martine Bisauta - Les droits des femmes ne sont pas solubles, ils ne peuvent être soumis à des religions ou des cultures qui ne les prennent pas en compte, ils sont inaliénables. Si nous laissons faire, comment ne pas imaginer l’évolution désastreuse qui nous attend, dans quel monde fera-t-on vivre demain celles qui sont aujourd’hui des gamines ?
“Ensemble, en mouvement les Femmes nous vaincrons la répression”, ce très beau chant du MLF va retrouver toute son actualité et cela est désespérant. S’il faut battre à nouveau le pavé, allons-y ! (...)
10000migrantsmorts
Iritzia

L’information selon les journalistes

Xipri Arbelbide - Tous les journalistes d’investigation, (ceux qui écrivent des livres, faute de pourvoir s’exprimer dans leur média sans doute) se sont mis à la recherche de ce jeune homme qui était derrière Macron au Louvre. Ça y est. On le connaît ! Même ceux qui ne regardent jamais la télé, comme moi, savent qui c’est ! C’est Morgan ! La France est sauve ! Nous savons aussi que Macron s’est promené sur un command-car. Qu’il a posé sa main sur la nuque de je ne sais plus qui. On voulait des faits. Eh bien ! On en a eu. Ne dites donc pas que vous n’avez pas été informés.
Mais, chose curieuse, personne n’a demandé à Macron où sont passés les 41 milliards donnés au patronat par son ami Hollande (sur les conseils d’Emmanuel ?) pour créer des emplois. Ce qui est sûr c’est que nous nous trouvons avec autant de chômeurs que par devant. Tellement obsédés par ces questions essentielles, personne ne lui a demandé comment il comptait arrêter la vague d’émigration qui se heurte à la Méditerranée : en deux ans, 10.000 cadavres au fond de la mer. Officiellement. Sans compter ceux qui crèvent de soif pendant la traversée du Sahara, cette merveilleuse étendue de sable qui fait rêver les poètes : personne, même le journaliste le plus affuté, n’a aucune idée de leur nombre ! (...)