Tribune Libre


Pourquoi les résidences secondaires sont un enjeu stratégique

Txomin Casteigts, Peio Etcheverry-Ainchart, Mikel Goyheneche, Béatrice Peyrucq, Commission logement d’Euskal Herria Bai - Durant ces dernières semaines, le mouvement abertzale est revenu à la charge sur le dossier des résidences secondaires, à l’occasion d’une évolution législative qu’il réclamait depuis longtemps.

En effet, en conséquence de l’adoption de la nouvelle loi de finances, l’article 1407 ter du Code général des impôts autorise désormais les communes classées dans les zones dites «tendues» à majorer d’un pourcentage compris entre 5% et 60% la taxe d’habitation au titre des logements meublés non affectés à l’habitation principale.


Meeting, puis manif, contre les mines

Il y avait tellement de monde à Espelette ce samedi 11 février que le rassemblement s'est transformé en manifestation. Plus d'un millier de personnes avaient répondu présent à l'appel, et après les prises de parole s'est organisée une marche dans les rues d'Espelette.

C'est donc un message très clair qui va remonter de la mobilisation déterminée et pacifique, organisée en moins d'une semaine sous la pression du planning imposé par la très courte consultation publique : les agriculteurs, les professionnels des filières qui font vivre ce territoire, les élus et les habitants du Pays Basque ne veulent pas de ce projet insensé qui met en danger le patient travail pour préserver notre terre, son eau et ses paysages. Les organisateurs de la mobilisation étaient clairs "Si le projet devait continuer, ils nous trouveront sur leur chemin car nous avons la légitimité avec nous".


Discriminations et double-discriminations

Peio JORAJURIA - En France, tous sont égaux, car c’est la loi. Abusivement, certains ont cru que du coup, tous étaient pareils, mais ce n’est pas le cas. Il existe en France, comme dans quasiment tous les Etats du monde, des gens de sexe différent, d’origine ethnique différente, d’orientation sexuelle différente, et parfois même des vieux, des handicapés ou des gens qui croient en un ou plusieurs dieux. Conscient que malgré une volonté affichée d’uniformité, des différences subsistaient, le législateur a interdit d’en tenir compte et a doté l’arsenal juridique étatique de lois interdisant la «discrimination».

Lorsque vous souhaitez diffuser une offre d’emploi ou votre curriculum vitae au travers du réseau de Pôle Emploi, celui-ci s’assure que vous n’y faite aucune mention de critères discriminants (âge, sexe, appartenance religieuse, origine, genre…), sauf dans le cas où ce critère constitue «une exigence essentielle et déterminante» pour le poste. Les langues maîtrisées par les candidats et exigibles pour un emploi font partie depuis longtemps des «critères objectifs» d’employabilité. Le problème, c’est qu’à Pôle Emploi, la langue basque – de même que les autres langues régionales – n’apparaît pas sur les listes informatiques fermées de langues autorisées.


L’enseignement supérieur au Pays Basque

L’enseignement supérieur et les activités directement liées, la recherche, la diffusion et la valorisation de ses résultats, ainsi que la formation tout au long de la vie (lifelong learning) est une filière économique prometteuse et rassembleuse qui porte des promesses considérables.

Pourquoi l’enseignement supérieur ? Parce que, argumente Jean-Roch Guiresse, directeur de l'école d'ingénieurs Estia pendant vingt ans, il peut faire preuve d’agilité, d’interaction et de cogestion avec des acteurs économiques et sociaux, et parce qu’étant par nature associé à la recherche, il produit et structure de la connaissance immédiatement disponible.


2017a blokeoarekin amaitzeko urtea izan dadin

Espetxe politika salatzeko eta euskal preso politikoen eskubideak aldarrikatzeko, kasik 80 000 lagun bildu dira Bilboko karriketan Sare Herritarrak egin deiaren haritik larunbatean, urtarrilaren 14an. 2017a blokeoarekin bukatzeko urtea izan dadin, beste aktore politiko eta sozialekin bultzatzeko konpromisoa hartzen du Sare Herritarrak.

Duela 5 urte ETA-k bere ekinbidea utzi zuenetik oraino konpontzekoak diren egin beharretan aurrera egiten jarraitzearen beharra adierazi diote Sarekoei, Bilboko manifestazioan parte hartu duten milaka eta milaka manifestarik. Eta Sare Herritarrak, oso kontuan hartzen du eskaera hori.


Gazteok elkarrekin

Pauline GUELLE - Azaroaren 19ko asteburuan elkartu ginen Euskal Herri guzitik etorritako gazteak. Demokrazia parte hartzailean sakontzeko aukera ukan ginuen nazioarteko foro batean parte hartuz. Nazio Batuetako foro hori Giza eskubideen komisioak antolatu zuen, gazteen inplikazioa espazio politikoan eztabaidatzeko asmoarekin. Lapurditik, Bizkaitik, Gipuzkoatik, Nafarroa Garaitik, Arabatik eta Nafarroa Beheretik elkartu ginen hogei bat gazte Suitzako Geneva hirian lau egun pasatzeko eta nazioartean aipatzen den gazteen tokia politikan aztertzeko.

Ipar Euskal Herri mailako gogoeta bat eramateko xedea dugu, gazteen artean demokrazia parte hartzailea hausnartzeaz gain, gure tresna bat eraikitzeko.Gazte oro gomitatua da elkarte baten izenean, norbanako gisa edo taldean prozesu hortan parte hartzera. Hitzordua emaiten dizugu Baionako Zizpa Gaztetxean, abenduaren 17an, larunbatez, goizeko 9ak eterditan !


“Une énergie pour, avec, ensemble”

Marion Thiessard - Plus de 500 personnes ont participé à un ou plusieurs des 70 événements proposés avec comme référence “La Paix en Soi pour la Paix ensemble” durant le Festival pour la Paix qui a eu lieu pendant 12 jours, du 21 septembre au 2 octobre 2016, d’Hendaye à Hossegor.

“Une énergie pour, avec, ensemble”, afin de faire le choix d’une autre manière d’être ensemble, teintée d’écoute, de conscience, de bienveillance et de compassion, avec l’aide d’outils comme ceux de la communication non-violente.


Une Z.A.D. aux portes de Bayonne ?

Camille Hanette - Pour la deuxième fois en moins d'un mois, le panneau annonçant la construction du futur centre commercial Auchan-Allées Shopping-Bayonne-Ondres a été vandalisé. La création d'une Z.A.D. (Zone à Défendre) y est annoncée, ainsi qu'une date « d'ouverture » : novembre 2016.

Même si les terrains concernés sont toujours en friche et qu'aucun activiste ne semble présent sur les lieux, les ingrédients pour la mise en place d'une Z.A.D. sont réunis.


Laurogei urte baino gehiagoko gure ameskeria

Beñat CASTORENE - Uztaileko Enbata aldizkarian, Jean-Louis Davantek eskaintzen digu "80 ans de conflit" deituriko artikulua. Hitz egiten du, bereziki, frankismoaren hastapenetik ETAren borroka armatuaren bukaeraraino doan laurogei urteko arte horretaz. Horrez gain testuak adibide batzuk emaiten ditu, erakusten dizkigutenak nola gure herriak, betidanik, pairatu behar izan duen bortizkeria politikoa auzoko nazio haundien aldetik.

Gure kontrako bortizkeria beti nabarmendu eta areagotu baldin bada armak hartu ditugun okasione bakanetan, hauteman behar da politika zapaltzailea ez dela sekula baretu pausatu ditugunean; zapalketa forma gehien bat kanbiaturik ere.