Euskaditaaskatasuna
Gai Berezia

Dépasser définitivement les conséquences du conflit

Enbata - Dans un communiqué publié en euskara et en espagnol le 8 avril 2018, ETA exprime ses regrets sur les dommages et souffrances causés par ses actions armées. Le choix de la date, premier anniversaire de la remise des armes le 8 avril 2017 en Iparralde n'est pas anodin. La demande de pardon d'ETA est l'aboutissement du long cheminement de l'organisation.
Enbata publie le communiqué d'ETA, accompagné de l'analyse faite par le quotidien Gara de la note d'accompagnement publiée par ETA pour expliquer le sens de sa démarche. (...)

Ivan Gimenez
Gai Berezia

ELAk eman behar duen mezua ez da titular hutsekin asetzen

Alda! - Iván Giménez Hegoaldean gehiengoa duen ELA sindikatuko arduradunetarik bat da. Gero eta gehiago indibidualista eta kontsumerista den jendarte batean, balore kolektiboak eta elkartasuna aitzinean emaiten dituen sindikatu batentzat, eta formula sinplistak eta eslogan demagogikoak garaile diren aro honetan etengabeko pedagogia egin nahi duen erakunde sindikal batentzat, komunikazioaren erronkak zein diren aipatzen dauku.
Parada ezin hobea da sortu berria den eta Euskal Herrian 100 000 aletan banatua izanen den Alda aldizkariari ongi etorria egiteko. (...)
FreePudgemont
Gai Berezia

L’Allemagne s’en mêle (1/2)

Iruzkin 1
Ellande Duny-Pétré - L’incarcération puis la libération de Carles Puigdemont en Allemagne brise le face à face hispano-catalan. L’extradition semble hypothétique, c’est un tournant. La gifle est très mal vécue par l’Espagne. Le débat politique commence à s’européaniser.
Revenant sur tous ses engagements de solidarité pro-catalane, le PNV vote le budget de Mariano Rajoy assuré ainsi d’achever sa législature jusqu’en 2020. (...)
Eusko
Gai Berezia

L’Eusko projet leader de l’innovation pour la Transition écologique

Communiqué de Presse - Le vote en ligne pour sélectionner les projets de transition écologique à financer dans le cadre du programme ministériel « Mon projet pour la planète » s'est terminé vendredi 11 mai, à minuit. Le vote a duré quatre semaines et a été un beau succès, avec 139 860 participants. Grâce au vote du public, le projet de l'Eusko, monnaie locale écologique, euskaldun et solidaire du Pays Basque, est arrivé largement en tête des 420 propositions de toute la France, avec 2716 votes. L'Eusko est donc le projet de transition écologique le plus soutenu sur tout l'État français.
C'est un élan très fort pour notre projet, qui nous porte. C'est aussi un message clair de soutien face à la volonté du Préfet et de Bercy de bloquer les paiements en eusko des subventions et marchés publics par les collectivités locales comme la Ville de Bayonne. À l'heure où les dérèglements climatiques menacent notre planète, l'État ne peut pas d’un côté reconnaître l'Eusko, au sein du ministère de la Transition écologique, comme une initiative exemplaire et, de l’autre côté, tenter de le bloquer du côté du ministère des Finances. (...)
La “Rencontre internationale pour avancer dans la résolution du conflit au Pays Basque”, à Arnaga le 4 mai.
Gai Berezia

Arnagako Adierazpena

Enbata - Orain ia 7 urte etorri ginen, Donostiara, Europako azken gatazka armatua gainditzeko aukera erreal bat zegoela egiazki sinetsita. Une historiko horretan dei bat luzatu genion alde orori bide baketsu eta demokratikoekin bat egiteko bai eta desberdintasunak elkarrizketa eta negoziaketaren bidez konpontzeko metodoari atxikitzeko, lurraldean bake justu eta iraunkorra erdietsi zedin. ETAk gure deiari bere ekinbide armatuaren amaiera behin betikoa jakinaraziz erantzun zion.
Gaur Arnagako Etxera gatoz, Kanbon azken adierazpen historiko bati ongietorria ematera. Atzo, ETAk erakunde izateari utzi diola adierazi zuen. Hau Europa osorako une esanguratsua da kontinenteko azken indar armatuaren amaiera esan nahi baitu. Aieteko adierazpenetik hona azken zazpi urte hauetan guk egindako bake deiari erantzunez aurrera pausu nabarmenak egon dira Euskal Herrian. Badira Aieten egin genituen dei batzuk ez dutenak erantzunik izan. (...)
HERI-URRATS-egitarauaWEB
Gai Berezia

Prefosta!

