Nikolas Blain

Nikolas Blain


Les candidats abertzale

D’élection en élection, Euskal Herria Bai a su prendre toute sa place dans le panorama politique d’Iparralde et compte aujourd’hui comme force politique majeure du territoire.

Encore une fois en 2017, le mouvement abertzale présentera des candidatures sur les trois circonscriptions du Pays Basque aux législatives des 11 et 18 juin. Quand bien même ces élections, fortement déterminées par le résultat de la présidentielle, ne sont pas des plus favorables pour faire fleurir le message abertzale. (...)


Législatives en Iparralde

Les élections législatives auront lieu le 11 juin (premier tour) et le 18 juin (second tour). Depuis l’instauration du quinquennat, ces élections se retrouvent noyées dans le flot médiatique de la présidentielle et des nominations et investitures qui en découlent. Localement, ce sont les premières élections depuis la mise en place de la Communauté Pays Basque et les dernières élections locales (il y aura les européennes en 2019) avant les municipales et communautaires de 2020. Le paysage politique post-présidentielle est chamboulé.

Toutes ces candidatures risquent d’entraîner un éparpillement des voix et pas grand monde, à quelques jours du scrutin, ne peut en prédire l’issue. Il se peut même que nous assistions à quelques surprises. (...)


“Orain tresna gauzatzeko garaia da!”

Sei hilabeteren buruan, lehen aldikotz Iparraldeak bere mapa ukanen du, lehen aldikotz lurralde osorako politika amankomunak eta orekatuak garatzeko aukera ukanen du eta bere biztanleak komunitate baten partaide izanen dira. Lan handia bada estrukturaketa lana aitzina eraman eta HELEPa 2017ko urtarrilaren 1ean martxan jarri dadin. Hautetsiek, bozka definitiboa onartu eta horren zerbitzura jarri behar dute. Ez gira zatiketa une batean baizik eta, elkarlanaren unean.

Asteazkenean, uztailaren 27an, arratseko 19:00etan Baterak hitzordua finkatua du Baionako Besten lehen eguna kari, elgarrekin ospa eta eraiki dezagun gure biharko lurraldea. Denek betan erakuts dezagun lurralde honen egituratzeko dugun xede amankomuna, lurraldeak izaite bat ukan dezan Nouvelle Aquitaine delako eskualde berrian. Adiskidantzazko baso bat lagun ekitaldi aberats baten inguruan bil gaitezen Herri Elkargoari behar den bultzada emaiteko!


L’institution Pays Basque

Le vote indicatif de l’automne s’est confirmé ce printemps. 111 conseils municipaux, sur les 158 d’Iparralde, ont approuvé la création d’un EPCI unique, soit 70% de Oui. 47 communes ont émis un avis défavorable. Entre les deux votes, cinq communes ont basculé du Non au Oui, alors que quatre faisaient le chemin inverse et une passait d’un vote à égalité au Non. En terme de population, le Oui l’emporte également à 66%, soit 196.932 habitants sur 298.578.

Des recours administratifs seraient envisagés par certains mauvais perdants, alors que, par ces temps de tempête sociale, on devrait se réjouir d’une telle concorde citoyenne. Mais surtout, l’heure est aujourd’hui à la mise en place de cette première institution Pays Basque. Le Conseil des élus y prend heureusement une place décisive.


Confirmation du premier tour

Voici la photographie du moment de la seconde consultation en cours des 158 communes basques pour la création de l’EPCI unique.

“Nous n’avons pas vécu depuis longtemps un sujet aussi politique”. Si l’on peut souligner le remarquable travail effectué ces derniers mois, nul ne peut manquer de remarquer que le débat ces dernières semaines a perdu en qualité.


EPCI, mention bien!

Lors du numéro d’Enbata de décembre dernier nous avions pu passer en revue à chaud et à quelques jours de la fin de la procédure de vote dans les mairies, les avis émis par les conseils municipaux au sujet de la création d’une Communauté Pays Basque. Le résultat final est largement favorable. Nul doute que la consultation décisive du printemps amplifiera la remarquable aspiration d'Iparralde à sa reconnaissance.

Si du côté des élus favorables on perçoit un discours cohérent avec une vision territoriale et des arguments communs entre la côte et l’intérieur, ce n’est pas forcément le cas des avis contraires.


Une communauté est en train de naître

C’est la commune de Saint-Pierre-d’Irube qui avait ouvert le bal des communes favorables au projet de Communauté Pays Basque. Auparavant, dès le premier jour de cette phase de consultation, Armendarits avait voté contre. Depuis, chaque jour, des élu-e-s municipaux se sont réunis dans leur mairie pour mener un débat autour de la future carte de l’intercommunalité. Grâce au tour d’Iparralde réalisé par le Conseil des élus, avec une réunion d’information dans chacune des dix intercommunalités actuelles, les élu-e-s avaient eu l’occasion de découvrir les changements majeurs qui se profilent et en particulier la proposition de structurer une seule intercommunalité sur l’ensemble du territoire.

Avec 72% des communes d'Iparralde favorable à une EPCI Pays Basque unique, le signal envoyé par les communes est clair, Iparralde veut passer un cap, et aller vers une structuration du territoire dans l’intérêt de ses habitant-e-s.


Elections régionales modalités et enjeux

Les électrices et électeurs sont appelé-e-s aux urnes les 6 et 13 décembre prochains pour les élections régionales. Nouvelle région, compétences redéfinies, comment se présente ce scrutin ?

Complexité d'un mode de scrutin peu lisible, nouvelle grande région Aquitaine qui a avalé Poitou-Charente et Limousin et fait 600 km du Sud au Nord, les conditions sont-elles réunies pour mobiliser les électeurs dans quelques semaines ?


Hiruak bat

Nous sommes face à un grand défi pour structurer pour la première fois une institution sur le territoire du Pays Basque et à la fin de la séquence actuelle, nous aurons un panorama institutionnel pour les 30 ou 40 prochaines années.

Toute la question est de savoir si l’on veut réellement franchir le pas de la structuration et de la reconnaissance institutionnelle du Pays Basque ou si nous entendons rester avec un territoire morcelé, noyé dans une région élargie.