a0VERTAFFICHE1
Gai Berezia

Burujabe : Reprendre possession de nos vies (1/2)

Alda! - Après 5 ans d’attente, Alternatiba est de retour à Bayonne les 6 et 7 octobre 2018. L’objectif de cette édition est à la fois de contribuer à la mobilisation internationale pour demander plus d’ambition dans la lutte contre le dérèglement climatique, et de promouvoir les alternatives quotidiennes permettant à chacun de le combattre concrètement.
Cette année le village des alternatives mettra en lumière et soutiendra spécialement les projets territoriaux de sobriété et de transition énergétique, écologique et sociale. A cette occasion, Alda! publie en deux numéros le fruit provisoire de la réflexion collective Burujabe (en euskara, Buru (Tête, personnalité) Jabe (Maître, propriétaire) en cours au sein de Bizi. Cette réflexion aboutira à la publication à l’occasion d’Alternatiba 2018 d’un livret dessinant les chemins de transition pour avancer vers Euskal Herria Burujabe (souverain, soutenable et solidaire). (...)

Barrage hydro-électrique du côté de Banka
Gai Berezia

Le Pays Basque vers sa souveraineté énergétique

Iruzkin 1
Enbata - Une ambitieuse initiative, pour doter l'Iparralde d’une structure de fourniture d’électricité exclusivement renouvelable, prend son envol.
Enargia marquera le grand rendez-vous Alternatiba des 6 et 7 octobre à Bayonne. (...)
Grande-Synthe, entourée de 15 sites Seveso, possède aussi la plus grande réserve naturelle de la région.
Gai Berezia

Se préparer à la transition (2/2)

Alda! - Maire de Grande-Synthe depuis 2001, Vice-président de la Communauté Urbaine de Dunkerque (en bordure de la mer du Nord) Damien Carême a également été élu régional de ce territoire subissant de plein fouet la désindustrialisation. Il interviendra le dimanche 7 octobre dans le cadre d’Alternatiba Bayonne, pour témoigner des réalisations aussi nombreuses qu’innovantes qu’il a impulsés à Grande-Synthe.
Dans cette deuxième partie de son interview, il précise à Alda! les clés d’une transition solidaire (l’anticipation et la reconversion) et présente la politique d’accueil de migrants de sa commune, assurant des conditions de vie dignes, dans une région qui depuis 2008 est un lieu de passage et où l’extrême droite est arrivée en tête au Premier Tour de l’élection présidentielle de 2017. (...)
1
Gai Berezia

Encore ensemble pour défendre Larrun

Iruzkin 1
Interview - Rafa Valdivielso connaît bien la montagne et particulièrement la Rhune, qu'il défend aujourd'hui contre le nouveau projet d'aménagement porté par le Conseil départemental.
A l'heure où les associations de défense de ce sommet emblématique ont décidé de prendre l'initiative du débat public pour présenter cette “transformation commerciale”, ce militant aux multiples casquettes revient sur une comédie en trois actes, comme autant de raisons à une colère qui n'a pas finie de culminer. (...)
PNV&EHBildu
Gai Berezia

Convergence entre PNV et EH Bildu sur un statut d’autonomie

Ellande Duny-Pétré - Les deux partis basques se mettent d’accord sur les fondamentaux d’un nouveau statut d’autonomie qui va bien au-delà du statut actuel. Il ouvre la porte à une unité d’action entre les deux frères ennemis de l’abertzalisme.
Un tournant dans notre histoire politique de ces quarante dernières années. (...)
Onyvitonyagit
Gai Berezia

On y vit, on y agit !

Enbata - Face à l’aggravation du dérèglement climatique, les engagements pris par les États du monde entier à la COP21 sont dramatiquement insuffisants. En nous promettant un réchauffement climatique supérieur à 3°C, ils nous conduisent vers une catastrophe planétaire dans les décennies qui viennent, et menacent d’ores et déjà les populations les plus vulnérables.
Pourtant, selon la dynamique Alternatiba, tout n’est pas perdu ! Le dernier rapport du GIEC mentionne que 50 à 70 % des leviers d’action se situent au niveau local. Ainsi chaque élu-e local-e, chaque citoyenne et chaque citoyen, peut s’emparer de ce problème, apporter des solutions efficaces, réplicables et faciles à mettre en œuvre au niveau de son territoire. C'est ce que permettra de montrer Alternatiba 2018, le village des alternatives qui aura lieu les 6 et 7 octobre prochain à Bayonne. (...)
Implantation dans les années 50 de l’usine Arcelor à Grande-Synthe.
Gai Berezia

Se préparer à la transition (1/2)

Alda! - Maire de Grande-Synthe depuis 2001, Vice-président de la Communauté Urbaine de Dunkerque (en bordure de la mer du Nord) Damien Carême a également été élu régional de ce territoire subissant de plein fouet la désindustrialisation. Il interviendra le dimanche 7 octobre dans le cadre d'Alternatiba Bayonne, pour témoigner des réalisations aussi nombreuses qu'innovantes qu'il a impulsés à Grande-Synthe.
Il répond aux questions d’Alda en évoquant dans ce numéro de juillet les politiques de “social-écologie” mises en œuvre dans sa commune et dans l'agglomération. En août, il reviendra sur la politique d’accueil de migrants particulière qui a fait parler de Grande-Synthe en France et en Europe. (...)
280px-Western_Sahara_(orthographic_projection)
Gai Berezia

Le dégel au Sahara ?

David Lannes - Le Sahara Occidental est selon l’ONU le dernier “territoire non-autonome” (c’est-à-dire non décolonisé) en Afrique. Pour beaucoup, ce territoire désertique de 266.000 km2 était condamné à conserver ce statut indéfiniment, tant le droit international semblait avoir peu de prise sur le Maroc qui occupe 80% de l’ancienne colonie espagnole.
Près de 30 ans après le cessez le feu au Sahara occidental, le Front Polisario parvient à relancer l’engagement d’un referendum sur son territoire en dénonçant les accords commerciaux entre le Maroc et l’Union Européenne. (...)
CommunesEusko
Gai Berezia

Déjà 10% des mairies soutiennent l’Eusko

Iruzkin 1
Enbata - 15 communes où résident 30% de la population d'Iparralde adhèrent à l'Eusko et ont donc déjà pris une délibération (voir le modèle en fin d'article) qui promeut l'eusko auprès des habitants de la commune et qui facilite l'utilisation de cette monnaie locale par l' acceptation de l’Eusko comme instrument de paiement dans certaines activités municipales.
Toutes ces communes participent à la mise en circulation d’eusko, et au maintien au Pays Basque d’une plus grande partie de la richesse créée sur notre territoire. (...)