AlgérieEuskadi

De l’Algérie à l’Euskadi

Jean-Louis Davant - Décembre 1960 : je reviens d’Algérie après 27 mois de service militaire dans ce pays déchiré par une guerre de guérilla, avec des deux côtés une barbarie et une cruauté sans limites ; une guerre on ne peut plus sale ! Jeunes appelés, nous étions sensés maintenir l’ordre contre des bandits de grands chemins, les “fellagha”, en arabe “coupeurs de routes”.
La réalité se chargea vite de nous instruire : ce pays n’était pas le nôtre, ses habitants indigènes n’étaient pas Français. (...)

/www.facebook.com/collectifdiakite

Drames de vies

Jean-Marc Abadie - S’il n’y avait pas eu cette mobilisation citoyenne, nous aurions eu l’équivalent de la Porte de la Chapelle à Paris.
C’est à dire 1.500 personnes qui auraient campé dans des tentes sur des palettes et des bouts de cartons. (...)
Piano

Chi va piano…

Peio Etcheverry-Ainchart - On le mesure en entrant dans une nouvelle période électorale, l’abertzalisme est une force politique majeure qui reste minoritaire.
Peut-on mesurer l’impact électoral du mouvement au regard de son évolution ce dernier demi-siècle ? Dernière l’éternel débat d’un rythme trop lent ou trop rapide, c’est aussi la question de la stratégie qui doit être posée.(...)
seancepano

Résister à la langue unique (3)

Jean-Louis Davant - Les langues régionales appartiennent au patrimoine de la France.
Oui, mais au patrimoine mort ou bien au patrimoine vivant ? (...)
Jean-Baptiste Lemoyne, Michel Veunac et Didier Guillaume

Biarritz : un choix significatif

Jakes Abeberri - L’opposition électorale à Biarritz entre deux membres du gouvernement d’Edouard Philippe, a fait de notre cité le Clochemerle hexagonal et la risée de la presse parisienne.
Le premier ministre a fini par intervenir dans ce qu’il qualifie de “situation baroque” et a déclaré ce mercredi 15 janvier qu’il n’était “pas envisageable que deux membres du gouvernement puissent être candidats l’un contre l’autre durablement”. Rappelant “la règle” à Didier Guillaume et Jean-Baptiste Lemoyne, Edouard Philippe indique avoir donné quelques jours à ses ministres avant “d’en tirer les conséquences”. (...)
AGroekologia

Laborantza agroekologikoaren erakaskuntzaz

Andde Sainte-Marie - Urgentzia klimatikoa baita azken 30 urtetan pairatu diren krisia sanitarioak ikusita, laborantzaren transizio agroekologikoa behar gorria bilakatua da, bai ingurumenarentzat, bai jendarte osoarentzat eta, nolaz ez, laborari guzientzat.
Hona zer nolako beharrezko aldakuntzak aintzin ikusten ahal diren. (...)
LaborariakErretreta

Le monde paysan bat en retraite

Maryse Cachenaut - Comparées à celles des autres régimes, les retraites des paysans sont particulièrement faibles.
Au-delà des difficultés humaines que cela engendre et des question de société que cela pose, les conséquences sont également redoutables pour la transmission des fermes et l’avenir d’une profession.(...)
Erretreten erreformaren kontrako mobilizazioa: piknika Florence Lasserre LREM diputatuaren etxe aitzinean Angelun

Treguarik ez frente sozialean

Jakes Bortayrou - Treguarik ez frente sozialean eguberri egun hauetan. Abenduaren 5ean hasi sozial mugimenduak jarraitzen du. Langile sektore batzuek 20 egun greban daramate. Mobilizazio egunak bat bestearen ondotik uztartu dira.
Hara zergatik aspaldidanik Frantzian ezagutu ez den intentsitatearekin eramanak diren mobilizazio horiek, Ipar Euskal Herrian ere. (...)
“Quand ils auront coupé le dernier arbre, pollué le dernier ruisseau, pêché le dernier poisson. Alors ils s’apercevront que l’argent ne se mange pas.”

Réformer vraiment les retraites

Txetx Etcheverry - Au moment d’entreprendre la réforme de notre système de retraite, il est nécessaire de considérer, avant les logiques budgétaires ou les comptes de la dette, la capacité limitée de notre planète.
Cette réforme structurelle n'en serait que plus équitable et permettrait d’enclencher une dynamique vertueuse pour la planète et la société. (...)