Egilearen artxiboak: Peio Etcheverry-Ainchart


Pleins feux sur l’immobilier

Ces derniers temps, la chronique a été défrayée par la destruction successive de plusieurs résidences secondaires. Les réactions qui ont suivi sur divers réseaux sociaux ou blogs de journaux appellent quelques mises au point.

Voici celle de Peio Etcheverry-Ainchart, animateur, il y a quelques années, d'un groupe de travail d'AB qui produisit un document essentiel sur le sujet.


Plantoun, un précédent « gagnant-gagnant »

Depuis maintenant plusieurs mois, l’occupation du logement n°26 du « hameau » de Plantoun défraie la chronique sociale et politique bayonnaise, mettant une nouvelle fois en lumière la lancinante question du logement au Pays Basque.

Il est donc important d’être nombreux samedi prochain devant la mairie de Bayonne, pour appeler au bon sens dans cette histoire ; celui qui permettrait de voir une expérience immobilière malheureuse être sinon totalement rattrapée, du moins compensée du mieux possible en se hissant à la hauteur de l’enjeu.


Catalogne : nouvelle phase de la «dynamique de l’occident» ?

Comme la naissance puis la disparition des grands empires durant l’histoire, qui peut dire que la dynamique de l’Occident est appelée, par on ne sait quel déterminisme, à perpétuer les Etats-nations nés voici à peine plus d’un siècle et déjà mis en question par la naissance de la communauté européenne ?

Les Catalans doivent être indépendants s’ils le veulent aujourd’hui et non parce qu’ils l’ont déjà été il y a des siècles, et les Espagnols n’ont rien à y redire. C’est notre discours abertzale.


Le calme avant la tempête

Les élections municipales de mars 2014 se profilent à l'horizon. On sait combien l'enjeu de ce scrutin est important pour les abertzale et le renforcement de leur présence dans le panorama politique d'Iparralde.

Ces échéances ont inspiré d'intéressantes réflexions à Peio Etcheverry-Ainchart, conseiller municipal de Donibane Lohitzune.


Réflexions autour du ScoT

Le SCoT de l’agglomération de Bayonne et du sud des Landes a enfin été voté. Il était temps : pour un document censé établir les logiques de l’aménagement du territoire sur tout ce bassin de vie, en autorité sur les PLU et autres documents d’urbanisme locaux – bien singulièrement votés avant lui – le retard à l’allumage aura été plutôt conséquent.

"Un pays n’est et ne doit pas être figé ; il serait dangereux de dire qu’il ne faut plus rien construire et geler le territoire. Mais tout est dans la mesure et surtout dans l’avenir que l’on souhaite pour ce pays, avenir qui demande à être dessiné par une stratégie à long terme."


Débuts difficiles des éco-quartiers

Le grand truc de ces dernières années, en matière d’urbanisme, nous dit Peio Etcheverry-Ainchart, ce sont les éco-quartiers.

Avec la grande mode du développement durable mise à toutes les sauces, il était normal que l’habitat soit lui aussi concerné par ces nouveaux et si nécessaires soucis écologiques. D’ailleurs, l’emphase avec laquelle les projets d’éco-quartier sont inaugurés reflète à elle seule l’engouement du moment.


Foncièrement inquiet

A Saint-Jean-de-Luz, les abertzale mènent une opposition municipale de proposition en matière de logement notamment. Au cœur du centre historique, un enjeu majeur.

"Il faut agir dans le sens de la réflexion sur l’existant, par une stratégie de renouvellement urbain plutôt que par l’ouverture à l’urbanisation."


Socialistes : perseverare diabolicum ?

Non ratification de la Charte européenne des langues minoritaires, refus de la collectivité territoriale spécifique, alignement répressif sur Madrid, forcing en faveur de la LGV, n’en jetez plus, la cour est pleine. Que reste-t-il des raisons qui ont conduit nombre d’abertzale à voter socialiste ?

Il faut bien que les socialistes, qu’ils soient d’ici ou de Paris, comprennent que l’an dernier ils ont eu besoin des voix abertzale pour faire passer au moins une de leurs députées et que ces mêmes voix abertzale étaient aussi arbitres dans la 4ème circonscription. De même, l’an prochain aux municipales, puis encore en 2015 aux cantonales et en 2017 aux législatives...


Quelle époque de m… !

Connaissez-vous saint Polycarpe? C’est un type qui mourut en martyr à l’époque où l’on déployait plus de finesses techniques à faire dévorer des chrétiens par des lions qu’à gérer une formation en 4-4-2 dans une équipe de football.