Txetx Etcheverry

Txetx Etcheverry

Manu Robles-Arangiz Fundazioaren animatzailea Iparraldean, tokiko alternatiba sozial eta ekologikoetan parte hartzen du bai eta ere euskal eraikuntza nazionala dinamiketan.

Changer de voie, maintenant

Grande fête à Bayonne les 6 et 7 octobre prochains pour accueillir l’arrivée du Tour Alternatiba 2018 qui partira le 9 juin de Paris, visitera 5 Etats européens et 200 territoires différents et parcourra 5.800 km.

L'objectif : la mobilisation internationale contre les causes de la déstabilisation du climat qui menace l’humanité et imaginer des alternatives concrètes au changement climatique. (...)


Gagner la paix

La fin définitive et sans ambiguïté de l'organisation ETA place aujourd'hui les Etats espagnol et français devant leurs responsabilités. Elle marque l'ouverture d'un nouveau cycle dans l'histoire du Pays Basque.

Réflexion sur le devenir de la société basque après la dissolution de l’organisation clandestine et la rencontre internationale d’Arnaga du vendredi 4 mai à Cambo. (...)


La vérité de l’arbre

Sincèrement, je n'avais pas anticipé les réactions que pouvaient susciter la sculpture "La vérité de l'arbre". Sans doute parce que le dessin original, représentant cette hache renversée laissant place à un arbre, avait été massivement diffusé à partir du 9 avril 2017 sans en provoquer aucune de la sorte. Et sans doute parce que j'avais sous-estimé la capacité des œuvres artistiques, surtout de cette ampleur, à générer des interprétations et ressentis différents, des émotions particulières.

Ça a été le cas, ces trois derniers jours, y compris chez des gens que j'estime et j'apprécie. J'ai donc moi-même ressenti le besoin d'expliquer comment je lisais et ressentais cette œuvre d'art, et l'intérêt de son inauguration maintenant, un an après la journée du 8 avril qui permit le désarmement d'ETA par la société civile du Pays Basque. (...)


L’espoir alimente la paix (1/2)

Premières réflexions sur la situation des presos rédigées le 25 février dernier pour l'édition papier d'Enbata du mois de mars.

L'attitude actuelle du ministère de la justice française va dans le bon sens et contribue aux dynamiques d’apaisement au Pays Basque. Celle du parquet laisse dubitatif. Alors qu'un nombre croissant de juges semble, dans ses conclusions et décisions, avoir acté le changement de contexte induit par le désarmement du 8 avril.


L’espoir alimente la paix (2/2)

Deuxième partie de ma chronique sur le changement qui semble s’amorcer dans la politique pénitentiaire à l’endroit des prisonniers politiques basques.

Va-t-on vers la fin du régime d’exception, comme le réclament les artisans de la paix, pour un pas décisif vers la résolution du conflit ? (...)


Euskal Moneta defenda dezagun

Hier ils harcelaient les ikastola et Herrikoa ou plus récemment Laborantza Ganbara, aujourd’hui ils déposent un recours contre la convention signée par la municipalité de Bayonne pour utiliser l’eusko.

Décidément les gouvernements français quels qu’ils soient et leurs représentants à la préfecture de Pau ne parviennent pas à se départir des oripeaux jacobins qui leur collent à la peau. Éclairage sur l’importance de l’eusko dans une perspective de développement durable d’Iparralde. (...)


Construire de la base ce que le sommet refuse (2/2)

Le “proces” catalan est un sujet d'étude passionnant pour tout.e militant.e progressiste et démocrate.

Cette seconde partie de l'article "Construire de la base ce que le sommet refuse (1/2)" analyse la construction de cette stratégie qui a suscité une véritable lame de fond, et les ingrédients qui lui ont donné vie. (...)


Construire de la base ce que le sommet refuse (1/2)

Quoi qu'on puisse penser de l'indépendance de la Catalogne, le “proces” (processus) catalan est quelque chose de passionnant à étudier pour tout(e) militant(e) progressiste et démocrate.

Voici la première partie de l'analyse de ce processus Catalan, cas d'école unique, qui est celui de la construction d'une communauté de destin, pas celui d'une affirmation identitaire réactionnaire, essentialiste. (...)


Réussir ensemble un nouveau Louhossoa

Depuis les évènements de décembre dernier à Luhuso et la journée du 8 avril, le désarmement d'ETA et le processus de paix se sont imposés au centre de l'agenda politique en Iparralde.

Voici les enjeux du rassemblement du 9 décembre à Paris. (...)