Artxikoak hitz-gakoen arabera Laborantza


ANDDE, laboraria, militantea, laguna

Andde, ustegabean harrapatu gaituk… zinez ustegabean. Orai fisikoki ez bahiz gehiago gure artean ere zor deiagu oroitzea, oroitaraztea nor hintzan… Gazte gaztea sartu hintzan ELBn. Oraino gogoan diat hire lehen prentsaurreko baten argazkia Mixel, Kiki eta Eric-ekin. Alabainan, fite hartu dituk ardurak etxaldean ta sindikatuan, borondate haundiko gizona hintzan. Borondate haundiko laboraria eta ber denboran borondate haundia erakutsi duk ELBn.

Arrunt gaztea hintzan bainan fite konprenitu huen behi esnean zen krisia estrukturala zela, sistema kapitalistari lotua. Behi esneak hainbeste etxalde eta familia biziarazi zituelarik denboran.
Beti gehiago egin beharra: esne gehiago, lan gehiago irabazi gutiagorentzat. Hori zian pozoina hiretako, guretako. Ta xuxen gintian aski dik ikustea zonbat behi esne etxalde gelditzen diren gauregun hemen gaindi. Kexu hintzan ta min emaiten zaukan egoera horrek. (...)


Arbona, une bataille que l’on ne peut pas perdre

Isabelle Capdeville – BOST (Berroetako Okupazioaren Sustengu Taldea) - Le 23 juin 2021, ELB et Lurzaindia ont initié une occupation de terrain de 12 hectares à Berroeta, à Arbonne. Depuis, une grosse centaine de citoyen.ne.s s’est relayée nuit et jour pour occuper activement ce lieu de vie et d’échange. Ils entendent ainsi dénoncer l’accaparement de la terre agricole par de riches propriétaires qui, de fait, la détournent de sa fonction nourricière.

L’exemple de Berroeta n’est malheureusement pas un cas isolé. Autour de nous, nombreux sont les témoignages d’habitants voyant près de chez eux des terres agricoles devenues constructibles. Chaque année, en moyenne 250 hectares agricoles disparaissent pour toujours au Pays Basque Nord. Si le phénomène n’est pas nouveau, il semble s’être emballé ces derniers mois, générant un sentiment d’impuissance face à l’arrivée de personnes à (très) hauts revenus, prêtes à tout pour une belle maison avec vue. (…)


Aurélie Trouvé, Éric Piolle et Mikel Hiribarren au Camp Climat Iparralde

Il faut accélérer et amplifier les mobilisations face à l’urgence climatique et sociale. C’est pour cela que Bizi organise son deuxième Camp Climat Iparralde du lundi 19 au dimanche 25 juillet 2021 au trinquet Ibar à Mouguerre.

A noter que ce vendredi 23 juillet à 11h30 Aurélie Trouvé, porte-parole d’Attac France, et Mikel Hiribarren, paysan à la retraite, militant d’ELB et ancien secrétaire général de la confédération paysanne répondront à la question "PAC, enjeux globaux et locaux : comment agir ?" et ce samedi 24 juillet à 11h30, le Plan Climat exemplaire du bassin grenoblois sera exposé par Éric Piolle, maire de Grenoble. (…)


L’occupation des terres agricoles d’Arbona rentre dans une nouvelle phase

ELB & LURZAINDIA - Au 17ème jour d’occupation des terres agricoles d’Arbonne, devant l’absence d’ouverture des négociations avec le vendeur et l’acheteuse, ELB et Lurzaindia entrent dans une nouvelle phase.

ELB et Lurzaindia donnent rendez-vous mardi 13 juillet à 11h30 à Arbonne pour un moment fort qui permettra d'assister à une montée en puissance de la mobilisation de l’occupation. (…)


Mixel

L’ensemble des témoignages reçus par Laborari hier, par Enbata aujourd’hui, par Izar Lore demain, dessinent, touche par touche, ce qu’aura été Mixel Berhocoirigoin, et qu’il restera longtemps encore. Le recensement des enseignements à tirer de son parcours, de sa pensée et de sa pratique militantes, leur publication ou transmission par divers moyens ne font à l’évidence que commencer.

Mixel continuera longtemps à inspirer notre action et notre travail pour une société plus juste et plus soutenable. (…)


Mixel sei haizeetara

Mixel Etxekopar - Iparraldeak iparrorratza galdu du, zutabe bat, Larria da, kolpe latza dugu, mingarria, samina, muinerainoko min bizia. Bai. Baina...

Orratz horrek argi zuen, kontzientzia garbia, iparra bakarrik ez daikela bizi (…)


Occupation de terres agricoles aux portes de Biarritz

L'occupation d'un terrain à Arbonne par ELB et Lurzaindia est l'ultime recours pour s'opposer au recul des terres agricoles soumis à la pression foncière et pour interpeller les pouvoirs publics sur des dispositifs légaux insuffisants.

La préemption partielle a été rendue possible en 2014. Mais comme souvent elle ne donne pas à la Safer la possibilité de l’appliquer jusqu’au bout. Cette faille nécessite d’être réparée. L'occupation est en cours et une pétition en ligne. (…)


Mixelek bakebiderako utzitako irakaspenak

Konplikatua da hain hitz gutitan azaltzea Mixelek Euskal Herriko prozesuaren garapenerako utzi dituen irakaspenak. Baina bakar bat aipatu behar banu, erranen nuke, Ipar Euskal Herria/Euskal Herria eta Frantses Estatuaren arteko indar harremana eraikitzeko bidea litzatekela.

Horretarako, Euskal Herrian herritarren baitan konponbidearen grina eta beharra kokatu beharra dago. Errealitate hau adostasunak eraikitzearekin eta bakoitzak egin lezakeen ekarpenaren osagarritasunarekin baizik ezin da gorpuztu. (…)


Non-violence, un fil rouge depuis le Larzac

José Bové - En août 1973, dans la nuit, 20 bus quittaient Saint-Jean-Pied-de-Port pour rejoindre le premier rassemblement à l’initiative des Paysans Travailleurs en soutien aux 103 paysans en lutte contre l’extension du camp militaire du Larzac. Pour les jeunes paysans basques cette expérience sera décisive.

Sur le Larzac un double évènement se concrétise, d’une part par l’affirmation des paysans comme acteurs de leur propre histoire, et d’autre part le choix déterminé de la Non-Violence comme stratégie de combat contre l’Etat et son armée. Ce n’est pas par la peur de l’affrontement mais par la conviction de l’inefficacité des armes et de la violence qu’un rapport de force victorieux peut se créer. “Le blé fait vivre, les armes font mourir” devient une des devises des paysans. (…)