Martine Bisauta

Martine Bisauta

Ekologista, Euskal Hirigune Elkargoko 3. Presidente-Ordea (Trantsizio ekologiko eta energetikoaren bai eta Hirigune Herritarraren arduraduna), Baionako Herriko Etxeko zinegotzia.

Un rôle déterminant

Un exercice difficile que de résumer en quelques lignes ce que représentait Jakes Abeberry, lui qui a tellement incarné toute notre histoire récente portant une vision claire et chaleureuse d’un Pays Basque ouvert et tolérant !

Nos routes se sont croisées dans les années 70/80 quand le Petit Bayonne abritait nombre de réfus et que l’heure était au militantisme de tous les instants ! Assez gravement blessée par une grenade lacrymogène en 83, lors de la manif appelée après l’assassinat de Kattu, je me souviens de son soutien affectueux et bien évidemment de son frère Maurice qui fut mon avocat dans mon procès contre l’Etat. La suite ne fut qu’un compagnonnage constant dans tous les moments décisifs pour la reconnaissance du Pays Basque, dans laquelle son rôle a été des plus déterminants ! (...)


Cette nuit, j’ai fait un rêve

Je suivais sur un écran coloré et totalement souple, un documentaire sur la fin du siècle dernier, qui me rappelait toutes les petites révolutions que nous avions traversées !

Les bouleversements qui en quelques trente années avaient transformé nos façons de vivre, cela me semblait appartenir à un autre monde c’était à la fois proche et irréel. (...)


La LGV, non merci !

C’est la réponse claire et nette que près de 80% des élu.es du Pays Basque ont adressé le 18 décembre au gouvernement et à la Région Nouvelle Aquitaine ! Trois heures de débats ont permis à tous celles et ceux qui le souhaitaient de faire valoir leurs arguments permettant ainsi un vote éclairé de l’assemblée…

Exemplaire, le Pays Basque peut se féliciter d’avoir eu la possibilité de voter en premier sur le principe même d’une voie nouvelle de Bordeaux à Hendaye, alors que dans toutes les autres collectivités on a mêlé cela au financement imposé aux collectivités. Ce qui a donné un joyeux désordre ! (...)


La nouvelle bataille du rail !

Et c’est reparti, comme en 90, en 2002… Comme si on s’ennuyait en Aquitaine sans la perspective de ces lignes à grande vitesse qui n’ont d’autres objectifs que de balafrer nos espaces de vie, en y projetant de douloureuses saignées ! On croyait l’affaire close mais le serpent du fer ressurgit et nous allons encore devoir nous confronter aux mêmes arguments totalement dépassés, nous insurger devant ce grand projet inutile, dévastateur pour nos espaces, criminel pour nos écosystèmes, ravageur pour nos finances, obsolète pour nos modes de vie !

Contestable il y a 30 ans. 20 ans voire 10 ans, ce projet est aujourd’hui totalement surréaliste! (...)


Ecologie et féminisme

C’est en 1972, sous la plume de Françoise d’Eaubonne, que l’on trouve la contraction de l’écologie et du féminisme dans le terme “écoféminisme”. Dans un livre, Le féminisme, elle développe l’idée que les femmes comme la nature sont victimes de la domination masculine et que la révolution écologique ne saurait faire l’économie d’une révolution féministe… Selon elle la matrice idéologique qui permet la domination des hommes sur les femmes est la même que celle qui conduit à la domination des hommes sur la nature.

Ce pouvoir destructeur s’inscrit, pour elle, dans l’émergence de cette société de surconsommation, d’agriculture industrielle, de déshumanisation, et de façon parallèle dans le pouvoir exercé sur le corps des femmes par un patriarcat omnipotent. (...)


L’été de toutes les “musclagnes”

Sommes- nous devenus fous ? Le doute, l’angoisse, la contestation constante de tout ce qui permet à une société de fonctionner, sont-ils les nouveaux paramètres de notre existence collective ?

On se proclame “résistant.e” avec une facilité déconcertante, les mots perdent tout leur sens et l’apogée est atteinte quand ils se confondent avec des comparaisons qui, dans l’Histoire contemporaine, ont laissé de très douloureuses traces. Non, non tout n’est pas égal à tout ! Si la critique est légitime, le débat sain, on ne peut, comme il est de règle maintenant, se prévaloir des théories les plus fumeuses au nom de la liberté d’expression, tout en clamant que l’on vit en dictature… (...)


Passer à l’action, maintenant !

Ce 19 juin, c’est à une très large majorité que le Conseil Communautaire a adopté le premier Plan climat air énergie du Pays Basque ! Ces travaux ont demandé deux ans d’un travail conséquent auquel ont participé plusieurs centaines de personnes et cette démarche participative a été unanimement saluée.

C’était une volonté politique forte que d’en faire un projet largement partagé, bien au-delà de l’enceinte de la collectivité. Ce pari est réussi et on peut s’en féliciter. Une fois de plus cela démontre la capacité de ce territoire à se mobiliser autour d’enjeux pourtant pas toujours des plus faciles à appréhender… (…)


Objectif Terre

Au moment, où les plus grandes préoccupations des Terriens devraient se concentrer sur l’évolution de notre planète percutée par une pandémie dont on ne perçoit sans doute que les prémisses… au moment où notre civilisation affronte des modifications climatiques inconnues jusqu’ici… au moment où l’appauvrissement de milliards d’Humains crée des conditions redoutables à leur simple survie… Au même moment il paraît judicieux de dépenser des sommes astronomiques pour savoir s’il y a de l’eau sur la planète Mars !

Quand viendra-t-il à nos esprits, que l’urgence n’est pas à la rencontre avec nos cousins martiens, mais bien à la réparation d’une planète saccagée, et cela dans le seul intérêt de notre humanité ! (…)


La maison commune ?

Depuis plusieurs mois, la maison que nous avons voulue commune et solidaire connaît des incertitudes qui peuvent si l’on n’y prend garde menacer grandement ses fondations… Les peintures sont encore fraiches que des initiatives surprenantes tendent à en bouleverser les couleurs !

Et, pourtant, cet édifice remarquable s’est déjà inscrit dans le paysage Néo-Aquitain et on ne compte plus les remarques plutôt admiratives qu’il suscite pour peu que l’on quitte les bords de Nive et Adour. Mais les réputations sont ainsi faites qu’elles peuvent se défaire en moins de temps qu’elles n’ont pris à se constituer. (...)

  • Berripapera



  • Enbata sostengatu

    Kioskoetan

    Enbata sostengatu ! 40€-tarik goiti hilabete guziz zuen gutun ontzian Enbata aldizkaria lortuko duzue.

    Harpide zaitezte / Sostenga gaitzazue

  • Gaika

  • Hitz-gakoak

  • Bideoak

    bideoak