“Changeons le système par le féminisme”

PrintFriendly and PDF

EHBAI

EHBai

A la veille de la Journée internationale des droits des Femmes, EHBai tient à souligner l’importance de la journée du 8 mars. Pour commencer, il est nécessaire de préciser que cette journée mondiale, n’est en rien le jour de la fête de la femme, mais le jour de l’égalité entre femmes et hommes. Ce n’est pas une journée pour offrir des cadeaux aux femmes, comme les supermarchés et le système capitaliste essayent de nous le vendre.

Devant ce problème systémique, cette année et pour la première fois, nous avons décidé de lancer une commission féministe au sein d’EHBai. Parce que nous sommes convaincu·es que c’est par ce point de vue que nous parviendront à tout changer et briser ce système.

Aujourd’hui, nous soulignons la nécessité de cette journée mondiale pour que le plus grand nombre prenne conscience des inégalités qui subsistent entre femmes et hommes. Il n’y a qu’à voir la répartition du travail pour s’en rendre compte : à niveau égal, les femmes gagnent en moyenne 25 % de moins que leurs collègues masculins. Autrement dit, une femme travaille gratuitement, tous les jours, à partir de 15h40.

Cette année, nous devons évoquer un facteur qui n’existait pas auparavant et ce qu’il a mis en évidence. En effet, nous sommes au beau milieu d’une crise sanitaire qui a frappé fortement le monde entier. Durant le confinement de l’an dernier, nous avons applaudi les travailleurs et travailleuses qui étaient en première ligne et cela était nécessaire. Nous ne remettons pas cela en question. Au contraire, il convient de noter que la plupart de ces travailleurs.euses de première ligne étaient des femmes: infirmières, personnel du supermarché, employées de ménage… D’autre part, les femmes sont aussi celles qui ont des emplois précaires et des emplois mal payés. Souvent, ce sont les femmes qui accomplissent les tâches de soins qui ne se voient pas. Les femmes sont généralement obligées d’assumer la charge mentale et les tâches domestiques. En outre, à cette époque de COVID, beaucoup de ces femmes ont dû abandonner leur travail pour accomplir ce type de tâches.

Le 6 mars lors de la clôture de la Marche Mondiale des Femmes à Hendaye.

Le 6 mars lors de la clôture de la Marche Mondiale des Femmes à Hendaye.

Cette crise a mis en évidence les limites de ce système jusqu’ici en vigueur, ainsi que les inégalités sociales. En effet, pour les personnes vivant dans des logements insalubres, les familles qui ne disposent pas de ressources pour bien se nourrir chaque jour, les migrant. e.s ou les personnes vivant dans la rue, vivent plus durement le confinement. Comment ne pas évoquer le cas des femmes et des enfants battu.e.s. En ce temps de confinement, l’impact des violences machistes est devenu plus difficile et plus terrifiant. En ce qui concerne ce dernier point, les chiffres du Pays Basque Nord sont effrayants. Avant le confinement, une association d’aide aux victimes soutenait chaque mois 15 femmes. Pendant le confinement, 35 femmes par jour.

Ce que nous voulions dire dans ces quelques lignes, c’est que ce sont les femmes qui subissent en première ligne les conséquences de ce système que cela soit dans le monde du travail ou dans la sphère privée.

Nous réaffirmons que même cette sphère privée est politique et nous nous joignons à la vague de dénonciation des violences et agressions sexuelles de ces derniers mois. Nous devons continuer à prendre la parole en tant que femmes, EHBai, en tant que mouvement politique, oeuvrera à ce que de réelles mesures soient prises pour que tout agissement sexiste cesse.

Nous devons également agir pour que la représentation des femmes soit à la mesure de leur poids dans la population et la société, dans les institutions, dans toute la sphère politique et plus largement dans tous les lieux de décisions.

Nous avons encore beaucoup de travail pour arriver à un niveau d’égalité et pour que les droits des femmes soient totalement respectés.

Pour toutes ces raisons, et cette année plus que jamais, pour mettre à mal ce système patriarcal, EH Bai appelle à participer à ces deux rendez-vous :

• Le 6 mars à la clôture de la Marche Mondiale des Femmes à Hendaye à partir de 10h30.

• Le 8 mars de midi à 14h à la manifestation de Bayonne et à 16h au rassemblement de Béhobie.

  • Berripapera



  • Enbata sostengatu

    Kioskoetan

    Enbata sostengatu ! 40€-tarik goiti hilabete guziz zuen gutun ontzian Enbata aldizkaria lortuko duzue.

    Harpide zaitezte / Sostenga gaitzazue

  • Gaika

  • Hitz-gakoak

  • Bideoak

    bideoak