EtatdeslieuxdeleuskaraenEH

L’état de l’Euskara en deux vidéos

Enbata - Miren Artetxe (bertsolari et doctorante à l'Université du Pays Basque) a présenté, il y a quelques mois, lors d'une tournée en Bretagne (Festival Taol Kurun, journée d'étude à l'Université de Rennes 2 , devant 120 lycéens Diwan de Carhaix), l'état des lieux de l'euskara et des politiques de revitalisation linguistique en Pays Basque.
Voici deux extraits vidéos utiles pour enrichir l'argumentaire en faveur de la langue basque en Iparralde.

EnbataMai68

Il y a 46 ans Enbata faisait mai 68

Tartaro - Mai 68 - mai 2014. Lors de la révolte étudiante à Paris, photo prise à la Sorbonne au bureau des minorités nationales où Enbata s’affiche en haut à gauche.
Le catalan Valls veut supprimer les départements, on le comprend : le département Euskal Herria est bien un produit révolutionnaire.
Apr+¿s leur entretien avec le directeur, les kangourous ressortent de la banque

La Société Générale, une banque très occupée

Enbata - L'occupation et l'expulsion de la Société Générale ont eu lieu le vendredi 16 mai... mais les kangourous étaient de retour dès ce mardi 20 mai à Bayonne. Aidés d’une quinzaine de militants de Bizi, sur le coup de midi et demie, ils ont installé une scène de crime environnemental autour du siège régional de la Société Générale pour dénoncer le soutien de cette banque au projet qualifié de désastre écologique et climatique d’Alpha Coal en Australie.
Les activistes climatiques ont également laissé une lettre pour le directeur régional M. Vaquie, répondant à un courrier adressé par la Société Générale à Bizi le 16 mai dernier. La réponse de Bizi qualifie ce courrier de “compilation type de tous les artifices de communication permettant de justifier à l’avance la complicité directe de la Société Générale dans ce qui constituera – si nous ne réussissons pas à l’empêcher – un véritable crime environnemental.” et entend démonter un à un tous les arguments avancés par la banque pour justifier leur implication dans le projet Alpha Coal.
Changement c'est maintenant

Plus ça change, plus c’est la même chose ?

Tartaro - Depuis que le locataire de Matignon a changé, un gouvernement "de combat" est en place. Vous n'avez pas vu la différence ?
Pourtant il y a des changements évidents...
Tataro

“PS et abertzale”, un autre regard !

Tartaro - Le maire sortant sortant d'Anglet, qui s'est souvent illustré pour ses réticences envers les abertzale, a vraiment dû être piqué au vif par les résultats de dimanche dernier. Sur sa page Facebook, Jean Espilondo a piqué une vidéo réalisée par Hemen Angelu à propos du logement. Mais quelle mouche a donc piqué Jean Espilondo ?
En tout cas le niveau de la campagne angloye atteint le pic de la médiocrité...
Avant, pendant, après

A prendre en compte, avant, pendant et après les élections

Tartaro - Si on donne un poisson à celui qui a faim... il a de quoi manger pour une journée ! Si on lui apprend à pécher... Il a de quoi manger jusqu'à ce que l'eau soit contaminée ou que le littoral soit privatisé ou bétonné.
Et si on lui apprend la...
Brisson-Veunac

Max Brisson et Michel Veunac, en bons voisins

Tartaro - Les mauvaises langues diront que certains groupes politiques auraient pu se tromper d’alliance à Biarritz en confondant les permanences politiques des candidats Max Brisson et Michel Veunac.
Il est vrai que la proximité physique des deux têtes de listes prête à sourire et peut même élargir le champ des sarcasmes à la crise du logement.
FDG

Le Front de gauche à Bayonne parle aux abertzale

3 Iruzkin
Tartaro - Serge Nogues, candidat du front de gauche à la mairie de Bayonne est «pour la collectivité territoriale Pays Basque», «pour les droits des prisonniers» et en faveur d’une politique de défense de l’euskara.
Lors du débat des candidat-e-s à la Mairie de Bayonne de ce mercredi soir, assis à côté de Jean-Claude Iriart, candidat abertzale menant une liste «d’autres sensibilités de gauche», Nogues a alors suscité une grande interrogation dans l’assistance. Pourquoi ne pas imaginer une liste commune entre les deux candidats ?
Bayonne-Baiona

Bayonne : Le Front de Gauche contre l’eusko ?

Tartaro - La liste "L'Humain d'abord" conduite par Serge Nogues a bien signé le Pacte de transition énergétique de Bizi, mais pas dans sa totalité...
La proposition "Devenir acteur de l'eusko" qui a pourtant été reprise à leur compte par les listes Etchegaray, Etcheto et Iriart, n'a pas eu les faveurs de la liste bayonnaise labellisée Front de Gauche.