Jakes, un grand frère

AnaiHandia
Septembre 1965, vente militante d’Enbata sur le pont d’Hendaye par Ximun Haran, André Galant, Dunat et Lucien Etxezaharreta.

Lucien Etxezaharreta

La première fois que je vis Jakes c’était lors d’une réunion de bureau qui avait lieu rue des Lisses à Bayonne, dans l’Hôtel des Basques, qui était alors l’adresse du mouvement. Une pièce où résonna une de ces disputes homériques entre Jakes et Ximun Haran. J’y étais avec Jean-Louis Davant, venu d’Hasparren dans sa vieille 2CV poussive par la vieille route des Cimes en délégation de la section Enbata d’Hasparren. Il fallait toute la pondération et la sagesse de Jean-Louis pour nous convaincre de l’intérêt de cette joute mémorable ayant pour origine les choix stratégiques à adopter.

Sans formation politique, malgré un père ouvrier, à 18 ans, je plongeai dans ce monde où Jakes, en virtuose politicien, savait trouver une voie pour l’expression politique de l’identité basque. Identité que certains lui reprochaient, «n’étant pas bascophone et donc ne comprenant rien au monde basque de l’intérieur, cramponné dans sa dialectique eskualdun-fededun et respectueuse des notabilités et gendarmes». Jakes sut m’enlever la peur de cet Etat tout-puissant qu’incarnait alors De Gaulle.
Jakes sut bien manœuvrer les troupes, des centaines de jeunes, en proposant cette vague de peintures sur les murs dans la nuit du 13 juillet 1965 : « Euzkadi Europa » (encore avec Z) badigeonnions nous sur les ponts, murs et panneaux, avec aussi, plus facile à écrire « 4 + 3 = 1 » dont il reste encore quelques lambeaux aujourd’hui.
Sa figure me revient encore dans ce fameux « stage Enbata » de la Bergerie à Kanbo, l’été 1965, avec cette certitude inébranlable qui le caractérisait. Le fédéralisme européen, que Guy Héraud défendait en quasi solitaire, nous ouvrait un futur avec le nationalisme libérateur qu’affichait le mouvement.

Jakes a du avoir mal à cause d’une quantité de critiques féroces, soit par certains de l’extrême gauche qui voyaient en lui un fasciste, soi-disant formé par un père Croix-de-feu d’avant guerre, soit par certains intégristes de l’euskara qui lui niaient toute légitimité pour représenter les Basques. Il a su traverser ces périodes critiques de scissions en idéologies variables, avec ETA, PNV, EA, Herri Batasuna, ou tous les partis de gauche abertzale et tous les sarcasmes d’une droite impériale.

Jakes me donna confiance lors de ces premières confrontations avec la force publique, comme sur le pont d’Hendaye, l’été 1965, lors de la campagne pour soutenir Christiane Etchalus prisonnière à Pampelune « victime d’une machination ». Lors de nos interpellations et séjours dans le Commissariat, devant la haine de policiers « droit issus de l’Algérie » et qui avaient su détecter parmi nous le choix de la défense de la nation basque, choix qu’ils avaient bien reconnu, il les tançait, désignant leurs barrettes sur la poitrine comme des « certificats d’assassinat ». Ces premières violences, qui m’étaient inconnues jusqu’alors, étaient apaisées par cette certitude que donnait Jakes, ce « choix de nationalité basque » que lui-même professait et qu’il faisait notre.

Un grand frère protecteur, sans doute Jakes n’avait pas deviné ce sentiment que j’ai toujours. Un grand frère que je n’oublierai pas et qui me donne de l’assurance pour continuer dans les diverses batailles à venir.

Agur Jakes eta milesker.

Soutenez Enbata !

