L'empire espagnol : ensemble des terres contrôlées par les monarques espagnols, du XVIe au XIXe siècles.
Ikus Puntuak

Zeitgeist*

Xabi Larralde - Les évènements de Catalogne suscitent une véritable incompréhension dans l'Etat français au sein des sensibilités démocratiques et progressistes.
Loin de dénigrer cette incompréhension, les abertzale doivent au contraire faire preuve de pédagogie auprès de ce large pan de l'opinion publique française. En insistant, notamment sur la dégénérescence démocratique de l'Etat espagnol à laquelle est confronté le droit à l'autodétermination. (...)

Langues de france
Ikus Puntuak

Hizkuntza txikiez

Jean-Louis Davant - Occitaniera galtzen omen da denen erraiteko gaitasunik ez lukeelako: hara zer dion Michel Serres filosofo alta goxoak, bera Agen aldeko occitaniarra delarik.
Oker zabiltza jauna! Occitaniera frantsesa baino gehiago izan da luzaz, bereziki trubadurren arartez Europa mendebaleko literatura bizkortuz bere poesiaren berritasunaz. Baina behera egin du Frantziako erregeek, errepublikek eta errejimen politiko guziek bizi publikotik kanporatu dutenetik, Tolosako Lore Jokoetarik ere haizatuz Louis XIV.aren bisita baten kariara. Beste hizkuntza guziek bezala gaurko bizitza teknologikoari egokitzeko behar zituzkeen tresna guziez gabeturik atxiki du Frantziako estatu jakobinoak. (...)
Emigrés
Ikus Puntuak

Les lépreux modernes

2 Iruzkin
Xipri Arbelbide - L'Evangile de dimanche nous disait que Jésus était obligé de fuir de village en village parce qu'il avait touché un lépreux, ce qui était strictement interdit par la loi de Moïse, par peur de la contagion. Chez nous aussi les lépreux on été intouchables pendant des siècles : une porte et un bénitier leur étaient réservés dans nos églises pour éviter toute contamination.
Tout cela c'est de l'histoire passée, mais nous sommes toujours entourés d'intouchables. Il suffit de lire les journaux. Les lépreux modernes qui nous font peur sont les émigrés. (...)
Corse, on négocie1
Ikus Puntuak

Corse, on négocie

Jakes Abeberri - L'Edito du mensuel Enbata - "C’est une occasion manquée” déclare Gilles Simeoni, président de la Collectivité corse, suite à la visite officielle sur l’île, les 6 et 7 février, du président Macron. Certes ce dernier qui, candidat, avait à Furiani le 7 avril 2017 ouvert une avancée possible à la revendication insulaire, était cette fois-ci revêtu des habits du chef de l’Etat pour organiser le dialogue sur un rapport de force entre deux légitimités démocratiques, la sienne pour la France et celle, tout aussi récente, des élus nationalistes corses pour leur territoire.
La posture de Macron a donc assumé à la fois celle du pouvoir central, traditionnellement tutélaire, voire provocatrice, mais aussi celle du politique devant gérer au mieux la “question corse” à peine sortie d’une lutte armée. (...)
Emmanuel Macron avec la famille du préfet Erignac lors de l’inauguration de la place à Ajaccio.
Ikus Puntuak

Retour sur une visite

Jakes Bortayrou - Personne n'attend d'un président de la République française un soutien à la cause indépendantiste corse. Non pas que cela soit inconcevable, le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes, le droit à la séparation étant reconnus internationalement, parfois défendus par les grandes puissances et ces droits s'étant exercés à de nombreuses reprises y compris en Europe ces vingt dernières années.
Le formatage des “élites” françaises ne prédispose pas à la compréhension de certaines problématiques. (...)
apprentissage1
Ikus Puntuak

L’apprentissage, la solution ?

Pantxoa Bimboire - Régulièrement, la faiblesse des dispositifs d'apprentissage en France est pointée du doigt. Tout aussi régulièrement, les pouvoirs politiques s'engagent à remédier à ces difficultés, sans pour l'heure, trouver la solution miracle.
En fin de cycle, le taux d’embauche d’un apprenti est relativement bon, ainsi que le degré de satisfaction personnelle. Il y a donc urgence à remettre l’apprentissage au goût du jour, c’est ce qu’a compris le gouvernement. (...)
Minoryty
Gomitak Mintzo

Minority Safepack ekimenak zure sinadura behar du

Tribune Libre - Inaki Irazabalbeitia - Europan 80 bat jatorrizko hizkuntza mintzatzen dira. Horietako batzuk ofizialak dira eta beste batzuk ko-ofizialak, baina gehienek ez dute estatus ofizialik. Ondorioz, Europako hizkuntza askok ez dute babes legalik eta arriskuan dago beraien biziraupena.
Europako Batasunak gutxiengoen hizkuntzak eta kulturak babesteko lege-garapen eta neurri minimo amankomun batzuk antola ditzan, Europako hainbat gizarte-eragilek 'Minority Safepack' izeneko herritarren ekimena bultzatzen ari dira. Ekimenak 1.000.000 bat sinadura bildu beha ditu Batasuneko 7 estatu desberdinetan gutxienez 2018ko apirilaren 3a baino lehen eragina izan dezan. Ekimenaren alde sinatzera gonbit egiten dizuet. Porrot galanta izango litzateke 1.000.000 sinadura horiek ez lortzea. Erraza da, Internet egin baitaiteke helbide honetan: www.minority-safepack.eu/main/index.(...)
LogementsSociaux
Gomitak Mintzo

Stratégie logement du gouvernement

Tribune Libre - Jean-Marie Etchart ancien directeur du Pact - La stratégie logement du gouvernement suscite une inquiétude majeure pour les aides au logement et l’avenir économique du logement social.
A l’occasion de la présentation de sa “stratégie logement” le gouvernement a annoncé son intention de retirer 5€ par mois sur les allocations logements (APL-AL) par ménage, soit 400 millions d’euros par an. Cette mesure est injuste car elle touche uniquement les plus modestes d’entre nous celles et ceux qui ont des difficultés à boucler leurs fins de mois. (...)
EHBAI
Ikus Puntuak

EH Bai-en biltzar nagusia

Xabi Larralde - Hitzordu inportantea ezkerreko abertzaletasunarentzat martxoaren 3an: EH Bai-en bitzar nagusia.
Hara biltzar hortan jorratu behar liratekeen hiru lerro nagusi: Iparraldearen egituratze politikoaren urrunago eramaitea, gure lurraldeak jasaiten duen presio demografikoaren kudeantza eta gazteak politikarat erakartzearen premia. (...)