Nousysommes
Iritzia

Nous y sommes !

Martine Bisauta - Selon le propos de Batera, nous avons le permis de construire, reste à construire la maison commune du Pays Basque. Le résultat du vote des conseils municipaux est exceptionnel, il confirme très largement les intentions exprimées fin 2015 et cela malgré une campagne virulente parfois malhonnête des anti-EPCI.
Rien n’y a fait, les élu-e-s ont marqué une vraie ambition pour ce territoire et ont fait le pari d’une confiance réciproque. Nous avons réussi cette étape, nous sommes maintenant comptables de la suite et nous devons prendre acte de la volonté commune et la respecter.

Batera
Iritzia

Que faire ?

Jakes Bortayrou - Batera n'a pas ménagé sa peine pour faire campagne en faveur de l'EPCI unique.
Après le vote positif des communes, quelle sera désormais la feuille de route du mouvement ?
Bai!
Ulertu

Une belle victoire de la démocratie et du Pays Basque : Mobilisons-nous pour la célébrer et la préserver !

Alda! - La Fondation Manu Robles-Arangiz appelle la population du Pays Basque à célébrer comme il se doit le vote historique des communes d'Iparralde au sujet de la création d'une Communauté Pays Basque Herri Elkargoa.
Pour cela, nous invitons tout le monde à se retrouver lors du rassemblement festif organisé par Batera le mercredi 27 juillet à 19h00 à Bayonne.
Le Comité sera présidé par Jean-René Etchegaray, président du Conseil des élus.
Iritzia

Comité de pilotage

Michel Bidegain - La mise en place du Comité de pilotage de la préfiguration de l’EPCI unique lors du Conseil d’administration du Conseil des élus samedi 28 mai a donné lieu à un vif débat. La discussion a débuté avec une proposition de la conférence des présidents des intercommunalités, calquée sur une proposition déjà connue de l’Acba, dont le but était d’exclure du Comité toute autre entité que les intercommunalités et donner le pilotage à l’une des agglos.
Plusieurs interventions ont eu lieu, allant toutes dans le même sens. Mais au final, il est reconnu que deux légitimités coexistent, celle des intercommunalités et celle, historique, du Conseil des élus. Le Conseil de développement et le Biltzar trouvent leur place dans le Comité de pilotage, avec voix consultative.
communes
Iritzia

L’institution Pays Basque

Nikolas Blain - Le vote indicatif de l’automne s’est confirmé ce printemps. 111 conseils municipaux, sur les 158 d’Iparralde, ont approuvé la création d’un EPCI unique, soit 70% de Oui. 47 communes ont émis un avis défavorable. Entre les deux votes, cinq communes ont basculé du Non au Oui, alors que quatre faisaient le chemin inverse et une passait d’un vote à égalité au Non. En terme de population, le Oui l’emporte également à 66%, soit 196.932 habitants sur 298.578.
Des recours administratifs seraient envisagés par certains mauvais perdants, alors que, par ces temps de tempête sociale, on devrait se réjouir d’une telle concorde citoyenne. Mais surtout, l’heure est aujourd’hui à la mise en place de cette première institution Pays Basque. Le Conseil des élus y prend heureusement une place décisive.
HELEP2ItzuliaUna
Ulertu

Confirmation du premier tour

Iruzkin 1
Nikolas Blain - Voici la photographie du moment de la seconde consultation en cours des 158 communes basques pour la création de l’EPCI unique.
“Nous n’avons pas vécu depuis longtemps un sujet aussi politique”. Si l’on peut souligner le remarquable travail effectué ces derniers mois, nul ne peut manquer de remarquer que le débat ces dernières semaines a perdu en qualité.
LurBe
Tartaro

Egia?

Tartaro - C'est le vote du conseil municipal d'Aiziritze qui a permis de franchir la barre des 50% de la population favorable à l'EPCI unique, l'une des deux conditions nécessaires à la création de l'intercommunalité du Pays Basque.
Aiziritze est la commune qui accueille la coopérative Lur Berri, présidée en leur temps par Jean-Jacques Lasserre et Barthélémy Aguerre, deux des plus farouches adversaires de l'EPCI unique. Nul n'est prophète en son pays.
JendarteZibilaIparralde
Iritzia

Construction en vue

Pantxoa Bimboire - Pour m’être investi dans les arguments du "Bai" et avec les compléments apportés sur la gouvernance et sur l’aspect fiscal, ma crainte serait que le soufflet ne retombe, dès la proclamation des résultats.
Je vous livre un point de vue personnel lié au coup d’après, c'est-à-dire à la mise en place de l’EPCI. Beaucoup d’amis partagent ce point de vue.
Weareherri1
Tartaro

“We are Herri, we are Elkargo !”

Iruzkin 1
Tartaro - Busti, Ipar Euskal Herriko gazteek eginiko webtelebistako 8. saio honek Kanaldude-ren bidez Herri Elkargo bakarraren aldeko kantu berezia eskaintzen digu.
Emankizun aberats honen atal ezberdinen ikusteko astirik ez baduzu, joan segidan 26min.55s.-ra... eta goza!