TxiKTxak

Txik Txak,voyage de Bayonne à Tardets-Sorholus

Anne-Marie Bordes - Le monde attire le monde, la faible densité effraie.
Dans ce contexte, Tardets-Sorholus- Bayonne (et inversement), est bien plus qu’un simple périple, c’est un observatoire. (...)

Agribashing

Agribashing?

Andde Sainte-Marie - Aspaldidanik laborantza industrialaren defendatzaileek badakite medien erabiltzen, beren, edo bederen haundienen eta aberatsenen, interesen zaintzeko.
FNSEA eta bere esku dituen Laborantza Ganbera gehienetako arduradunek asmatu azken arma mediatikoa: biktimizazioa. Agribashing edo laborantzaren gutiestea deitzen dute hori. Hara kanpaina horren gibelean zein interes dagoen jokoan. (...)
EditUnion

L’édit d’union de 1620

Jean-Louis Davant - En 1620, voici exactement quatre siècles, Louis XIII unit de force le royaume de Navarre à la France.
Examinons rapidement le pourquoi et le comment de ce mariage forcé. (...)
Moteur

Le Pays Basque moteur dans les Pyrénées-Atlantiques

Anne-Marie Bordes - Le Pays Basque accueille chaque année quelque 3 000 nouveaux habitants, alors que le Béarn en reçoit environ un millier.
La partie béarnaise des Pyrénées-Atlantiques a beau représenter plus de 50% de la population départementale (quelque 700 000 habitants dans les P-A), elle ne joue plus vraiment le rôle moteur, dynamisant, qui était encore le sien jusqu’aux années 90. La partie Pays Basque a pris la relève. (...)
Bixente VRIGNON

Prime à la stabilité

Iruzkin 1
Bixente Vrignon - Étrange scrutin que celui de ce dimanche où les électeurs étaient invités à fuir tout contact physique, à se laver les mains, à tenir leurs distances... bien loin de la bonhomie habituelle, des bises et des poignées de main qui rythment les élections municipales dans les villes et les villages du Pays Basque, et qui cachent aussi les crispations. La gestion hésitante de la crise du coronavirus par le gouvernement a installé une ambiance anxiogène et dérouté plus d'un électeur. Dès lors, bien malin celui qui pourrait séparer, dans les intentions de vote ; les peurs irrationnelles de la sanction d'une équipe municipale ou les encouragements vers un camp.
A Biarritz, Urrugne, Hasparren, St Pée, Saint Palais, Biriatou, les sortants sont battus ou bien mal en point. On peut y voir un vent de dégagisme, mais cette première impression n'est pas confirmée dans d'autres villes. Anglet, Bayonne, St Jean Pied-de-Port, Hendaye confirment leur maire ou les équipes sortantes. Une lecture un peu plus fine laisse voir que les tendances ces élections européennes de 2019 se confirment : les écologistes alliés aux abertzale progressent. (...)
Biarritz

L’écologie au cœur du scrutin biarrot

Enbata - Les abertzale de Biarritz peuvent être satisfaits d’un premier tour qui les place à 12,33% des suffrages, devant le maire sortant Michel Veunac (12,21%) qui reçoit une sévère correction. La quatrième place de la liste menée par Brice Morin, abertzale, écolo et de gauche, remet d’abord les pendules à l’heure. La dernière fois que les abertzale ont participé à ce scrutin, c’était il y a 28 ans. La liste menée par Jakes Abeberry avait totalisé 15% des voix et fait alliance avec le centriste Didier Borotra pour ravir la mairie au RPR Bernard Marie. Elle était resté dans la majorité depuis.
Cette fois, pas moins de six listes ont dépassé les 10% de votes et peuvent donc prétendre à se maintenir au second tour. (...)
Elections

Les projets croissants de nos élus

Iruzkin 1
Xipri Arbelbide - La conjonction nouvel an /campagne électorale nous a permis de lire une longue littérature sur les réalisations et les projets de nos élus. Jetons un coup d’œil sur deux points importants : l'emploi et le logement.
Je suis un simple citoyen non spécialisé en la question, un citoyen parmi d'autres qui aimerait éclairer sa lanterne avant de voter. (...)
Klika irudian Herriko Etxeetan euskararen garapenaren aldeko hizkuntza-politika planifikatuak ezagutzeko!

Euskara, marra gorria

Eneko Bidegain - Enbata Hilabetekariko Sar Hitza - Frantziako hauteskunde sistema ez da egina boterean dagoena dudan ezartzen duten talde politikoentzat. Ez da egina gutxituak eta zapalduak diren komunitateentzat eta herrientzat. Egia da Frantziako azken hauteskundeetan “lurrikara” gisako bat gertatu zela, eta tsunami macronistak hankaz gora igorri zituela ordu arte politikaren zutabe nagusiak ziren alderdi sozialista eta RPRren ondorengoak.
Baina haien ordez jarri zen haien barnean hazi zen ildo politiko bat, alderdi sozialistako eta Les Républicains- eko hondarretatik hazi zena. Ez zen berrikuntzarik, baizik eta botere hegemonikoaren berrantolaketa bat. (...)
HerrikoEtxea

La force centrale

Jakes Abeberri - L'Edito du mensuel Enbata - "Élections pièges à cons”, disaient autrefois bien des abertzale. En 1983, sous l’impulsion du collectif Izan, retour au suffrage universel lors des municipales à Urrugne et Bayonne avec des listes ouvertes conduites par des abertzale et à Biarritz, Saint- Pierre-d’Irube et Saint-Jean-de-Luz, en alliance avec le Parti socialiste qui venait de prendre le pouvoir à Paris sur la promesse de la création d’un département Pays Basque. Peu à peu, échéance après échéance, aux municipales puis aux législatives, régionales et départementales, le mouvement abertzale s’est totalement engagé dans la confrontation des urnes.
De marginaux, nos résultats sont devenus minoritaires avec cependant, de-ci de-là, des scores fort honorables, parsemés de quelques élections de maires. (...)