2020 – annus horribilis ?

PrintFriendly and PDF
Martine Bisauta
Martine Bisauta
Ekologista, Euskal Hirigune Elkargoko 3. Presidente-Ordea (Trantsizio ekologiko eta energetikoaren bai eta Hirigune Herritarraren arduraduna), Baionako Herriko Etxeko zinegotzia.
Beste artikulu batzu
Dans la foule venue applaudir Donald Trump en meeting à Macon (Georgie) le 16 octobre, Marjorie Taylor Greene, candidate du Parti républicain à une législative en Georgie et adepte de QAnon, une théorie du complot colportée par l’extrême droite américaine

Dans la foule venue applaudir Donald Trump en meeting à Macon (Georgie) le 16 octobre, Marjorie Taylor Greene, candidate du Parti républicain à une législative en Georgie et adepte de QAnon, une théorie du complot colportée par l’extrême droite américaine

L’an deux mille vins semblait être de ceux qui se prêtent à toutes sortes de facéties, un bon client pour les jeux de mots ! Ce fichu an a commencé dans une joyeuse insouciance pour beaucoup, dans l’attente des Jeux pour les sportifs, du renouvellement des conseils municipaux, du départ possible de Donald ! A peine les agapes terminées nous avions connaissance d’un nouveau virus qui se développait en Chine, et la ville de Wuhan devenait brutalement célèbre !

Il fallut vite comprendre que les Chinois ne garderaient pas cette nouveauté chez eux, que l’affaire se développait à grande vitesse, que cela devenait une pandémie redoutable !

Le pangolin fit les frais des premières accusations, déjà le goût pour le coupable idéal, tellement il semble échappé des cavernes les plus sombres de l’Humanité!

Le monde découvrait alors ce que pouvait être un confinement, sidérés, nous apprenions que nos mouvements les plus simples étaient assujettis à des « attestations de déplacement dérogatoires », nous qui n’avions pas connu les ausweis de sinistre mémoire… On rigolait moins en l’an 2020 et les jeux de mots se transformaient en maux réels qui n’inspiraient qu’inquiétude.

Enfermés dans la journée, sur nos balcons pour applaudir tous les soirs à 20 heures des soignants qui faisaient face comme ils pouvaient à une pathologie jusque-là méconnue, nous espérions que, la vague passée, la vie reprendrait comme avant. C’était sans compter sur les chinoiseries que ce virus appelé Covid 19 était capable d’engendrer. A peine un vaccin élaboré, voilà que se profilent des variantes qui auraient pour particularité d’accélérer la contagion.

De quoi déchaîner les pires penchants humains pour les thèses conspirationnistes, cette “infodémie” comme l’a qualifiée le Directeur Général de l’OMS. Un florilège de croyances complotistes voit le jour et se répandent sur tous les réseaux sociaux : le coronavirus a été créé en laboratoire, le vaccin contient des nanotechnologies qui permettraient de contrôler la population et comme si cela ne suffisait pas la 5G n’aurait d’autre but que de propager la diffusion virale ! Nous sommes ainsi invités à “nous réveiller”, à ne “plus être des moutons” car la base de ces assertions se construit sur une vision pessimiste, anxiogène réfutant toute solution constructive. Ses zélateurs, sont du genre “à moi, on ne me la fait pas”… et vous plaignent de vous laisser embarquer par les Maîtres du Monde, le Prince des ténèbres, le côté obscur de la force ou bien Bill Gates !!  Faut constater que le franc-maçon fait beaucoup moins recette mais les Illuminati résistent encore…

Aux Etats-Unis, les QAnon sont une mouvance qui connaît un certain succès, ils répandent l’idée que les élites des milieux financiers et des médias commettraient des crimes pédophiles et sataniques et que Trump est “l’Elu” envoyé pour les combattre. Marjorie Taylor, nouvelle sénatrice de Géorgie est une adepte de ce mouvement!

Nous considérons souvent cela comme du folklore, nous nous rassurons en pensant que ces balivernes ont toujours existé, ce qui n’est pas faux, mais il faut avoir à l’esprit que l’expansion du complotisme est lente mais bien réelle, et qu’elle est démultipliée par les réseaux sociaux. Les ressorts en sont nombreux, mais surtout prévaut l’impression de lutter contre le “système” qui est par définition tout ce que je ne suis pas. Et la simplification est dangereuse à l’extrême par exemple: “si l’on reconnait le génocide juif, c’est que l’on est du côté du système et donc des dominants.” ou encore “on est pro ou anti Raoult et selon le cas on dénonce ou soutient le système”.

Nulle analyse ou réflexion, simplement une conception binaire sur tous les sujets ! C’est pour cela que tout ce qui tend à vouloir démonter cette pensée, échoue, car l’argument ne peut rien contre la croyance !

Pour le sociologue François Dubet, la situation actuelle est assez troublante et il tend à y voir une menace pour la démocratie… la croyance en des discours délirants touche la moitié de la population des Etats-Unis et cela ne peut plus être considéré comme un épiphénomène…

Le pangolin ne peut plus faire sourire personne, les inepties médiatiques sur la mise en scène de la vaccination ne feront qu’accréditer l’idée qu’on pousse à une quasi obligation vaccinale ce qui bien entendu est véritablement suspect !

Les inepties médiatiques sur la mise en scène
de la vaccination ne feront qu’accréditer
l’idée qu’on pousse à une quasi obligation vaccinale
ce qui bien entendu est véritablement suspect !

L’an qui vient sera peut-être porteur de l’éradication du virus, mais sûrement pas de celle des théories fumeuses des apôtres de complots en tout genre ! 

  • Berripapera



  • Enbata sostengatu

    Kioskoetan

    Enbata sostengatu ! 40€-tarik goiti hilabete guziz zuen gutun ontzian Enbata aldizkaria lortuko duzue.

    Harpide zaitezte / Sostenga gaitzazue

  • Gaika

  • Hitz-gakoak

  • Bideoak

    bideoak