Indépendant, sans pub, en accès libre, financé par ses lecteurs
Faites un don à Enbata.info ou abonnez-vous au mensuel papier

Enbata.info est un webdomadaire d’actualité abertzale et progressiste, qui accompagne et complète la revue papier et mensuelle Enbata, plus axée sur la réflexion, le débat, l’approfondissement de certains sujets.
Les temps sont difficiles, et nous savons que tout le monde n’a pas la possibilité de payer pour de l’information. Mais nous sommes financés par les dons de nos lectrices et lecteurs, et les abonnements au mensuel papier : nous dépendons de la générosité de celles et ceux qui peuvent se le permettre.
« Les choses sans prix ont souvent une grande valeur » Mixel Berhocoirigoin
Cette aide est vitale. Grâce à votre soutien, nous continuerons à proposer les articles d'Enbata.Info en libre accès et gratuits, afin que des milliers de personnes puissent continuer à les lire chaque semaine, pour faire ainsi avancer la cause abertzale et l’ancrer dans une perspective résolument progressiste, ouverte et solidaire des autres peuples et territoires.
Chaque don a de l’importance, même si vous ne pouvez donner que quelques euros. Quel que soit son montant, votre soutien est essentiel pour nous permettre de continuer notre mission.
Faites un don ou abonnez vous à Enbata : www.enbata.info/articles/soutenez-enbata

  • Par chèque à l’ordre d’Enbata, adressé à Enbata, 3 rue des Cordeliers, 64 100 Bayonne
  • Par virement en eusko sur le compte Enbata 944930672 depuis votre compte eusko (euskalmoneta.org)
  • Par carte bancaire via système sécurisé de paiement en ligne : paypal.me/EnbataInfo
  • Par la mise en place d’un prélèvement automatique en euro/eusko : contactez-nous sur [email protected]

Pour tout soutien de 40€/eusko ou plus, vous pourrez recevoir ou offrir un abonnement annuel d'Enbata à l'adresse postale indiquée. Milesker.

Si vous êtes imposable, votre don bénéficiera d’une déduction fiscale (un don de 50 euros / eusko ne vous en coûtera que 17).

Enbata sustengatu !

Independentea, publizitaterik gabekoa, sarbide irekia, bere irakurleek diruztatua
Enbata.Info-ri emaitza bat egin edo harpidetu zaitezte hilabetekariari

Enbata.info aktualitate abertzale eta progresista aipatzen duen web astekaria da, hilabatero argitaratzen den paperezko Enbata-ren bertsioa segitzen eta osatzen duena, azken hau hausnarketara, eztabaidara eta zenbait gairen azterketa sakonera bideratuagoa delarik.
Garai gogorrak dira, eta badakigu denek ez dutela informazioa ordaintzeko ahalik. Baina irakurleen emaitzek eta paperezko hilabetekariaren harpidetzek finantzatzen gaituzte: ordaindu dezaketenen eskuzabaltasunaren menpe gaude.
«Preziorik gabeko gauzek, usu, balio handia dute» Mixel Berhocoirigoin
Laguntza hau ezinbestekoa zaigu. Zuen sustenguari esker, Enbata.Info artikuluak sarbide librean eta urririk eskaintzen segituko dugu, milaka lagunek astero irakurtzen segi dezaten, hola erronka abertzalea aitzinarazteko eta ikuspegi argiki aurrerakoi, ireki eta beste herri eta lurraldeekiko solidario batean ainguratuz.
Emaitza oro garrantzitsua da, nahiz eta euro/eusko guti batzuk eman. Zenbatekoa edozein heinekoa izanik ere, zure laguntza ezinbestekoa zaigu gure eginkizuna segitzeko.
Enbatari emaitza bat egin edo harpidetu: https://eu.enbata.info/artikuluak/soutenez-enbata

  • Enbataren izenean den txekea “Enbata, Cordeliers-en karrika 3., 64 100 Baiona“ helbidera igorriz.
  • Eusko transferentzia eginez Enbataren 944930672 kontuan zure eusko kontutik (euskalmoneta.org-en)
  • Banku-txartelaren bidez, lineako ordainketa sistema seguruaren bidez: paypal.me/EnbataInfo
  • Euro/euskotan kenketa automatikoa plantan emanez: gurekin harremanetan sartuz [email protected] helbidean

40€/eusko edo gehiagoko edozein sustengurentzat, Enbataren urteko harpidetza lortzen edo eskaintzen ahalko duzu zehaztuko duzun posta helbidean. Milesker.
Zergapean bazira, zure emaitzak zerga beherapena ekarriko dizu (50 euro / eusko-ko emaitzak, 17 baizik ez zaizu gostako).