Lehendakari

Lehendakari

Jakes Abeberri - L'Edito du mensuel Enbata - "Ce pôle métropolitain Pays de Béarn est comme l’instrument d’un rééquilibrage territorial vis-à-vis de la Communauté d’agglomération Pays Basque”, telle est une partie du texte fondateur de l’institution béarnaise créée le 18 janvier 2018 par arrêté préfectoral. François Bayrou, maire de Pau, qui a été porté à la présidence, a rappelé en préambule la riche histoire du Béarn, État indépendant régi au XIIe siècle par les Fors de Béarn, fondements d’une démocratie unique en son genre à l’époque.
Ce nouveau pôle métropolitain regroupe sept des huit intercommunalités béarnaises et compte 327.154 habitants. Cette structure, prévue par la loi NOTRe, est une fédération d’intercommunalités qui ne perçoit pas l’impôt et dont le budget se nourrit de la contribution volontaire de ses membres. On voit ici les limites de l’exercice qui ne veut pas laisser aux seuls Basques la volonté d’une affirmation collective identitaire fondée sur une histoire et une culture singulières, mais refuse, par le choix d’une fédération d’intercommunalités existantes, l’intégration démocratique de toutes ses communes pour la gestion unique d’un destin commun. (...)

Gérard Picabéaren bilduma

Dominus et ancilla

Peio Etcheverry-Ainchart - La route est encore longue dans nos pays dits “développés” pour l'égalité femmes-hommes, notamment en matière de parité salariale ou, dans la sphère privée, de partage équitable des droits et des devoirs. Mais les choses avancent.
Pour se rappeler d'où la société basque vient en la matière il est bon de convoquer quelques témoins du temps passé. (...)
ConseilMunicipal

Au royaume des aveugles…

Iruzkin 1
Xabi Larralde - Lors du dernier conseil municipal à Bayonne, le groupe d'opposition Bayonne ville ouverte a profité de l'installation de la statue Arbolaren egia pour ouvrir une polémique sur la commémoration du désarmement du 8 avril 2017.
Au-delà de l'opportunisme politicien compréhensible en cette période déjà préélectorale, des arguments dont l'impact n'est pas négligeable ont été décochés par certains. (...)
FrantziarNazionalismoaz

Frantziar nazionalismoaz

Jean-Louis Davant - Frantziar gehixenek nazioaz duten ikuspegia honela laburbil nezake zenbait puntutan. Estatua eta Nazioa bat daude. Sinonimoak dituzte Herria, Aberria, Populua, Ziutatea (le Pays, la Patrie, le Peuple, la Cité). Denek adiera berdina dute. Halaber “citoyenneté” ala “nationalité”, gauza bera da. "Autonomia” eta “independentzia” sinonimoak dira. Estatala “national” da, estatal ez dena “régional” edo “local” da : adibidez euskara hizkuntza “régional” bat da, Eusko Jaurlaritza gobernu “régional” bat da, ETB telebista “régional” bat da, Iparraldeko berriak “local” dira…
Berriki arte, historiaren irakaspena oso nazionalista izan da. Orain nazionala da. Barneko nazionalitateen historiak ez du hor lekurik, badirenik ere ez da aipatzen. Historia bakuna da. Minoria nazionalik ez dago Frantziako Errepublikan. Frantziar guziak berdinak dira. Frantziar ikuspegian, denak identikoak dira. (...)
grottes-isturitz

Se retourner… pour aller de l’avant

Jean-Marc Abadie - Çà y est ! Je l'ai enfin trouvé mon nègre ! Au forum sur l'immigration (sic!) qui s'est tenu cette fin avril à Bayonne et organisé par Atherbea, Bizi!, Solidarité-Migrants et Etorkinekin.
Parmi tous les témoignages de qualité, un, d'entrée de jeu, aura retenu l'attention. Celui d'Antton Curutcharry, professeur d'Histoire et maire adjoint à Baigorri. Il a gentiment accepté que j'en tire ces quelques extraits. Vous pouvez consulter l'ensemble de son intervention “Histoire locale des migrations” sur le site enbata.info. (...)
La liaison ferroviaire Garazi-Baiona devrait être aménagée avec davantage d’arrêts et des horaires mieux adaptés.

LGV zer berri ? (2/2)

Pantxoa Bimboire - Contrainte par sa dette faramineuse de 52 milliards d'euros et un réseau ferré de proximité laissé à l'abandon au bénéfice de la construction de lignes à grande vitesse ruineuses, SNCF et son donneur d'ordre, l'Etat français, ont décidé de mettre un terme à la fuite en avant et de consacrer leurs maigres ressources à l'amélioration des déplacements ferroviaires du quotidien.
Dans cette deuxième partie de ma chronique, je reviens sur les éléments du dossier qui touchent plus spécifiquement à notre territoire. (...)
Carmen Lamela, Entzutegi nazionaleko epaile anti-terrorista da Altsasukoen auziaren eramaile.

Altsasukoa

Andde Sainte-Marie - Altsasuko zortzi gazte epaitzen ari da Madrilen Entzuntegi nazionala. Gazte batzuren eta bi guardia zibilen arteko liskarra, pesta arrats batez, terrorismotzat jo du justizia espainolak, Nafarroako auzitegiaren menpetik kendu eta Madrilerat eraman.
30 urteko kartzelaldia irriskatzen dute zortzi gazteek. Madrilen mendeku errabia ez da baretzekotan. (...)
Laveritesijemens

La vérité, si je mens !

2 Iruzkin
Martine Bisauta - De façon inattendue la sculpture de Jauregi, “L’arbre de vérité” a provoqué des réactions peu nombreuses certes mais d’une surprenante violence.
“La paix n’est pas un acte passif” a indiqué le Maire de Bayonne. En portant cet espoir toute une partie de la société basque vise à justement rapprocher les consciences et non à les diviser. Comment ne pas le ressentir, comment transporter cela sur des rives douteuses d’une instrumentalisation de mauvais aloi ? Le philosophe Gilles Deleuze disait “Il suffit de ne pas comprendre pour moraliser”… On pourrait aussi dire, on moralise ce que l’on refuse de comprendre ou d’accepter. (...)
A2-89879262.jpg

Altsasutik harago

Iruzkin 1
Eneko Bidegain - Enbata Hilabetekariko Sar Hitza - Jadanik 500 egun baino gehiago iragan dituzte presondegi zuloan, Altsasuko hiru gaztek, eta beren bizia preso pasatzeko arriskuan daude. Arrisku bera dute aske dauden beste auzipetuek ere. Lekukotasun kontrajarriak entzun dira auzian; aski garbi gelditu dena da, ez dela batere garbi nork parte hartu zuen Altsasuko Koxka ostatuko borrokan, eta batzuk bederen etxean zeudela memento hartan. Eta hala ere 500 egun baino gehiago preso…
Espainiarentzat, elkarbizitza da zapaltzaileek zapaltzeko eskubidea edukitzea eta zapalduek hori onartzea, euskarak espainolak baino eskubide gutiago ukaitea, historia ofiziala denek ikastea eta gurea ahanztea, espainolen erreferentzia berak edukitzea… Altsasuko auziak hori guztia sinbolizatzen du. (...)