Pacte de gouvernance de l’Agglomération

PActeGouvernanceA un an de l’échéance municipale, Enbata fait le point sur le pacte de gouvernance de la Communauté d’agglomération Pays Basque qui doit être voté ce mois de mars et éclairer ainsi les enjeux électoraux de l’an prochain.

Dans un an, au lendemain des élections municipales et intercommunales de mars 2020, la Communauté Pays Basque entrera dans une nouvelle phase.

Pour la première fois l’assemblée communautaire sera élue au suffrage indirect et entamera un mandat complet de six ans.

Lors de sa création en 2017, deux documents fondateurs avaient été votés. Ils étaient issus des travaux de préfiguration et étaient l’objet d’un consensus large. Le pacte fiscal définit les règles de fiscalité et de dotations aux communes et le pacte de gouvernance fixe la composition et le mode de désignation des instances de gestion (conseil permanent, conseil exécutif, pôles territoriaux…).

Ce pacte de gouvernance arrive à échéance en 2020 et pour le prochain mandat un nouveau devra être travaillé et adopté.

Depuis sa création la CAPB a amené beaucoup de satisfactions et d’avancées sur plusieurs sujets. Elle a aussi suscité quelques craintes ou peurs, notamment un sentiment d’éloignement perceptible en Pays Basque Intérieur ou en Sud-Labourd.

Afin de répondre à ces interrogations une réflexion est actuellement menée au sein de la CAPB sur la manière d’organiser ses territoires internes. Un projet de délibération a été présenté en Conseil communautaire en novembre dernier et un vote devrait intervenir en mars prochain. Dès le mois de novembre, des élus abertzale ont plaidé pour que le pacte de gouvernance soit validé le plus tôt possible, c’est-à-dire pour cet été 2019. En effet, cela relève du simple principe démocratique que les électrices et les électeurs ainsi que les candidat.e.s aux prochaines élections municipales aient connaissance des règles de composition des instances intercommunales avant de rentrer en campagne.

Dès le mois de novembre,
des élus abertzale ont plaidé
pour que le pacte de gouvernance
soit validé le plus tôt possible,
c’est-à-dire pour cet été 2019.
En effet, cela relève du simple principe démocratique
que les électrices et les électeurs ainsi que les candidat.e.s
aux prochaines élections municipales
aient connaissance des règles de composition
des instances intercommunales
avant de rentrer en campagne.

Un autre principe défendu par les élus EH Bai était de dire que les futures instances devront, comme aujourd’hui, respecter les équilibres territoriaux.

De nouveaux pas

Ce sujet est important sur plusieurs points. Tout d’abord car il nous faut réussir du mieux possible l’étape de la CAPB. Cette forme institutionnelle, qui n’est pas celle que nous revendiquions, doit cependant permettre de franchir de nouveaux pas vers un statut plus abouti d’institution.

Pour poursuivre le processus d’institutionnalisation, il faut que le cadre actuel génère plus de satisfactions que de craintes, de sorte que les doutes n’alimentent pas une remise en cause du travail à l’échelle d’Iparralde.

Le pacte de gouvernance actuel a le mérite d’avoir permis l’installation de cette institution. Il émane des travaux de préfiguration menés à Hasparren.

Pour le prochain mandat, des réajustements seront nécessaires pour accentuer le lien entre la CAPB et ses communes membres.

De la même manière, il y a un besoin de clarification et de répartition des rôles. En effet, aujourd’hui un vice-président est à la fois membre de l’exécutif, responsable d’une politique thématique et en charge de l’animation du pôle territorial de son secteur. La grande majorité d’entre eux sont déjà maires et certains sont également élus au département ou à la région. Le futur pacte de gouvernance doit pouvoir éclaircir cela et donner plus de visibilité à l’action communautaire.

Le lien avec la société civile, suite à la reconfiguration du Conseil de développement est aussi un sujet majeur.

Toutes ces questions sont sur la table et doivent pouvoir être réfléchies ces prochains mois afin qu’avant de rentrer dans le dur de la campagne municipale les règles du jeu soient claires pour toutes et tous.

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.
Faites un don ou abonnez vous à Enbata : www.enbata.info/articles/soutenez-enbata

  • Par chèque à l’ordre d’Enbata, adressé à Enbata, 3 rue des Cordeliers, 64 100 Bayonne
  • Par virement en eusko sur le compte Enbata 944930672 depuis votre compte eusko (euskalmoneta.org)
  • Par carte bancaire via système sécurisé de paiement en ligne : paypal.me/EnbataInfo
  • Par la mise en place d’un prélèvement automatique en euro/eusko : contactez-nous sur [email protected]

Pour tout soutien de 40€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.
Enbatari emaitza bat egin edo harpidetu: https://eu.enbata.info/artikuluak/soutenez-enbata

  • Enbataren izenean den txekea “Enbata, Cordeliers-en karrika 3., 64 100 Baiona“ helbidera igorriz.
  • Eusko transferentzia eginez Enbataren 944930672 kontuan zure eusko kontutik (euskalmoneta.org-en)
  • Banku-txartelaren bidez, lineako ordainketa sistema seguruaren bidez: paypal.me/EnbataInfo
  • Euro/euskotan kenketa automatikoa plantan emanez: gurekin harremanetan sartuz [email protected] helbidean

40€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).