Egilearen artxiboak: Ellande Duny-Pétré


Otegi interdit

La Junte électorale du Gipuzkoa vient d'interdire la candidature du leader indépendantiste pour les prochaines élections autonomiques. En dernier ressort, le tribunal constitutionnel tranchera la question début septembre.

Quant au futur gouvernement autonome, la présence du nouveau parti Podemos fragmentera la carte politique basque et nécessitera des alliances.


Le ver est dans le fruit

Suite aux élections législatives du 26 juin, l'Espagne ne parvient toujours pas à constituer un nouveau gouvernement, du fait de l'émergence de nouveaux partis, Ciudadanos à droite et Podemos à gauche.

Si elle perdure, une telle crise pourrait contribuer à faire sauter les verrous et permettre des évolutions institutionnelles que les nations catalanes et basques demandent en vain depuis longtemps.


Podemos accroît son hégémonie en Hegoalde

Après avoir siphonné le vote indépendantiste il y a six mois, le nouveau parti de la gauche alternative espagnole mord sur l’électorat PNV. Le PP et le PSOE progressent légèrement. Tout cela au détriment d’EH Bildu qui s’affaiblit dangereusement. Au total, le vote abertzale est en chute constante.

En Espagne, Podemos ne parvient pas à ravir le leadership aux socialistes et tous deux perdent quelques points. Le PP progresse et caresse l’espoir de diriger un pays qui semble difficilement gouvernable.


Tensions internes dans la gauche abertzale

Une bonne partie des preso manifeste son désaccord avec la nouvelle ligne politique mise en œuvre par ETA et Sortu : ceux-ci leur proposent d’accepter la formule de réinsertion individuelle imposée par les autorités espagnoles.

La gauche abertzale fait tout pour éviter une scission.


Arnaldo Otegi face à plusieurs défis

Les élections générales et surtout autonomiques de fin 2016 approchent.

Le leader à peine sorti de prison, doit trouver des solutions pour rassembler son camp et récupérer les électeurs partis vers Podemos.


Roman d’une époque

Pierre Lodi avec son polar File Ramuntxo signe le roman d’une époque et son combat, le nôtre. Ce tableau d’un certain Pays Basque en lutte en dit plus long et mieux qu’une pesante thèse de sociologie politique.

Un petit chef d’oeuvre.


D’une guerre à l’autre

A fendre le coeur le plus dur met en écho d’un siècle à l’autre, plusieurs représentations de la guerre occidentale contre le monde musulman.

Terrorisme, manipulations et propagande dans des conflits largement asymétriques éclairent le présent.


Catalogne : Mas se retire, Carles Puigdemont est élu

Sous la pression des députés de CiU et pour sauver la démarche indépendantiste, le président sortant s'est fait hara-kiri.

Il est remplacé au pied levé par le maire de la ville de Gerone.


“Accord” pour éviter la prison

L'accord intervenu entre l’Audiencia nacional, deux associations de victimes et les 35 militants indépendantistes poursuivis dans le cadre de l'opération 04/08 du juge Garzon est une première.

Aller à Canossa est inévitable pour un mouvement qui a perdu la guerre et s’est obstiné trop longtemps. Après avoir cru aux échappatoires ou aveuglé par une appréciation erronée du rapport de force, Sortu cesse peu à peu l’incantation et, courageusement, tient compte du “pays réel”.

  • Berripapera



  • Enbata sostengatu

    Kioskoetan

    Enbata sostengatu ! 40€-tarik goiti hilabete guziz zuen gutun ontzian Enbata aldizkaria lortuko duzue.

    Harpide zaitezte / Sostenga gaitzazue

  • Gaika

  • Hitz-gakoak

  • Bideoak

    bideoak