Pour la fête de la guardia civil du 12 octobre, le plus grand drapeau d'Espagne jamais réalisé, flotte sur un immeuble de Madrid (Valdebebas). Il mesure 731 m2, soit 17 m X 42 m.

Carles Puigdemont résiste pour ouvrir la négociation

Ellande Duny-Pétré - Il n’a pas vraiment déclaré l’indépendance de son pays et laisse la question ouverte.
Le gouvernement espagnol est furieux devant un tel machiavélisme. Il le somme de retirer son projet avant le 16 octobre. (...)

La une du dernier Charlie hebdo cette semaine. Elle est suivie d'un éditorial à vomir, "La connerie ou la mort", signé par Riss. Après l'islamophobie, la catalanophobie.

Catalogne à la une

Enbata - Sa revendication d’indépendance fait la une des journaux européens. La plupart, soit demeurent du côté du manche, c’est-à-dire espagnol, soit renvoient dos à dos les deux protagonistes dans le meilleur des cas. Cet océan de conformisme où le substrat centraliste est permanent, avec l’abondance de qualificatifs critiques, négatifs ou méprisants à l’égard du projet catalan, la mise en avant de tous les arguments des espagnolistes, tout cela rend la lecture de la «grande presse» assez pénible.
La palme en ce domaine revient sans doute à la une de Charlie Hebdo et à son éditorial catalanophobe, ils combleront d’aise tous les abertzale qui ont clamé et affiché «Je suis Charlie» lors d’une grande union sacrée. Dans cette marée assez nauséabonde, quelques voix discordantes s’élèvent. Enbata publie ici deux tribunes favorables à l’émancipation catalane, parues récemment dans le quotidien Le Monde. Désormais, plus personne sur la planète ignorera que le peuple et les institutions catalanes demandent l’indépendance. (...)
Quim Arrufat, ex-député au Parlement catalan et actuel porte-parole national de la CUP.

Plus qu’un changement d’élite, un changement de régime

Alda! - En 2005 le parlement catalan approuvait avec une écrasante majorité de 89% le Nouveau statut renforçant l’autonomie de la Catalogne. Ce dernier était adopté l’année suivante par le parlement espagnol. Le recours du PP devant la Cour constitutionnelle cette même année 2006 a abouti à l’annulation en partie du Nouveau statut catalan en 2010. Concomitamment, durant ces 10 dernières années, l’option indépendantiste est passée de la marginalité (aux environs de 10%) à la quasi majorité.
Alda! publie quelques extraits de l’interview, accordée à la veille du scrutin, par Quim Arrufat, ex-député au parlement catalan et actuel porte-parole national de la CUP, Candidature d’unité populaire (parti politique indépendantiste catalan de gauche et féministe, pratiquant le municipalisme libertaire), pour comprendre cette évolution et les enjeux liés au référendum d’autodétermination en Catalogne. (...)
Le peuple catalan et son président, Carles Puigdemont, symboles de la non-violence active et de la résistance civile

Après le référendum

Ellande Duny-Pétré - Le bras de fer se poursuit entre les deux protagonistes, malgré les appels à la médiation.
Mardi 10 octobre, Carles Puigdemont ouvre un débat devant le parlement catalan. Une déclaration unilatérale d’indépendance est dans l’air. (...)
Kosovo1

La déclaration unilatérale d’indépendance en droit international

Enbata - «L'existence ou la disparition de l'Etat est une question de fait ; (…) la reconnaissance par les autres Etats a des effets purement déclaratifs». C'est par cette phrase que la Commission d'arbitrage de la Conférence pour la paix en Yougoslavie dans son avis nº1 en date du 29 novembre 1991 a résumé tous les éléments qui rendent une déclaration d'indépendance si complexe.
Un Etat est constitué dès lors qu'il réunit trois éléments indispensables. Un territoire, une population mais aussi un gouvernement. C'est le fondement d'un Etat. Cependant, un Etat ne peut pas vivre en totale autarcie et son existence ne peut être accréditée que par sa reconnaissance par d'autres Etats. Dès lors la reconnaissance par les autres Etats semble indispensable pour la survie du nouvel Etat. (...) la reconnaissance d'un Etat est l'acte par lequel un Etat rend opposable à son égard l'existence d'un autre Etat. Tous les Etats aujourd'hui ont été reconnus par leurs pairs et l'histoire a montré à de maintes reprises combien une indépendance peut être dure à acquérir. (...)
Diada 2014 à Barcelone

Comment les indépendantistes en sont arrivés là

Ellande Duny-Pétré - Le référendum du 1er octobre ne tombe pas du ciel. Il est le fruit d’une longue mutation politique qui affecte l’abertzalisme catalan tout entier.
Il y a quinze ans, les abertzale catalans étaient réputés pour leur sens du dialogue et leur modération. Eux au moins étaient fréquentables. A l’inverse des Basques, violents et jusqu’au boutistes. Jordi Pujol vice-roi d’Espagne contre Arzallus le cynique, de mèche avec ETA. Aujourd’hui, les rôles sont inversés. L’évolution catalane est le résultat d’une série d’expériences, de démarches et d’événements qui ont totalement changé les sensibilités et le panorama politique du pays comme celui de l’Espagne. (...)
Les forces anti-émeutes de la Guardia Civil ont saisi une des 10.000 urnes fabriquées en Chine. Arrivées en contrebande, cachées dans les greniers et les caves, les églises, les mairies ou des locaux d’entreprises, elles apparaissent triomphalement au grand jour à l’aube du 1er octobre.

“Cataluña es España”

Enbata - Le gouvernement espagnol a déployé des moyens sans précédent pour empêcher la mise en oeuvre du référendum catalan, limiter sa portée politique, en affaiblissant la participation des électeurs.
On mesure ici la sujétion et l’énorme déséquilibre du rapport de forces entre Barcelone et Madrid. (...)
La foule porte en triomphe une urne portant une inscription en anglais : « Espagne, ceci est-il votre problème ? »

La réplique du peuple catalan et de ses institutions

Ellande Duny-Pétré - Malgré les obstacles, les Catalans ont voté le 1er octobre en faveur de l’autodétermination. Les conditions de ce scrutin n’avaient rien d’idéal, bien que remarquablement préparé de longue date.
Demain, la crise politique va rebondir, plus rien ne sera jamais comme avant. Ni pour les Catalans, ni pour les autres nations européennes sans Etat. (...)
Luhuso12Ordu

Nouveaux rendez-vous en Pays Basque sur le Chemin de la Paix

Enbata - Plus de 1500 personnes étaient présentes à Luhusoa lors de l'événement "12 heures pour la Paix" ce samedi 30 septembre à l'appel des artistes en faveur du Processus de Paix, Pour rendre le processus de paix irréversible d'autres étapes restent à franchir après celle du désarmement du 8 avril à Bayonne.
Des réunions publiques d'informations ouvertes à toutes et à tous sont organisées sur tout Iparralde durant le mois d'octobre et le samedi 7 octobre à 9h00 à la Salle Harri Xuri se tiendra l'assemblée extraordinaire des Artisans de la paix.(...)