Egilearen artxiboak: Enbata


12. Lurraman… zer eta noiz?

Lurrama laborantza herrikoiaren 12. edizioa 2017-ko azaroaren 10, 11 eta 12an iraganen da Miarritzeko Irati erakustazokan, ostiraletik igandera. Laborariek eta 600 laguntzaileek hiru egunez 6000m² okupatuko dituzte. Publiko zabalarentzat erakusketak, animazioak, bazkari afariak eta konferentziak proposatuak izanen dira, beti ere Lurraman ezaguna den giro onean!

Baionan 5 edizio eta Miarritzen 6 eginik, Lurramak Euskal Herriko kostaldeko gertakari nagusienen artean kokatzea lortu du. Orain arte lortu duen arrakastak Lurramaren helburua egokia dela ongi adierazten du: etxaldeko kabalak, laborariak, kontsumitzaileak, heldu diren belaunaldiak, eta ingurumena zaintzen duen laborantza baten sustatzea! Jarraian aurtengo berritasunen aurkezpena (aurtengo ohorezko gomitak : PACAko laborariak, Bioaniztasuna, Lurramara heltzeko autobusak...) eta usaiako hitzorduetaz xehetasunak! (...)


En voulant être république nous avons appris à être peuple

Croire que la Catalogne pourra accepter de rester en Espagne par la seule peur des matraques et de la prison en dit long sur la conception de la démocratie qu'a le pouvoir espagnol. Enbata.Info publie ici un texte de David Fernandez, journaliste, ancien député de la CUP et militant indépendantiste, altermondialiste et internationaliste catalan, inlassable défenseur de la non-violence, du féminisme, de l'écologie, des migrants, de l'anti-fascisme... Écrit dans les jours qui ont suivi le référendum du 1er octobre, il aide à comprendre ce qu'est le processus catalan, et pourquoi la répression au lieu de le stopper ne fera que le renforcer.

Article publié le 7 octobre 2017 en catalan sur le site La Directa, traduit en espagnol sur le site Des Informemonos et traduit en français depuis l’espagnol par Marie Cosnay. (...)


Victoire syndicale et féministe après 360 jours de grève

Le syndicat ELA, Euskal Langileen Alkartasuna, la confédération syndicale majoritaire en Pays Basque Sud a confirmé le vendredi 27 octobre dernier une victoire hors norme suite à une intense mobilisation de plus de 2 ans incluant 360 journées effectives de grève menée avec 5 000 travailleur-ses, en très grande majorité des femmes, des maisons de retraite privatisées de Biscaye.

Alors qu’on entend souvent dire que «les grèves ne servent à rien», cette victoire totale a permis d’obtenir un partage concret du travail et des richesses avec une amélioration des conditions salariales et de travail (semaine de 35h00, prise en charge à 100% du salaire en cas d’accident de travail ou de maladie professionnelle, augmentation des salaires, etc.). La lutte paie. Victoire éclatante d’une lutte emblématique à la fois au niveau syndical et au niveau féministe ayant permis de rétablir la dignité refusée à des milliers de travailleuses exploitées et sous-payées en Biscaye. (...)


Bizi explique l’action menée au Consulat d’Espagne de Bayonne

Le vendredi 27 octobre à 8h45, 14 activistes de l’association altermondialiste et non-violente basque Bizi ont réalisé une action de solidarité pour dénoncer la politique du gouvernement espagnol en Catalogne.

"Comment un parti comme le PP, qui n’a même pas recueilli 10 % des voix aux dernières élections catalanes peut il prétendre la gouverner ? De quel droit un roi que personne n’a élu menace-t-il un peuple qui se prononce très majoritairement pour un régime républicain ?" (...)


Texte de la déclaration d’indépendance de la Catalogne

(Approuvé par la majorité des députés du parlement le 27 octobre 2017) - Au peuple de Catalogne et à tous les peuples du monde, La justice et les droits humains individuels et collectifs intrinsèques, fondements essentiels qui donnent la légitimité historique et la tradition juridique et institutionnelle de la Catalogne, sont la base de la constitution de la République catalane. La nation catalane, sa langue et sa culture ont mille ans d'histoire. Pendant des siècles, la Catalogne a été dotée et a bénéficié de ses propres institutions qui ont exercé l'autonomie avec plénitude, avec la Generalitat comme la plus grande expression des droits historiques de la Catalogne.

Le parlementarisme a été, pendant les périodes de liberté, la colonne vertébrale sur laquelle ces institutions ont été soutenues, il a été canalisé par les "Cortes catalans" et a été cristallisé dans les Constitutions de Catalogne. (...)


Abenduaren 9an, denak Pariserat!

Bakegileek tren berezi bat eta autobusak antolatzen dituzte Parisera joateko abenduaren 9an.

Trenez bidaiatzeko 1000 toki soilik ez dira. Trenez eta autobusez bidaiatzeko xehetasun guziak jarraian atxemanen dituzue. (...)


Catalogne à la une

Sa revendication d’indépendance fait la une des journaux européens. La plupart, soit demeurent du côté du manche, c’est-à-dire espagnol, soit renvoient dos à dos les deux protagonistes dans le meilleur des cas. Cet océan de conformisme où le substrat centraliste est permanent, avec l’abondance de qualificatifs critiques, négatifs ou méprisants à l’égard du projet catalan, la mise en avant de tous les arguments des espagnolistes, tout cela rend la lecture de la «grande presse» assez pénible.

La palme en ce domaine revient sans doute à la une de Charlie Hebdo et à son éditorial catalanophobe, ils combleront d’aise tous les abertzale qui ont clamé et affiché «Je suis Charlie» lors d’une grande union sacrée. Dans cette marée assez nauséabonde, quelques voix discordantes s’élèvent. Enbata publie ici deux tribunes favorables à l’émancipation catalane, parues récemment dans le quotidien Le Monde. Désormais, plus personne sur la planète ignorera que le peuple et les institutions catalanes demandent l’indépendance. (...)


La déclaration unilatérale d’indépendance en droit international

«L'existence ou la disparition de l'Etat est une question de fait ; (…) la reconnaissance par les autres Etats a des effets purement déclaratifs». C'est par cette phrase que la Commission d'arbitrage de la Conférence pour la paix en Yougoslavie dans son avis nº1 en date du 29 novembre 1991 a résumé tous les éléments qui rendent une déclaration d'indépendance si complexe.

Un Etat est constitué dès lors qu'il réunit trois éléments indispensables. Un territoire, une population mais aussi un gouvernement. C'est le fondement d'un Etat. Cependant, un Etat ne peut pas vivre en totale autarcie et son existence ne peut être accréditée que par sa reconnaissance par d'autres Etats. Dès lors la reconnaissance par les autres Etats semble indispensable pour la survie du nouvel Etat. (...) la reconnaissance d'un Etat est l'acte par lequel un Etat rend opposable à son égard l'existence d'un autre Etat. Tous les Etats aujourd'hui ont été reconnus par leurs pairs et l'histoire a montré à de maintes reprises combien une indépendance peut être dure à acquérir. (...)


“Cataluña es España”

Le gouvernement espagnol a déployé des moyens sans précédent pour empêcher la mise en oeuvre du référendum catalan, limiter sa portée politique, en affaiblissant la participation des électeurs.

On mesure ici la sujétion et l’énorme déséquilibre du rapport de forces entre Barcelone et Madrid. (...)