La source du djihadisme

PrintFriendly and PDF
Jean-Louis Davant
Jean-Louis Davant
Laborantzako erakasle ohia, idazlea, euskaltzaina, Enbata eta EHAS-en sortzaileetakoa.
Beste artikulu batzu
PétroleARabieSAoudite

La source du djihadisme est aussi le puits de pétrole, donc on ferme les yeux.

Pour moi, il n’y a pas photo : l’Arabie Saoudite, foyer de l’islam dès l’origine, est aujourd’hui l’épicentre de l’islamisme le plus radical, le plus réducteur. Deux indices forts : le statut lamentable de la femme et l’interdiction de toute autre religion. Il n’en a pas toujours été ainsi.

Au départ l’islam se révéla progressiste, notamment pour le sort des femmes, comme d’ailleurs le christianisme. Alors que dans le droit coutumier des pays musulmans, les filles n’ont aucun droit à l’héritage, la nouvelle religion leur en accorda une demi-part, c’était donc un bon début : mais la montre est restée bloquée, comme si l’histoire s’arrêtait à l’heure du prophète.

Pour ce qui est de la tolérance religieuse, l’on a beaucoup rétrogradé : sait-on que Mahomet reçut un jour à La Mecque un évêque entouré d’un groupe de chrétiens et leur permit de célébrer la messe dans sa mosquée ? L’Arabie Saoudite est à des années-lumière de suivre un tel exemple !

Très loin aussi de la cohabitation des trois religions abrahamiques à Grenade, à Tudela et même dans des pays musulmans d’aujourd’hui comme la Palestine.

Que s’est-il donc passé ? Pour faire court, l’Arabie Saoudite est tombée dès le XVIIIe siècle sous l’emprise du wahhabisme, version extrêmiste de l’islam. Ce mouvement politique et religieux très puritain fut lancé à l’époque par Muhammad ibn Abd al-Wahhab (1703-1792), puis écrasé par les Ottomans, mais restauré à partir de 1902.

En 1744 Wahhab avait organisé avec les Saoudiens un Etat indépendant en Arabie. Il sera le noyau dur de l’Arabie Saoudite fondée en 1932 par la réunion en un seul royaume des régions conquises depuis 1902 par Abd al-Aziz III ibn Saoud.

En 1930 c’est la découverte du pétrole. Depuis 1945 il est exploité par les Américains. Il procure en même temps une richesse considérable à la monarchie saoudienne, puissance régionale
qui lutte contre l’Iran chiite pour l’hégémonie sur le proche et le moyen Orient.

L’Arabie Saoudite est en même temps le Vatican de l’islam sunnite. Les pétrodollars lui permettent de diffuser à profusion sa version wahhabite de la religion musulmane, sous la forme dite salafiste. Naturellement la monarchie saoudienne ne prêche pas la violence, le grand allié américain ne pourrait pas le tolérer ; de plus elle risquerait d’en être la première victime.

Mais elle finance abondamment des fondations musulmanes qui prospèrent dans de nombreux pays, et certaines au moins subventionnent des groupes djihadistes. De plus de riches saoudiens agissant en électrons libres peuvent aller plus loin dans la collaboration, sans toutefois suivre l’exemple extrême de leur collègue Ben Laden, qui perdra la vie dans une guerre inexpiable contre l’Occident judéo-chrétien.

La source du djihadisme est aussi le puits de pétrole, donc on ferme les yeux. Pourtant le danger principal ne vient-il pas de l’influence exercée par l’idéologie intégriste sur des esprits faibles, ignorants, désaxés, exaltés ou tourmentés, prenant au pied de la lettre les symboles véhiculés par la religion ? Leur interprétation demande un peu de discernement, et la lecture au premier degré de versets isolés du contexte produit un désastre intellectuel, qui peut mener certains jeunes au passage à l’acte. Le djihad spirituel que l’on doit d’abord mener contre soi-même est souvent confondu avec la guerre sainte. Il paraît que des imans incultes prêchent carrément celle-ci. Mais les récents attentats de Paris et de Copenhague montrent que le djihadisme occidental se propage beaucoup en prison. Il est devenu un problème français et plus largement européen. La réponse peut-elle être uniquement policière et militaire ? Il me semble bien que non, car on voit bien que l’exclusion économique et socio-culturelle jette du bois sec au feu du fanatisme politico-religieux.

2 Comments

  1. solle
    Posted 27/04/2015 at 16:48 | Permalink

    commentaire très interessant merci

  2. Iban
    Posted 28/04/2015 at 09:40 | Permalink

    En 20 ans de voyages réguliers au Maroc j’ai pu constater comment ce pays, qui possédait une forme d’Islam très modéré, soufie, complexe et diversifié selon les régions, à pu changer sa façon de vivre l’Islam. Cela est allé de pair avec la pénétration de la télévision, outil de cette propagande jusqu’au fin fond des vallées. Les télévision Saoudienne et quatari, en donnant voix à des prédicateurs pseudo détenteurs de la vérité Islamique ont servi à culpabiliser les populations marocaines en leur disant, vous ne pratiquez pas le vrai Islam, rentrez dans le droit chemin, abandonnez vos rites, vos sacrifices, vos processions, vos chants souffies, etc…le changement est radical est remarquable.

  • Berripapera



  • Enbata sostengatu

    Kioskoetan

    Enbata sostengatu ! 40€-tarik goiti hilabete guziz zuen gutun ontzian Enbata aldizkaria lortuko duzue.

    Harpide zaitezte / Sostenga gaitzazue

  • Gaika

  • Hitz-gakoak

  • Bideoak

    bideoak