Egilearen artxiboak: Tartaro


Les bonnes pratiques de la langue de bois

Extrait d'une conférence gesticulée de Franck Lepage, éducateur populaire de la SCOP le Pavé de Rennes. Ici Franck Lepage se livre à une exercice de langue de bois très révélateur.

Il simule une intervention orale alimentée de mots tirés aléatoirement mais tous issus du jargon politique, tels que les "acteurs", "centralisation", "proximité", "lien social", etc.


Tartaro s’est étonné…

●●● de la virulente opposition exprimée par Gilles Savary, député socialiste de Gironde, lors de l’enquête publique de la ligne à grande vitesse Bordeaux – Toulouse.

Il y a quelques années, Savary était pour les LGV, Rousset était contre. Ça varie.


Ikurriñaren erabilera gogoangarrienak

Zuzeu.com albistari digital parte hartzaileak eskaintzen digu ikurriñaren erabilera gogoangarrienen Top5-a.

Tartarok ere azken bertsio bat atxeman du Twitter-en bidez.


Tartaro s’est étonné…

s'est étonné que dans sa première déclaration de nouvelle présidente des socialistes navarrais, Maria Chibite affirme qu’elle ne fera jamais alliance avec la gauche abertzale.

Elle, elle ne désarme pas!


Tartaro s’est étonné :

●●● et réjoui du succès populaire de la manif pour la réunification de la Loire-Atlantique à la Bretagne organisée à Nantes le dimanche 28 septembre.

Faudrait savoir les Celtes: vous voulez vous rattacher à la Bretagne ou vous détacher de la Grande-Bretagne?


Tartaro s’est étonné :

s'est étonné ●●● pas tant que ça, que le tribunal administratif de Pau donne sept jours à l'ikastola de Ciboure pour vider les lieux de l'école publique de Marinela qu'elle utilisait depuis deux années.

C'est bien le moment de leur chercher des Poulou sur la tête.


Tartaro s’est étonné :

●●● pas tant que ça que, pour écarter EH Bildu dont c'était le tour cette année, le très UPN maire d'Iruñea ait confié le soin d'allumer le txupinazo à Enrique Martinez, président de la Croix rouge de Navarre. Après la bannière l'an passé, la croix cette année.

●●● et réjoui que le même Enrique Martinez ait ouvert les fêtes en lançant pour la première fois en euskara du haut du balcon de l'ayuntamiento “Iruneko seme alabak, gora San fermin!”. Ce n'est plus Martinez, c'est Martinbai.


San Ferminak bai, borroka ere bai!

Aurten ere, San Ferminetako Txupinazioaren karietarat Ikurriña eta Euskal Preso eta Iheslarien aldeko elkartasun ikurrak agertu dira.

San Fermin prozesioari "Gu Euskaldunak gara" kantuarekin harrera egiten zaion unea eta Nafartar gobernuaren ustelkeri kasuak salatzeko "UPN kanporat" oihuak erakusten dituen bideoa ere topatuko duzue jarraian.


Tartaro s’est étonné…

...et attristé de la mort de Gerry Conlon, l’un des quatre de Guilford, condamnés par la justice britannique pour un attentat de l’IRA avec lequel ils n’avaient rien à voir et blanchis après 15 ans de prison.

Direct au paradis, le purgatoire c’était fait.