Txetx Etcheverry

Txetx Etcheverry

Manu Robles-Arangiz Fundazioaren animatzailea Iparraldean, tokiko alternatiba sozial eta ekologikoetan parte hartzen du bai eta ere euskal eraikuntza nazionala dinamiketan.

Construire de la base ce que le sommet refuse (2/2)

Le “proces” catalan est un sujet d'étude passionnant pour tout.e militant.e progressiste et démocrate.

Cette seconde partie de l'article "Construire de la base ce que le sommet refuse (1/2)" analyse la construction de cette stratégie qui a suscité une véritable lame de fond, et les ingrédients qui lui ont donné vie. (...)


Construire de la base ce que le sommet refuse (1/2)

Quoi qu'on puisse penser de l'indépendance de la Catalogne, le “proces” (processus) catalan est quelque chose de passionnant à étudier pour tout(e) militant(e) progressiste et démocrate.

Voici la première partie de l'analyse de ce processus Catalan, cas d'école unique, qui est celui de la construction d'une communauté de destin, pas celui d'une affirmation identitaire réactionnaire, essentialiste. (...)


Réussir ensemble un nouveau Louhossoa

Depuis les évènements de décembre dernier à Luhuso et la journée du 8 avril, le désarmement d'ETA et le processus de paix se sont imposés au centre de l'agenda politique en Iparralde.

Voici les enjeux du rassemblement du 9 décembre à Paris. (...)


Urgence d’agir

Après avoir remporté le Grand Prix du Jury du festival de Cannes, le film 120 battements par minute a également fait l’unanimité des critiques et battu des records d’entrées dès sa sortie dans les salles. Il y a un parallèle entre l’action d’urgence menée par Act Up en son temps pour éveiller les consciences sur le sida et celle des lanceurs d’alerte qui mobilisent sur le désastre à venir du réchauffement climatique.

Nous avons à peine plus d'une décennie pour garder ce climat relativement stable qui a permis, il y a 10 ou 11.000 ans, l'apparition de l'agriculture, la sédentarisation des populations et la naissance des grandes civilisations. (...)


Mines d’or, jamais nous n’accepterons

Le samedi 16 septembre à 16h00 aura lieu, à Bayonne, une grande manifestation pour dire NON au projet de mines d'or en Pays Basque Nord. L'entreprise SudMine a en effet sollicité l'attribution d'un permis exclusif de recherche d'or et de substances connexes sur un territoire de 126 km².

On se situe vraiment dans tout ce que ce système a de plus maladif. Cette addiction à une croissance sans fin, non pas destinée à mieux répondre aux besoins humains de toutes et de tous, mais à satisfaire l'accumulation sans borne de richesses aux mains de quelques-uns. (...)


Une semaine pour être plus efficace

Bizi et la Fondation Manu Robles-Arangiz organisent une semaine de formation intensive du jeudi 13 au jeudi 20 juillet à Donibane Garazi. Elle s'adresse à celles et ceux qui à un degré ou à un autre travaillent à construire un Pays Basque en transition, une société alternative, plus solidaire et plus soutenable, une souveraineté réelle à tous les niveaux. Elle est ouverte aux animateurs-trices de groupes de travail, de campagnes et de structures diverses, aux bénévoles et permanent-e-s associatifs désirant approfondir leur propre formation et expérience.

L'objectif est de former des militant-e-s capables de maîtriser toutes les facettes de la dynamique militante, de la conception des stratégies à leurs déclinaisons opérationnelles, et aux tâches d'organisation qui le permettent. (...)


Continuer sur le chemin de la paix

Nous étions dans une situation surréaliste. Une organisation armée voulait désarmer, de manière ordonnée, digne et sécurisée et les polices française et espagnole l’en empêchaient. Partout ailleurs, les Etats concernés auraient aidé à rendre irréversible et ordonné le désarmement d’une organisation clandestine ayant décidé de mettre fin à sa confrontation violente avec eux. Ici, ce fut le contraire et ce choix eut des conséquences bien précises. On maintenait artificiellement une situation de tension et de crispation.

Le nouveau contexte, créé par le 8 avril, doit pouvoir permettre la libération des autres prisonniers gravement malades ainsi que les premiers rapprochements et regroupements de prisonniers.Voir qu’à des gestes de bonne volonté répondent d’autres gestes de bonne volonté ne peut qu’enclencher une dynamique positive qui profitera à tout le monde, basques, espagnols et français. (...)


Après Luhuso

L’initiative de Luhuso avait pour objectif d’accélérer le cours du temps dans le cadre d’un processus de paix trop partiel —du fait du refus des deux États de s’y engager— enlisé et sans perspectives concrètes d’évolution positive. La démarche qui l’a précédée et l’acte ainsi posé visent à aller au bout du démantèlement de l’arsenal d’ETA, dans les plus brefs délais.

Il s’agit également de créer en parallèle de nouvelles perspectives et avancées possibles pour remplir de contenu le processus de paix, le rendre global, juste et irréversible. Je pense qu’il faut absolument garder le même calendrier, très resserré, en tête. Il faut sortir du conflit basque avant l'alternance politique du printemps en France et l'instabilité prévisible de l'Espagne face au referendum catalan. (...)


Des racines et des ailes

Des racines et des ailes, Sustraiak eta hegalak : tel est le nom de la feuille de route que Bizi vient d'adopter pour la période 2016-2020, après un processus de réflexion et débat collectif qui aura duré sept mois. Il dresse le bilan des sept premières années d'existence de l'association, analyse la situation actuelle au niveau international et local, et fixe un certain nombre de priorités de travail et d'objectifs pour les 4 années à venir.

L'association fait un appel à don ou à prêt . En effet, Bizi recherche des locaux et bâtiments divers, et des terrains pour y installer un centre de formation permanente, ainsi que divers projets de transition sociale et écologique.