Une issue pour la Catalogne

PrintFriendly and PDF
Jakes Abeberri
Jakes Abeberri
Enbataren argitalpen zuzendaria eta Enbataren sortzaileetakoa.
Beste artikulu batzu

catalunyaEn comparaissant, les 7 et 8 février derniers, devant le tribunal supérieur de justice espagnol, l’ancien président de Catalogne, Artur Mas, a illustré le dialogue de sourds entre son pays et l’Espagne.

Une foule immense de 40.000 personnes l’accompagnait, signifiant bien qu’il s’agissait d’un affrontement politique entre un peuple aspirant à l’exercice de sa souveraineté et un pouvoir central qui entend maintenir sa tutelle.

Férule d’autant plus menaçante, car destinée à intimider la voie démocratique du référendum catalan prévu en septembre prochain. Comment sortir de cet enfermement? Si la Catalogne est en pointe, elle n’est plus seule aujourd’hui à bousculer la géopolitique. C’est peut-être sa chance. Chacun sait qu’elle n’a rien à attendre de son tête à tête avec Madrid capable d’aller jusqu’à l’épreuve de force militaire, tant la péninsule suinte encore le franquisme.

Depuis cinquante ans, les rapports entre nations de ce continent n’ont pas simplement évolué, ils ont changé de nature. Leur souveraineté absolue a heureusement muté, pour une large part, en lien de subsidiarité et de partenariat fondé sur la libre co-gestion des peuples. L’union européenne a bien des défauts et peut légitimement être refondée, mais, mis à part les courants extrémistes minoritaires, elle demeure le cadre institutionnel librement accepté de nos vieilles nations solidaires. Elle est aujourd’hui confrontée à de multiples avatars en son sein comme à ses frontières.

Les guerres du Moyen-Orient et les misères économiques de l’Afrique ont secrété des millions de migrants qui, débordant la première ligne des camps de regroupement, débarquent ou se mettent en route vers l’Europe.

Les changements climatiques, provoqués par le comportement de l’homme, ne feront qu’amplifier les flux migratoires.

La vision militaro-politique de Poutine fait fi des frontières étatiques, annexe la Crimée et harcèle l’Ukraine. Le nouveau locataire de la Maison Blanche remet en question l’alliance transatlantique et son volet sécuritaire, obligeant l’Europe à se penser en sujet autonome de puissance militaire.

La substance même de l’Union est mise à mal par la volonté du peuple britannique de reprendre le large et s’exclure des solidarités et avantages d’un grand marché.

En France et en Allemagne, les deux piliers fondateurs de ce nouvel objet politico-institutionnel librement auto-défini et unique dans l’histoire du monde, des élections proches désigneront de nouveaux dirigeants.

Nous sommes donc à la veille d’une autre donne géopolitique qui, au-delà des multiples crises qui assaillent l’Europe, rappelées ci-avant, devra aussi résoudre le conflit interne de ses citoyens écossais et nord-irlandais qui entendent demeurer en son sein et ceux d’Angleterre qui veulent la quitter.

Répondre aussi à l’affrontement permanent des Serbes du Kosovo avec leurs compatriotes albanais réunis de force, sur l’autel de la résolution de la guerre en Yougoslavie.

Des esprits indépendantistes catalans explorent déjà cette voie européenne pour tenter de briser l’enfermement de la judiciarisation espagnole.

La naissance du Kosovo est sans précédent. C’est l’Union européenne qui, avec l’assentiment international, l’a imposée aux Serbes qui considèrent cette province comme le berceau de leur nation orthodoxe. Voulant briser l’épuration ethnique, séculaire ingrédient des guerres balkaniques, elle a contraint, comme en Bosnie, orthodoxes serbes minoritaires et musulmans albanais à cohabiter. Ce puzzle artificiel n’a toujours pas été reconnu par de nombreux pays, dont l’Espagne qui y voyait là une néo-Catalogne.

L’Union peut donc remodeler, selon les circonstances, l’ordonnancement géopolitique.

Le règlement du Brexit devra aborder le poil à gratter Ecossais et effacer ou ressusciter une frontière entre les deux Irlande. Une nouvelle Europe portera forcément un regard différent sur l’avenir de nos nations sans Etat.

  • Berripapera



  • Enbata sostengatu

    Kioskoetan

    Enbata sostengatu ! 40€-tarik goiti hilabete guziz zuen gutun ontzian Enbata aldizkaria lortuko duzue.

    Harpide zaitezte / Sostenga gaitzazue

  • Gaika

  • Hitz-gakoak

  • Bideoak

    bideoak