Tartaro

Tartaro


Tartaro s’est étonné…

●●● qu'après 34 ans de mandat, Gerry Adams quitte la présidence du Sinn Fein, laissant la place à une génération qui n'a pas connu le conflit armé de l'Ulster.

Ira? Ira pas? That is the question. (...)


Tartaro s’est étonné…

●●● et réjoui que plus de 1.000 élu(e)s de tous bords, à l'exception du FN, aient signé l'appel à manifester le 9 décembre à Paris en faveur des preso.

Ça c'est un front national ! (...)


Tartaro s’est étonné…

●●● de l’organisation de l’avant-dernière étape, contre la montre, entre Senpere et Ezpeleta.

Le piment, c’est très mauvais pour aller à la selle. (...)


Tartaro s’est étonné…

●●● pas tant que ça que le roi d’Espagne téléphone aux dirigeants de Volkswagen pour leur demander que la marque quitte la Catalogne.

Ein volk, ein reich, ein fureur. (...)


Tartaro s’est étonné…

●●● et réjoui qu’après l’abandon par la France, la Diputación du Gipuzkoa installe des portiques pour l’éco-taxe sur les camions de plus de 3,5 tonnes empruntant l’autoroute transfrontalière.

Bonnets rouges et blancs bonnets. (...)


Tartaro s’est étonné…

●●● d’entendre Rajoy déclarer au soir du référendum catalan: “il n’y a pas eu de référendum en Catalogne aujourd’hui”.

Bien sûr et le 1er octobre n’était pas un dimanche. (...)


Tartaro s’est étonné…

●●● que des journalistes espagnols aient quitté la salle lorsque Josep Lluis Trapero, chef des Mossos, a répondu en Catalan à une question posée en Catalan lors d’une conférence de presse post-attentats à Barcelone.

Comme disent les djihadistes: habla cristiano. (...)


Tartaro s’est étonné…

●●● que le département des PA, propriétaire du petit train de la Rhune, envisage de finir de défigurer le sommet avec un méga-aménagement pour accueillir les flots de touristes en sandalettes.

JJ Lasserre pendra la crémaillère. (...)


Tartaro s’est étonné…

●●● que la conseillère en sécurité du gouvernement basque, Estefanía Beltrán de Heredia, justifie que l’ertzaintza monolingue qui imposait l’espagnol aux visiteurs du parlement de Gasteiz n’a pu fréquenter un euskaltegi à cause de l’ETA.

Et le réchauffement climatique, c’est aussi la faute de l’ETA ? (...)