Martine Bisauta

Martine Bisauta

Ekologista, Euskal Hirigune Elkargoko 3. Presidente-Ordea (Trantsizio ekologiko eta energetikoaren bai eta Hirigune Herritarraren arduraduna), Baionako Herriko Etxeko zinegotzia.

La maison commune ?

Depuis plusieurs mois, la maison que nous avons voulue commune et solidaire connaît des incertitudes qui peuvent si l’on n’y prend garde menacer grandement ses fondations… Les peintures sont encore fraiches que des initiatives surprenantes tendent à en bouleverser les couleurs !

Et, pourtant, cet édifice remarquable s’est déjà inscrit dans le paysage Néo-Aquitain et on ne compte plus les remarques plutôt admiratives qu’il suscite pour peu que l’on quitte les bords de Nive et Adour. Mais les réputations sont ainsi faites qu’elles peuvent se défaire en moins de temps qu’elles n’ont pris à se constituer. (...)


“Nous qui sommes sans passé, les Femmes…”

Cette phrase tirée de l’hymne du MLF, se poursuit ainsi : “Nous qui n’avons pas d’histoire, depuis la nuit des temps les femmes, nous sommes le continent noir…”Quelques décennies nous séparent de ces paroles emblématiques reprises à chaque manif, paroles écrites sur la musique du Chant des Marais lié aux déportés communistes…

Quelques décennies et cela résonne encore comme un immense défi à relever pour toutes les femmes de ce monde ! (...)


2020 – annus horribilis ?

L’an deux mille vins semblait être de ceux qui se prêtent à toutes sortes de facéties, un bon client pour les jeux de mots ! Ce fichu an a commencé dans une joyeuse insouciance pour beaucoup, dans l’attente des Jeux pour les sportifs, du renouvellement des conseils municipaux, du départ possible de Donald !

A peine les agapes terminées nous avions connaissance d’un nouveau virus qui se développait en Chine, et la ville de Wuhan devenait brutalement célèbre ! (...)


American dream !

L’Amérique se vit “comme un rêve”, celui d’un pays où tout est possible, terre d’accueil pour n’importe quel immigrant ! Mythes fondateurs et illusions grandioses, le roman national perdure depuis l’avènement de la république américaine en 1776. Les romans sont ainsi faits, ils n’intègrent pas toutes les réalités…

Et pourtant, la naissance de cette nation s’est fondée sur la disparition presque totale des peuples amérindiens et sa puissance, jusqu’à nos jours, sur de multiples guerres intérieures comme extérieures. (...)


Les écolos sont dingos !

Un véritable orchestre symphonique est à l’oeuvre depuis quelques mois, la conjonction de bons résultats des écologistes aux municipales et la réflexion essentialiste générée par la crise sanitaire a déchaîné les lobbies de tous poils !

Et, si les doux rêveurs, les idéalistes naïfs, les catastrophistes patentés, les idiots utiles devenaient tout à coup un vrai danger pour les élections à venir ? Si les maires nouvellement aux commandes finissaient par démontrer que l’on peut faire autrement, par favoriser une économie différente, par détourner de plus en plus de personnes des habituels modes de consommations… c’est bien ennuyeux tout ça ! (...)


On y est !

La période de confinement à laquelle nous avons été soumis récemment a agi comme un accélérateur de prise de conscience…

Nous avons à cette occasion pu mesurer à quel point nous étions vulnérables et la fragilité du système dans lequel nous vivions !


L’année où tout bascula !

Et paf ! Un truc monstrueux, invisible et que l’on se refile de la plus sournoise des façons, vient de nous sauter à la gorge. Nous traversons une crise inédite dans l’histoire de l’Humanité, nous sommes sur cette planète des millions à être confinés avec, comme seule solution pour survivre, le refus de tout contact avec nos congénères les plus proches.

Pendant que s’égrène la liste des pays les plus touchés et le nombre de malades et de morts, avons-nous quelques minutes à consacrer à la réflexion ? Ce système mondialisé, cette perte de souveraineté sur les productions les plus essentielles, ce renoncement à la gestion de la Cité, nous amène à un désastre sanitaire impensable pour tous les croyants aveugles en la prééminence de l’action humaine sur la nature. (...)


De la fourche à la fourchette

Nous assistons depuis ces toutes dernières années à une grande évolution de la part des consommateurs et cela dans nombre d’actes d’achat. Ce qui était auparavant l’apanage de militant.es écologistes convaincu.es, percole maintenant dans une partie tous les jours plus large de la population et c’est tant mieux !

La prise de conscience a été longue à venir, mais la rapidité avec laquelle les pratiques se modifient est vraiment surprenante. (...)


Un Grenelle ou… une révolution sociétale ?

Le 25 octobre, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé 30 nouvelles mesures dans le cadre de la lutte contre les violences faites aux Femmes. Ces mesures vont toutes dans le bons sens et nombre d’entre elles étaient portées par le mouvement féministe, c’est donc un réel effort et peut-être enfin une vraie prise de conscience de la situation en France.

Des moyens accordés, on peut discuter et avoir une appréciation sur leur possible efficacité, ou encore sur leur suffisance financière, mais le plus important sera de suivre leur mise en oeuvre et l’évaluation des résultats.(...)

  • Berripapera



  • Enbata sostengatu

    Kioskoetan

    Enbata sostengatu ! 40€-tarik goiti hilabete guziz zuen gutun ontzian Enbata aldizkaria lortuko duzue.

    Harpide zaitezte / Sostenga gaitzazue

  • Gaika

  • Hitz-gakoak

  • Bideoak

    bideoak