Enbata - Aurten, Herri Urrats Xiberotar eta Baxenafartar ikasleak biltzen dituen Manex Erdozainzi Etxart Kolegioaren alde, hots MEEKen alde, izanen da. Ipar Euskal Herriko barnekaldea husten ari den bitartean, 11 eta 14 urte bitarteko gazteak biltzen dituen Kolegioa garapen betean da. Xiberoako eta Baxenafarroaren etorkizuna dira aurten MEEKen diren 190 ikasleak.
Prefosta hots, "noski baietz" lemarekin, mezu baikorra zabaldu nahi da, euskara eta ikastolen garapena ona dela, bainan erran behar da ere lortzen dena beti borrokaren bidez egiten dela, adibidez MEEKen IEP edo Inklusiorako Egitura Pedagogikoaren idekitzea lortu da borrokatuz, brebeta euskaraz lortuko da ere beti borrokatuz. (...)
Théresa May et & Arlene Foster, la dirigeante du DUP
Gai Berezia

Irlande : les accords de paix à l’épreuve du Brexit

David Lannes - Dans les négociations post-Brexit entre le Royaume-Uni et l'Union européenne le devenir de la frontière entre la République d'Irlande et l'Ulster est une pierre d'achoppement dont on ne voit pas bien comment elle pourrait être ôtée du chemin vers une solution.
Je partage le scepticisme ambiant sur la possibilité de trouver une solution à ce casse-tête politique. (...)
EUXCESTNOUS
Gai Berezia

Un cortège “Eux c’est nous” dans la manif du 1er mai à Bayonne

Bizi! - L’assemblée nationale a donc adopté le projet de loi Asile-Immigration en première lecture : cette loi de la honte piétine l’humanité, au profit de la fermeté, de la fermeture, et de l’enfermement… y compris des enfants ! Elle va désormais être débattue au Sénat pour revenir en seconde lecture à l’Assemblée Nationale.
Pour Bizi, les choses sont claires : on lâche rien ! Nous allons continuer à nous mobiliser contre ce projet de loi et ses aspects les plus dégueulasses. De nouvelles actions vont avoir lieu, et dans un premier temps, nous appelons à manifester nombreux-ses le mardi 1er mai, à 10h30, à Bayonne (rendez-vous après le Pont Saint-Esprit, côté gare) dans un cortège « Eux c’est nous ! » haut en couleurs et déterminé. C’est maintenant qu’il faut bouger, pour interpeller les députés et sénateurs locaux, et faire reculer ce gouvernement et ses politiques anti-sociales, anti-écologiques et anti-migrant·e·s ! (...)
Seaska
Gai Berezia

“Les ikastola sont en alerte rouge”

Enbata - Alors que les effectifs scolaires d'Iparralde stagnent ces dernières années, ceux de Seaska augmentent chaque année de plus de 5%. C'est dire si le modèle éducatif et le projet pédagogique des ikastola sont devenus attrayants pour des parents qui ne se reconnaissent plus dans l'organisation centralisée et uniformisante proposée par l'Education nationale française. Nombre de parents non bascophones, à qui leurs parents n'ont pas transmis l'usage de l'euskara ou simplement ne sont pas issus d'un milieu basque, optent pour le modèle immersif en euskara pour leurs enfants.
Loin d'être vécue comme un handicap, comme elle était présentée au siècle dernier, la maîtrise de l'euskara, et plus largement le bilinguisme, est à présent considérée comme une chance offerte aux enfants de mieux s'insérer dans la réalité locale et un gage de meilleure réussite dans la vie. Au moment où l'administration de l'Education nationale fait la sourde oreille aux demandes de postes nécessaires pour faire face à l'augmentation de ses effectifs, Enbata a voulu recueillir le point de vue de Paxkal Indo, président de Seaska, sur les difficultés prévisibles pour la prochaine rentrée scolaire. (...)